Allumer la TV, c’est souvent une erreur. S’endormir sans l’éteindre, c’est toujours une bêtise

Mon Dieu ...

Avant, quand on allumait la TV aux heures de grande écoute pour djeuns de plus de 7 ans ne faisant pas leurs devoirs et cadres de moins de 77 ans au chômisme, entre un commentaire d’expert de replay des voeux aux corps constitués (c’est le mot français pour « lobby ») et une téléréalité avec Léonarda chez son médiavocat (si t’as pas un vrai médiavocat bien avant 50 ans, t’as raté ta vie, mais tu économises pour l’achat de la Rolex) ou une publicité pour les skis Ferrari au ralenti et la gopro en vacances à Méribel, parce qu’il y avait la guerre des étoiles n°1 avec un « T » sur M6 d’après l’appli iPhone de Télérama qui ne faisait pas rêver avec un biopic sur les saumons d’élevage sur Arte et rien comme d’hab’ ailleurs, on ne tombait pas sur une espèce de daubasse mi Priscilla folle du désert cosmique, moitié juste rien, face auquel le mieux à faire eût été (si, entre la concordance des temps suggérée par un reste de neurone et le vieux Bescherelle de sur l’étagère, c’est comme ça qu’on doit écrire) d’aller se coucher si on n’était pas déjà couché et moitié endormi, parce que maintenant, plus personne ne regarde les films vautré normalement avec une bière et une pizza, comme pour le foot ou les profs.

Mon Dieu ...

Mais c’était avant que la TV ne passe plus que des vidéos à deux balles pour trous de b… et des sitcoms pour mous du neurones aux heures où les mômes pourraient regarder.

Mon Dieu

C’était avant que la TV ne passe plus que du Q (et des faux c…) à deux balles pour mous du … aux heures où les mômes regardent.

Mon Dieu ...

C’était au temps où la TV n’avait pas renoncé définitivement à tout espoir d’éducation sexuelle des (à la) masses.

Eat_your_vegetables

C’était au temps où, quand on se réveillait vasouilleux à 4 heures du mat’ la TV restée allumée (ensuite, pendant quelques années il y a eu une touche « timer » sur les télécommandes des TV, mais ça n’a pas duré, c’était mauvais pour l’usure programmée des écrans et ça nuisait aux chiffres d’audimat pour les tarifs de publicité et les bonus des communicants) sans tomber sur du X pour aveugles ou de la musique pour sourds.

Mon Dieu ...

C’était avant que le cinéma, même le cinéma pas français (c’est le mot courtois au pays de l’exception culturelle pour dire « rentier ou héritier comme tous les riches en France, subventionné par les gens qui bossent comme tout ce qui est politique ou parapublic en France, et joué par des médiocres privilégiés, cachés en niches et/ou exilés comme tout les sports professionnels en France, y compris la politique et autres prostitutions ») ne s’égare dans un genre de vortex sous-culturel tanguant comme un ivrogne entre prequels, remakes et pire que pire (peer to peer, c’était avant que n’importe quel geek en slip sachant lire puisse regarder sur son iPad n’importe quel massacre à la tronçonneuse gratos en streaming).

Mon Dieu ...

Maintenant, si on veut revoir la vraie guerre des étoiles, avec super Solo plus fort que l’étoile noire, la princesse en pyjama comme dans Cosmos 99 et coiffée comme la belle-mère dans Ma Sorcière Bien Aimée, le über-méchant en robe noire d’avant que ça soit la tenue officielle des philosophes passant à la TV francaise, les effets spéciaux du temps des caméras aux poings, et l’humour pas seulement pour adolechiant analpha-bête accroché à ses bonbons virtuels, et toussa-touça, il faut surfer un peu, au moins youtuber (ou dailymotionner si on préfère les interfaces pas intuitives comme au temps d’avant Windows, et le made in France godillot comme au temps de l’ORTF), ce qui n’a pas que des désavantages parce qu’il y a jusqu’ici plutôt moins de réclame commerciale et de publicité politique sur le web que dans la TVsphère, et qu’on peut toujours avoir la bonne surprise de tomber sur un truc potable d’un clic au hasard alors que c’est l’exception qui confirme la règle avec la télécommande de la TV.

Mon Dieu ...

Et sur un malclic (c’est comme un malentendu, mais quand on a des gros bonnets de soutien-gorge électronique sur les oreilles comme les djeuns dans le métro), dans le nuage, on peut tomber sur des trucs vraiment hilarants, avec des acteurs comiques de business, voire première classe, des costumiers et des décors comme au temps d’au Théâtre ce Soir (ah … Donald Cardwell), des maquillages et des coiffures aussi épatants que chez Ruquier, des dialogues comme chez Ardisson, et des scénarios comme chez Jerry Lewis, du genre que normalement, on ne voit pas à la TV sur des chaines pour les gens plus ou moins normaux aux heures normales pour les gens normaux pas au chômisme, insomniaques ou drogués de TV.

250391_charles-beigbeder-le-6-juillet-2011-a-durban

Les affaires sont les affaires, et les hommes d’affaires sont des hommes politiques comme les autres

Télévision, vaste programme

Renaud Favier – 8 janvier 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Et belle Année et Bonne Galette à tous, téléphages ou pas.

elephnat-trampolin

Bonus : Que la Force soit Bayrou … http://www.youtube.com/watch?v=FGMtPnma1cg

Bonus 2 : Que la Force soit avec Canal … http://www.youtube.com/watch?v=ai_4Wlz8zho

Bonus 3 : Que Star Wars soit Best Of … http://www.youtube.com/watch?v=Mg78bTlbqBk

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Humour, Musique, Pause Café, Voeux, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s