Requiem pour un Kron citoyen ? #Alstom #France

17851-b-le-radeau-de-la-meduse

Au revoir Alstom, adieu l’Airbus de l’énergie avec un drapeau français, le pincement au coeur dans les wagons de tous les bouts du monde jusqu’au TGV en Corée, et les turbines des plus grands barrages de la terre, maintenant (ou un peu plus tard, ça ne change pas grand chose) …

Radeau_de_la_meduse_by_RevanRayWan

Au début du naufrage, genre depuis (avant même) mai 1981, les milliardaires les moins godillots, et même les simples millionnaires les plus radins, bleus, blancs, ou rouges, exilaient fiscalement leurs bonnes fortunes en gardant juste quelques hôtels particuliers par nostalgie et pour spéculer sur la hausse de l’immobilier parisien, les oeuvres d’art exonérées de fiscalité et les instruments de travail éligibles à subventions utiles à la carrière politicienne et autres clientélismes traditionnels, et leurs datchas favorites pour y tenir leur rang, ne pas perdre leurs particules, et recevoir leurs politiciens, banquiers et autres prestataires de services français préférant ne pas être photographiés dans les stations de ski suisses, sur les greens de golf anglais, à bord de navires flottant en eaux pas très claires, ou autour des piscines de Marrakech.

radeaumedusecartebleue

C’était normal, en mode « prequel » (encore que les amateurs d’histoire de France souligneront que Napoléon serait probablement mort Empereur à Fontainebleau dans une France étendue de Gibraltar au Lac Baïkal, si les excellents français de son temps n’avaient pas préféré miser sur le cheval anglais ou parier sur les vieilles lunes mortes de l’Ancien-Régime, que la France qui n’aurait pas dû gagner en 1918 n’aurait jamais dû perdre en 1940, et que cela se faisait déjà du temps de Mongénéral, d’aller chauffer ses pantoufles sur mesure au soleil de Monaco).

radeau-de-la-meduse-98-05-g

Ensuite, les diplômés des meilleures écoles d’administration publique, des plus prestigieux instituts de gestion de l’économie mixte à la française, et des fabriques d’ingénieurs plus ou moins civils les plus huppées, ont pris leurs chapeaux claques et les numéros de téléphones de leurs cliques pour aller profiter du climat meilleur pour la peau à Londres, des restaurants moins mal fréquentés à Genève, et de l’exemption des amendes pour vitesse délirante sur les autoroutes françaises ou stationnement scandaleux en villages gaulois, par immatriculation en Belgique ou au Luxembourg de leurs panzers diesel à vitres noires et autres véhicules de course toutes options made by Germany, Italy ou England, handmade in Sweden pour les plus snobs genre vacances en Bretagne profonde et les originaux genre « Sideways ».

radeau-de-la-meduse-98-03-g

C’était encore normal, un genre d’Erasmus longue durée, de stage bien rémunéré, de petit job avec grand bureau pour les djeuns plus vieux qu’avant, d’expatriation pédagogique pour les #geonpis de toutes générations, et de retraite d’entrepreneurs bien plus jeunes qu’avant.

meduse_wolinski

Maintenant, Bloomberg annonce que l’Américain General Electric (GE pour les boursicoteurs et les quelques dizaines de milliers d’intimes y ayant envoyé leur CV ces dernières années parce que le code administratif de déontologie les empêchait de candidater dans des boites françaises et que ni l’ex-ministre du commerce extérieur défroqué chez Boeing, ni les camarades de promo incrustés dans les banques, ni les potes restés dans les ministères, les cabinets, ou les cabinets des ministères, n’embauchaient) pourrait acheter ce qu’il n’avait pas encore acquis (les usines GE de Belfort, c’était Alsthom, avant la vente à GE il y a quelques années) de la branche « énergie » d’Alstom, soit ce qui permet de faire marcher les centrales nucléaires made in France, entre autres, quitte à faire un peu de mécano industriel eu égard aux belles histoires de libre concurrence pure et parfaite qui passionnent les Torquemada de l’industrie européenne, à refiler le TGV à des amateurs de trains électriques, et les métro et tramway (y compris Lohr tout juste repris par Alstom et le FSI pour ne pas désespérer avant les élections les cheminées d’Alsace-Lorraine) à qui en voudra, comme pour les chantiers navals de Saint-Nazaire, il y a quelques années.

292-meduse.1229679316

Crédits : Vidberg

C’est … toujours plus normal, hélas, après Lafarge en partance pour un mariage en Suisse, SFR quelque part entre Luxembourg et Dieu seul sait où, PSA embarqué pour une croisière jaune en aller-simple, Publicis en flirt à New-York, étant rappelé que le CAC40 et les belles valeurs en bourse du SBF sont déjà au moins à moitié sous contrôle d’investisseurs étrangers (y compris des capitaux d’origine française intervenant via paradis fiscaux et/ou véhicules financiers discrets), que les PME et ETI pas trop à la ramasse ont été rachetées ou sont en passe de l’être par des intérêts pas français et totalement indifférent à la croissance et à l’emploi en France, que les hôtels significatifs aux standards du tourisme international chic et rémunérateur appartiennent depuis longtemps à des anglo-saxons et/ou ont été rachetés par le Golfe ou l’Asie, enfin que les administrateurs de l’état vendent nos bijoux de famille à l’étranger, résidences diplomatiques (finie la sublime villa du Peak du Consul à Hong-Kong, bétonné l’incomparable jardin de l’ambassadeur à Tokyo, en vente l’appartement (indécent) de l’ambassadeur près l’ONU à New-York, passée aux pertes et profits la piscine avec vue du fonctionnaire de Bercy en représentation en Australie, entre autres). La France de maintenant, au temps des cerises (de Tchekov).

Crédits : Adada Hannah

Crédits : Adada Hannah

Jusqu’ici, tout va bien, la France est encore classée AA parce que les agences de rating (ça veut dire faire du rat ?) n’ont pas fini de s’occuper de jauger l’Europe du Sud non francophone, mais demain, la France se prépare des réveils pénibles, voire des nervousses-brèquedaones, comme on disait quand les voyous parlaient le français normal, le verlan au pire, pas l’énarque ou le versaillais, si les prê(da)teurs internationaux commencent à renâcler pour le financement du train de vie des Français, aux premiers rangs desquels les gens normaux qui devront se serrer la ceinture avant les derniers petits riches, les fonctionnaires, les politiciens et les fonctionnaires politiciens, dans l’ordre croissant des privilèges et protections contre les temps mauvais.

119351

On dira que tout est normal en République des rentiers, à la saison des vide-greniers, et que l’Allemagne viendra à la rescousse comme elle a fait pour les autres club-meds à la ramasse, avant de ne plus avoir que des financiers américains, des viticulteurs chinois, des tenanciers de bed and breakfast anglais, et des hôtels et centres commerciaux 5 étoiles qataris comme voisins à son Ouest …

6a014e6089cbd5970c014e87d26c16970d

Ceci twitté, ça sent le sapin (contre-plaqué) pour ce qu’il reste de France d’Alst(h)om (les très vieux de la vieille, les nostalgiques de quand la France déjà cougar feulait encore, auront une pensée pour feu Ambroise Roux, un des derniers notables français compétents en mécano industriel, avant que les génies du montage financier plus ou moins royal de luxe, les sorciers des télécom pour tous les amateurs de gadgets made in China à obsolescence rapide, et les geeks des bulles magiques (ces jours-ci, c’est le numérique qui est à la mode) ne succèdent aux ingénieurs des privatisations et autres avions renifleurs, aux inventeurs d’Eurotunnel et autres bons plans calculs, et aux mineurs plus où moins lauréats des meilleurs écoles de puits sans fonds et ponts sans budgets, aussi bien dans les comptes publics que dans les entreprises (plus ou moins) privées), et une certaine idée de l’industrie française en France (les plus zen se diront que certains Français possèdent un parc industriel considérable dans les pays du monde où il y a des clients solvables et où l’emploi économiquement viable n’est pas considéré comme une maladie honteuse).

12_fgjve

Crédits : Goscinny – Uderzo

Requiem pour un Kron des c..itoyens (quant-aux bons pères de familles re/décomposées …), avec Arnaud Montebourg au pipeau (qu’il a piqué à Nicolas Sarkozy) et Clara GE à la grosse caisse (moins dissonante que certains violons trop suaves pour être honnêtes et tambours frappés de mots à peine couverts).

CRédits : Burki

CRédits : Burki

Si on apprécie Sardou, on a le choix entre « Ne m’appelez plus Français » et « Alstom, adieu », pour la soirée karaoke en mémoire d’Alstom, à Bercy (il y aura aussi un pot au Quai d’Orsay, maintenant que ce sont les Affaires Etrangères qui sont responsables de l’export et de la promo du made in France dont le ministère des Finances est juste responsable de la défense contre le risque de compétitivité).

Renaud Favier – 25 avril 2014

PS : Il est encore temps de télécharger (gratuitement) « Frenchonomics » en version pdf, et d’y jeter un oeil en attendant la e-publication de « Frankensteinomics », qui sera hélas encore plus d’actualité … http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-et-debat-de-societe/actualite-evenements/frenchonomics-2015790

PS 2 : si on n’a pas le coeur à lire sur les ravages de la déconomie mixte à la française, qui ne datent pas de Karine Berger et Thomas Piketty, au demeurant, il y a « Compétititivité 2012 », en attendant que les circonstances justifient une version 2017, 2022, ou jamais … http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-v4-du-4-novembre-2012-1822197

PS 3 : sinon, pour les passionné(e)s de PME Bonsaï, de la compétitivité en trompe-l’oeil, des bonnes intentions des politiciens de France et des mauvais résultats des politiques publiques françaises …  http://www.youscribe.com/catalogue/presentations/ressources-professionnelles/creation-d-entreprise/competitivite-vaste-programme-220377

* * *

58131285

 

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Compétitivité, Frenchonomics, International, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Requiem pour un Kron citoyen ? #Alstom #France

  1. Ping : Alstom, du genou en terre au second pied dans la tombe, dernière victime en date de l’étrange défaite économique française – Frenchonomics

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s