Chantal Lucio

Il y en a (peut-être), des enfant prodigieux, des surdoués de la filiation, des plus que parfait de la grammaire oedipienne, mais il y a surtout (heureusement) des tas de sales mômes inexemplaires de tous sexes, genres, et âges réels, mentaux et/ou biologiques, qui hantent les fêtes des un(e)s, les cocktails plus ou moins mondains, ou les soirées des autres le vendredi, et dragouillent en boutiques de déco, de bricolage, de jardinage ou de fringues selon affinités le samedi plutôt que de chîner un kâdo et de déraciner quelques fleurs au jardin public avant d’aller se faire nourrir le dimanche par leur mère …

Chimulus Fête des Voisins

Crédits : Chimulus

Et ouais …

Et il y a des ceusses encore plus inexemplaires (préfèrent faire la fête avec des paires et d’autres pépères), qui ne respectent rien, ni surtout personne, et dont leurs mères (et maires) ne doivent pas être très fières des présomptions d’innocences et passages aux écrans, en se rasant le matin …

DSK #BRINGBACKOURGIRLS

« Allez les filles, mères, paires, secrétaires, journalistes et électrices, revenez à moi … »

Et ouais …

Heureusement, il y a des Français exemplaires (ou presque, autant que possible sans diplôme vrai ou faux, avec d’inévitables mauvaises fréquentations quand on ne boycotte pas tous les dîners en ville et autres soirées en clubs, un métier de voyou ne sachant pas jouer au foot, et une femme politicienne, entre autres qualités permettant la ré-élection au 1er tour à tous les coups en France même si on n’est pas corrézien et/ou fonctionnaire) qui respectent les traditions et dont les mères, sur terre ou aux cieux (on rappellera à cet égard qu’un décès est une excuse assez déplorable trop souvent utilisé par des mères manquant de sens des responsabilités et/ou épuisées par leurs bandes de Tanguy de tous âges enfantés, épousés ou juste cohabitants à durée plus ou moins indéterminée, pour ne pas cuisiner le dimanche un bon poulet-frites et une tarte aux abricots avec de la poudre d’amandes dessous les fruits, pour leurs enfants dont les conjoints ne savent/veulent pas faire le poulet rôti du dimanche comme il faut, éplucher des masses de patates pour les frites maison pendant qu’on se concentre sur téléfoot, et faire la pâte à la main pour les tartes comme Maman), peuvent être fières …

Balkany France

« Ma tradition, c’est plus c’est gros, plus je passe »

Et ouais …

En même temps, faut pas non plus surjouer l’amour filial, même juste un dimanche par an, surtout qu’en général on s’est quand même pris une ou deux bonnes baffes pas 100% méritées, sur des malentendus, et que si on met le doigt dans l’engrenage on risque de se faire demander de ranger sa chambre et/ou enlever les canettes vides de la table du salon, de détartrer une baignoire ou changer les pneus d’hiver de sa bagnole, ou de mieux choisir ses chéri(e)s et moins mal éduquer ses mômes et/ou son quadrupède, alors un bon collier de pâtes peintes à la main avec amour pour les ceusses qui n’ont pas encore l’âge de regarder la prolongation du foot après 22 heures, un grille-pain pour les autres (mais made in France et joli chiné avec amour en vide-grenier, pas une daubasse auto-destructible made by esclaves in Asia de maintenant) parce que les fleurs, c’est périssable, et les bonbons, c’est pas bon pour le sourire des mamans …

1601369_503009999804345_185078339_n

Bonne Fête à tous et toutes les Mamans (faudrait pas non plus être sexiste, déjà qu’on est tou(te)s un peu coincé(e)s entre le fauteuil d’Oedipe et les chaises de tou(te)s les autres Grec(que)s antiques).

Renaud Favier – 24 mai 2014

PS : Je ne recommande pas « La Mamma » d’Aznavour (bien qu’on fête un gros anniversaire de Charles ces jours-ci) pour la musique d’ambiance de la Fête des Mères pendant qu’on boit en apéro le vin de noix que Maman fait pendant l’hiver avec les toasts à la tapenade que Maman avait beurrés avant qu’on arrive (en se tapant un petit Porto pour fêter ça, un Daïquiri pour oublier, ou un Temesta (tiens, ça sonne comme « T’aimais ça » …) pour éviter de péter un câble à table, selon qu’elle est veuve, juste normalement conjointe, ou encore mère/moitié de Tanguy de whatever sexe, genre et âge plus ou moins au foyer), tandis que Maman arrose le poulet en cuisine, avec la vieille seringue, parce que c’est comme ça que la peau est jolie et délicieuse, pas genre vieux préservatif comme avec le Kuitouvapeur d’à la maison de maintenant, et qu’il n’y a que des crétins de gamins des sexes indifférents et âges indéterminés pour utiliser une cuillère du service du dimanche plaqué en argent et sortir le poulet du four pour l’arroser alors que tout le monde sait que si on fait comme ça la peau sera toute moche et fripée comme une affiche électorale), parce qu’Aznavour, surtout « La Mamma », c’est trop oldschool, et tristounet, et encore moins, surtout pas Clayderman, trop pour ascenseur de supermarché en banlieue sans RER, et carrément dépressivant, mais alors quoi ? Parce que Roland Magdane, quand même, c’est vraiment hasbeen et même du temps de Stéphane Collaro à la TV c’était passablement lamentable … mais what else ? http://www.youtube.com/watch?v=9_t1B6HyXdI

Pour les fêtes de chez les mères d’autour de la cinquantaine, ça peut aider pour avoir du rab’ de poulet, de passer sur la chaine stéréo pas encore bazardée en vide-grenier des 33T qui les feront sourire en repensant à quand elles se mettaient sur la pointe des pieds pour passer à la caisse du ciné pour les films interdits aux moins de 12 ans d’âge officiel (à l’époque, c’était pas seulement les pornos XXXXX qui étaient censurés pour les gamins prépubères, mais même des trucs juste un brin érotique mais sans poils de nanas genre James Bond ou un ptipeu brutaux même sans goutte de sang humain type Star Wars) et que leurs mecs de ce temps que les moins d’une petite cinquantaine n’ont pas connu avaient des cyclos poussifs à pot de détente, mais des cheveux et pas de bide. http://www.youtube.com/watch?v=QNF0e7RaRHY

Pour les ceusses moins djeuns d’entre les oreilles dont les mères sont du genre un peu nostalgiques d’une certaine idée d’avant, quand les maladies qu’on attrapait en s’amusant étaient d’amour, pas de convenance ou plus mortelles encore, y’a Sardou … http://www.youtube.com/watch?v=bmbhH3YCiGk

Pasqu’on discutaillera, ou pas, ce qu’on voudra maintenant, une mère, c’est une femme, avant tout. Enfin, après tout. Enfin, en général. Enfin, on n’est pas trop sûr, ça dépend un peu des croyances politiques et/ou religieuses. Bref, bonne fête Maman, on t’aime comme tu es (même si un peu plus de piscine, et la lecture du guide de la Belle-Mère qu’on t’a offert il y a des années …), ne change rien, let’s dance épicétou ! http://www.youtube.com/watch?v=hj0KDjE1F1Q

* * *

fete-mere

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Lien | Cet article, publié dans Actualité, Humour, Pause Café, Voeux, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s