Raz-de-marée russe en Crimée : naturel comme un Tsunami au Japon, et sans #Fukushima … jusqu’ici

Ukraine

Source LaLibre.be – Crédit photo AFP

Tant que les vibrations des Russ(ophon)es dansant en Crimée (ou le doux murmure des chenilles des chars diesel popoffs migrant vers l’Ouest au printemps comme au bon vieux (prin)temps de Prague) ne secouent pas trop le sarcophage de Tchernobyl, à Paris, tout va bien.

Frégate Mistral France Russie

Jusqu’ici, ici en France, on s’amuse comme d’hab’.

Fessenheim Greenpeace

Source France3 – Crédits : Sandrine Versaevel

Ceci twitté, comme les nuages radioactifs ukrainiens ne passent jamais au-dessus de la France, on s’en battrait les steaks si ça fukushimait sérieusement autour des centrales et autres bases de missiles nucléaires en Ukraine alors que les Français sont concentrés sur les enjeux de leurs élections municipales, genre horaire de ramassage des crottes de chiens en centres-villes, pourcentage d’abstention parmi les électeurs inscrits décédés vivant en Corse continentale, et nombre de pistonnés gagnants sur tapis vert d’un siège en cuir à 4000 euros zéro boulot au Conseil de Paris (ou autre machin du genre à Lyon, Marseille ou ville « normale » disposant de plateaux de fromages républicains financés par les tribuables). Non ?

Collectivites-locales

Le fuites les plus nucléaires ne sont pas celles que l’on voit … Crédits : Chaunu 

Ceci twitté, on a toutes les raisons possibles de s’en battre les steaks, ici, d’un canton de Mer Noire (qui faisait du mousseux pour la Fête de l’Huma, mais c’était avant, non ?) autour d’une base militaire soviétique, dont seuls les ScPo en période de révisions (c’est ça qu’on appelle les révisionnistes ?) connaissent le nom de la capitale locale (en plus, ça change tout le temps dans les pays plus ou moins émergents), qui est plus éloignée de Kiev que les chefs-lieux du Pays Basque, les métropoles Corses, ou les bureaux de vote des quartiers nord de Marseille sont distants de Paris. Non ?

Carte Crimee

Crédits : AFP

Et ouaih … le petit raz-de-marée de Poutine en Crimée, tout le monde s’en bat les steaks derrière les gesticulations face caméra des uns et les menaces de sanctions des autres à la radio … c’est pas comme Sotchi, où l’on jetait un oeil en coin d’écran sur FranceTV.fr quand un skieur de fond ou un sauteur de tremplin français avait une chance de médaille, ou quand une magnifique championne trustait le haut du podium en ski alpin paralympique, malgré le boycott des politiciens français en campagne électorale.

arton26004-3e49e Poutine Russie Ukraine Crimee

Et ouaih .. Crédits : Arton

Et ouaih … Ce n’est pas comme les fuites radioactives qui continuent à Fukushima, et ça on ne s’en bat pas les steaks, même si les élus locaux laissent les ex-habitants du coin revenir chercher vite-fait leur brosse à dent pas finie le temps d’une photo, et dont les Français les moins négligents s’inquiètent quand même un brin à chaque fois qu’ils achètent une boite de thon (pour le thon rouge de Méditerranée des sushis en plateau-bureau et autres steaks en terrasse à l’Ouest de Paris, peu importe, il est en voie de disparition de toute façon), une bagnole made in Japan (par ailleurs bien faite et plus fiable et durable que la norme mais aussi toxique pour l’emploi industriel en France que serait la mise au parking de la Frégate vendue aux Russes  … mais peu importe, il est en voie de disparition de toute façon, et c’est presque pareil si on achète une caisse assemblée en France par des robots made in Asie ou Germany, à partir de pièces importées de worldwide y compris là-où les petits enfants esclaves bossent 18 heures par jour sans normes sociales, ni trop de considérations environnementales), ou un manga sur Amazon (pour les vrais livres dans les vraies librairies, no comment, il ne faut pas désespérer Saint-Germain des Prés avant le billet de blog sur le Salon du Livre Porte de Versailles où les VIPeople du culturocosme iront faire des photos pour la campagne du second tour des municipales pendant que les lecteurs normaux, vrais amateurs de livres et visiteurs venus de loin feront la queue sous la pluie parce que les gestionnaires fonctionnaires du Parc des Expositions n’ont toujours rien à cirer des courriers des (é)lecteurs et autres clients qui rappellent que tout le monde ne vient pas en voiture officielle surfer entre l’entrée VIP et le buffet pour les invités officiels), et qu’on pourrait organiser un salon du livre français (ou de l’aviation internationale, ou de la mode parisienne, entre autres …) à Dubai, Hong-Kong, Sotchi, Hanovre, Marrakech ou autres lieux bien pourvus en infrastructures, hôtels à plein d’étoiles, et prostitués de tous sexes et genres plus ou moins luxueux, où les taxis et autres transports locaux en commun ne sont jamais en grève, et où l’aéroport et autres ne sont pas gérés par des fonctionnaires français formés par des apparatchiks enseignant à temps partiel à ScPo à l’ère soviétique).

Fukushima

Et ouaih … Crédits : Na!

Et ouaih … tant que les chars soviétiques russes à mazout ne sont pas dans le jardin de l’Elysée (les apparatchiks y sont déjà, mais ce n’est pas pareil, ils fument de la beuh et font des parties culs fines, mais en mode local à distance de scooter, ça ne fait pas le smog), et que les commissaires politiques de la littérature correcte officielle sont occupé(e)s à écouter le téléphone des écrivains invités à des séances d’autographes au Salon du Livre de Paris aux horaires de visites de VIP, on est libre de faire des phrases de 20 lignes avec plein de parenthèse et sous-parenthèses (lieber rot digression als tôt agression) et de se battre les steaks des règles de grammaire de bouquins du 19è siècle, voire encore plus vieux, répétées par des profs du 20ème (siècle, pas arrondissement) à des écoliers qui devront faire leur vie dans le monde du 21ème (siècle, en espérant, ou pas, que l’humanité et une certaine idée de la civilisation arriveront au moins au bout de celui-là) laissé par leurs prédécesseurs aussi irresponsables que pollueurs, like it or not. Ou de ne pas faire trop de phrases, comme ce bon vieux Vlad.

ukraine-crimee-vladimir-poutine

« Et ouaish… et je garde le reste de la bouteille pour baptiser le bateau made in France avec le successeur de Fabius, des guguses de Bercy et du vrai-faux ministre de votre défense à Paris … « 

Et ouaih … ici, jusqu’ici, tout va bien.

Renaud Favier – 18 mars 2014 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

Bonus : Et ouaih, c’est comme ça … http://www.youtube.com/watch?v=NOsvppWgDU0

Bonus 2 : Et ouaih, c’est compliqué … http://www.youtube.com/watch?v=bSZ1uNhGzRM

Bonus 3 : et ouais s’écrit avec un « s » ? http://www.youtube.com/watch?v=p_8Ns1zmnb4

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, Humour, International, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s