Des (petits ?) voeux, des (vieux ?) veaux, toujours des (morts ?) voeux, encore des veaux (encore dévots présidentiels ?) …

Happy New Year 2014

Ouf ! Dernier vendredi de la saison des voeux. Plus qu’à trouver un prétexte pour échapper aux ultimes discours de vieux, et on passe aux éléments de langage de la prochaine grande conférence, des assises anti-choc, ou du couac du jour. Bonne fin d’année du cheval de bois quand-même …

funny-horse-ride 2014 Happy New Year Chinese

Les voeux du chef de maintenant de la 5ème République aux corps constitués français (en globbisch, les lobbysites qui ne parlent que français), c’est toujours comme d’hab’, personne en France n’attend plus rien du monde réel de toute façon, et réciproquement, moins encore des conversations entre pingouins prostatiques français du siècle d’avant, habillé comme au millénaire avant, travaillant exclusivement du chapeau depuis leur premier grand oral, avec le neurone ramollo sous la ceinture, ou pire. Nouvelle année pour la vieille société française, vaste programme …

penquin-animated 2014 Happy New Year

Les voeux présidentiels au(x) vieux chevaux de race du corps diplomatique(s) (tiens, dans « diplomate », il y a « diplodocus » et « mater », explikatisch, nicht ?), no comment : les grands de ce monde ont des hobbies plus coûteux que cocktails entre diplomates et mondains, et si on commence à raconter la blague de la différence entre un chameau et un diplomate (le premier peut bosser 40 jours sans boire, les autres boire 40 jour sans bosser) et autres éléments de langage rituel des voeux aux diplomates, on va encore se faire des ennemis pour haute trahison de négociations secrètes comme si on donnait l’adresse du traiteur favori du Quai d’Orsay ou le nom de l’ex ministre qu’il avait fallu exfilter rapido du pays ami parce qu’il ne connaissait pas bien les limites de la débauche mondaine chez nos amis qui préfèrent les bateaux made dans les chantiers d’en France pour le compte de nouveaux actionnaires étrangers, ou les TGV offerts en aide au développement, au Rafale, même soldé. Nouvelle diplomatie française, économique ou pas, vaste programme au pays qui faisait un feu d’artifice de fête pour le Nouvel-An à Paris, avant le temps des 5 à 7 en scooter à trois … roues.

france-europe-new-year-gifs 2014 Happy New Year

Les voeux de François à la presse (tiens, dans « vineux, il y a « vieux » et « FN »), ça s’est bien passé : les ministres potiches en rang d’oignon (désolé pour les oignons) souriaient d’aise de ne pas avoir été lourdés lors du remaniement de décembre qui n’a pas eu lieu (c’est un peu la guerre de Troie, cette histoire), sauf Valls qui était carrément hilare de ne pas avoir été nommé à Matignon qui est, comme chacun des 600 journalistes régulièrement invités aux cocktails à l’Elysée sait, la meilleure porte de sortie des artistes de la politique spectacle à la française ayant des véléités présidentielles. Quant aux journalistes, ils savaient d’avance quelles fables réciterait face caméra leur hôte pour compte de tiers (provisionnel ?), ils ont bien parlé avec leur confrère de Closer, bien bu à la santé des tribuables, de l’année du cheval, et de ce qui les montent en Vespa ou en limousines noires, et ont tous la peau du ventre bien tendue, rose de plaisir de pouvoir fréquenter le gratin du show-business, bien entendu.

new-year 2014 Happy New Year

Les voeux aux forces vives (en socialo-libéralo-hollandais, l’économie), ça a encore été autre chose. D’abord, on n’appelle plus ça « forces vives », mais « partenaires du dialogue social de l’économie mixte qui coule en chantant l’hymne du socialo-libéro-hollandisme démocratique de marché » … ensuite, même les plus amortis des représentants du patronat pas encore à la retraite, délocalisé ou exilé, ont eu du mal à ne pas s’étouffer de rire jaune en engloutissant les petits fours quand le petit enveloppé en CDD d’encore 3 ans en principe (P… trois ans !) leur a ressorti le choc de simplification, agité sous le nez le pacte de responsabilité, en se gardant bien de toute vaguelette de clarification sans son tsunami de banalités copiées-collées . Le seul truc un peu excitant, c’était que quelques forces dites « vives » invitées au gloutch portaient des jeans de ce siècle, sur leurs idées datant de Woodstock avec poches à subventions et logo officiel des Berciens de maintenant « Make Love with French PME’s, not Foreign Investors, and don’t do Wars to Wall Street debtors or Emirates’ customers ».  On a les forces vives qu’on mérite (et qui héritent, irritent, militent, whatever works du moment qu’il n’y a, ni à se mettre au boulot comme des asiatiques, ni à payer d’impôts comme des tribuables taillables et corvéables normaux sans dire merci, ni à prendre de risque comme de vulgaires capitalistes ne parlant même pas français pendant le déjeuner avec les lobbyistes ou au club des parlementaires amateurs de cigares offerts par les contribuables et remboursés par les lobbies, ou vice-versa, ou pire).

blue jeans background with heart Happy New Year 2014

Ouf, les échanges rituels et automatiques de joints ou pire entre membre du gouvernement et autres VIPeople voeux en français entre vieux chevaux de retour français, VIPeople et Peopliticiens plus ou moins francophiles et/ou exilés, et vieux francophones (tiens, dans « francophone », il y a « France » et « aphone », coïncidisch, nicht ?) plus ou moins prostatiques dépressifs, et vice-versa, c’est fini !

the-year-of-horse-gif Happy New Year 2014

On peut passer aux voeux de Nouvel-An Chinois, à Paris, maintenant (pour le spectacle équestre gratuit lundi 27 janvier au Grand Palais, prévoir une queue (de cheval ?) jusqu’à la Bastille, mais pour le défilé dans le quartier chinois du XIIIè arrondissement, il suffira d’arriver avant la fin pour se mêler à la foule et rire avec tout le monde, sans champagne et petits fours, mais sans discours de politiciens non plus, même si, fatalement, la toujours Mama déjà future maire passera une tête pour voir qui est encore là, la Versaillaises viendra montrer sa dernière coiffure chez son porte-flingue le plus malin (de loin), le Beigbeder illettré promènera ses bras cassés en dehors du VIIIème pour une fois, le gars du FDG élu du XIIème viendra dragouiler en voisin, et sûrement le queue de race du FN se fendra d’une vacherie sur l’ex-élue du courant EELV du PS du coin qui deale des sex-toys made in loin et avait été fortement encouragée à dégager par les notables de Solférino, une fois que la presse pas assez aux ordres avait appris l’histoire).

happy_2014_year-of-horse Nouvel An Chinois

Voeux de pas grand chose en noir et blanc pour veaux guère plus hauts en couleurs. On n’entend (n’attend ?) rien de bien, mais veut-on du différent, vaut-on (votons ?) mieux ?

Renaud Favier – 24 janvier 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Bonne Année 2014, et profitez-en, je ne le répéterai pas … avant l’an prochain.

Santa Joyeux Noël 2014 Crédits : Flubé     bonne année 2014 Crédits Geluck

Restons cool ces temps compliqués, et bon tout vers un avenir serein sous le soleil.

Sail On          Renaud Favier vous souhaite une délicieuse année

Bonus : 2014, année Roger Nialle ? http://www.youtube.com/watch?v=abxSXpNPbuA

Bonus 2 : Année d’humour adulte ? http://www.youtube.com/watch?v=47xSdD5vTCw

Bonus : Normalement compliquée ? http://www.youtube.com/watch?v=KNi-k4OPSHE

* * *

Café Coffee Surf Cool

PS : celles et ceux qui n’ont vraiment rien à faire et ne respectent tellement plus rien, ni personne, même pas les droits d’auteur de Woody, peuvent se taper « Sleeper » (en fouillant un peu Youtube, on trouve toujours le film entier piraté avec un iPhone dans une salle de ciné manquant de dispositif de repérage des voleurs d’images), quitte à devoir se le taper en moldave avec sous-titres en indonésien) en coin d’écran pendant qu’elles/ils attendent l’heure du café, de filer, du 5 à 7, ou juste Happy Hour au comptoir.

PS 2 : les pervers polymorphes bigames les plus sans scrupules peuvent mettre un Woody (entier, le film, honni qui religion y malpense) dans un autre coin d’écran.

PS 3 : quant aux dangers publics obsédés en scooter à trois roues et trigames et plus InRealLife mais qui n’ont pas la fibre optique pour télécharger, ils n’hésiteront probablement même pas une seconde devant la perspective de cocufier Woody une troisième fois, simultanément ou « in a row », comme on dit dans ce film britannique et dans une blague de quand on avait de l’humour à Bercy.

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Humour, Pause Café, Voeux, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s