Les le Pen (et leurs potes), ça gave (gaze ?) ! Heureusement qu’on peut (encore) en rire pour (com)penser

anime-blog

Tout (trop), son contraire, et les restes sur les le Pen est sur les écrans et dans les médias, blogs de netlitants, comptes de goditwittos et pages facebook d’amis de demi-vérités, supercheries, porcheries et autres trucs pour niaiseux qui « fonchent » les un(e)s, et fâchent les autres.

entete-porcherie-5b7099

Ceci dit parce qu’il faut bien une intro, sinon deux ou trois parties genre thèse, antithèse, synthèse, même si le sujet ne le mérite pas, les vannes au mauvais goût du vieux font grincer ou montrer les dents, mais qui mord vraiment aux hameçons, ou les c…illes du vieux Front ?

Slip FN

Beaucoup (trop), à Paris et dans les villégiatures pour expatriés francophones ne revenant que pour les vacances et exilés francophobes ayant mis en SCI immatriculée en paradis fiscal le patrimoine immobilier de famille et les résidences secondaires, surfent sur l’angoisse (plus ou moins sincère et/ou téléguidée) du retour des heures sombres de l’Europe nazifiée et des bassesses généralisées en France (et ailleurs), comme d’autres profitent de la trouille du chômisme pour vendre des antidépresseurs remboursés par la Sécu ou de la crainte des intégrismes pour faire la promo de l’immobilier sous les cieux moins orageux de théocraties plus ensoleillées, où les guerres de religions sont interdites.

Paris Juin 2014

Crédits Photo : Andres Buzzio

Ce qui est étrange, c’est qu’autant on pouvait comprendre que la France schizophrène de la seconde moitié du XXème siècle utilise le chiffon rouge du nazisme comme mouchoir pour ses torrents de larmes de crocodiles versées en pensant à d’autres choses, qui la « grandeur », qui tel ou tel Empire perdu, qui ses emprunts russes ou ses actions de Panama … autant on reste perplexe devant les cris d’orfraie (d’effroi ? des froids ?) d’un peu toutes les basses-cours à chaque fois que le vieux borgne sort, pour faire marrer son fan-club et occuper le terrain médiatique en montrant un doigt ou son fessier plutôt que des idées ou les photos de ses militants, une petite phrase qui fait mouche sur une dent cariée du pays des droits de l’Homme dont les citoyens, médiacrates, et politiciens ne manquent jamais une occasion de se déclarer exemplaires, et de s’auto démontrer citoyens d’honneur (donneurs ? ) de leçons, écologistes de première catégorie, voisins éclairés et généreux, Europhiles déterminés, entrepreneurs patriotes, humanistes visionnaires, et consomma(c)teurs d’élite …

affiche-lepen

Enfin, si les Français amateurs de madeleines du temps de Gaspard, pas Marcel, préfèrent twitter des le Pen plutôt que chercher à (sa)voir qui et comment pogromise les gens ou les baleines pour se distraire dans un bon bain de sang, éventre les esturgeons enceintes et/ou esclavagiste ou prostitue des lycéennes pour vendre du caviar aux salopards en costard, et dézingue les tigres ou rhinos quasiment disparus pour le bon plaisir de vieux barbons encore plus stupidement crédules que nocivement pervers, pendant que les apparatchiks de la bonne conscience institutionnelle sponsorisée copient-collent les éléments de langage et préparent leur tournée des festivals et des plages en s’inquiétant des risques de grèves des cheminots SNCF et des intermittents du spectacle, grand bien fasse aux vendeurs d’indignations pas fatigantes (et permettant d’obtenir des subventions au nom du droidelhommisme déclaré) et indignités faciles à éructer (et permettant d’obtenir des subventions au nom de la démocratie éclairée et de la confusion des genres entre caisses de résonance, sinon de raisonnement, et caisses enregistreuses), qui ridiculisent et abaissent autant l’une que l’autre ce qui fut le pays des Lumières, sinon une Grande Nation.

Crédits : Glez

Crédits : Glez

En tout cas, le lepénisme, c’est comme les autres dérèglements climatiques, pollutions du monde en général et diesels allergisants de la France en particulier, on ne comprend pas trop (ou alors que trop ?) bien pourquoi c’est subventionné et qui en tire le plus de bénéfices, mais ça a l’air d’être un bon business pour plein de monde.

marine-le-pen

Crédits : Chappatte

Ach, le FN, c’est comme la (communication) politique en France, gross Malheur …

Heureuement qu’on peut en (sou)rire …

Renaud Favier – 10 juin 2014

PS : ceci twitté, Bruel, c’est une charrue http://www.youtube.com/watch?v=jpke9Yem57k

PS 2 : Noah, c’était moins pire avant http://www.youtube.com/watch?v=0ztOA1MzCWw

PS 3 :  mais le FN, c’est über-ringard http://www.youtube.com/watch?v=UeG-af-F04Q

* * *

10372322_896837880332228_7987416387058850549_n

 

 

 

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s