Exister par et pour la politique (ou autre sport professionnel comme brûler des bagnoles ou des gens), c’être être dans le néant

Je titre ça, je twitte rien, et  j’en pense guère plus, mais je tenais à placer ce titre en attendant le match, les commentaires des experts en tout et en foot en général, les expertises des commentateurs de tout et de rien, mais surtout du foot en particulier pendant la coulpe du monde parce que ça paye mieux que les analyses boursières sur BFMTV et que c’est quand même plus stimulant intellectuellement que les talks show de (la pauvre) Ferrari (à qui on a infligé la Bachelot pour faire plaisir à Chirac et la Pulvar pour débarrasser Monterbourg) ou (la pauvre) ou Lapix (qui faisait illusion le dimanche midi dans sa télé-réalité de maîtresse d’école face à un Tanguy de la République, mais qui ne s’en sort pas avec sa petite bande d’attardés mentaux titillant un invité ayant un livre ou un spectacle à promouvoir), et un poil de cheveux cisaillé en huit au coupe-ongle moins consternant que les (d)ébats parlementaires sur LCP ou autres sodomies de mouches sur Public-Sénat.

Et à faire savoir que le café en général, et le blog Café du matin à Paris en particulier, ne contiennent pas d’éléments de langage officiels, no trace d’intégrisme idéologique, de quelque PME politicienne, confrérie politisée, ou startup suceuse de subvention à la vie politique que ce soit.

Cela va sans (rien) dire (de plus qu’un politicien qui lit un discours écrit par ses stagiaires).

Et ça va aussi bien (ou mal) en n’en disant rien de plus que tout le bien, le mal, ou pas, qu’on en pense (ou pas).

Mais ça ne va pas plus mal en le (mé)disant.

En attendant le match.

Renaud Favier – 30 juin 2014

PS : c’est pas que les amateurs de blogs soient aussi infantiles que les politiciens et autres professionnels de sports pour adolescents n’ayant jamais pu ou voulu devenir adultes, mais tous les sondages montrent que les blogs sans images (de Q) sont nettement moins lus, surtout si les phrases dépassent la taille réglementaire d’un twit sur le foot, la politique ou du Q … mais il y a des exceptions qui lisent quand il n’y a pas d’images (de Q), qui lisent des phrases de plus de 140 caractères espaces et ponctuation compris, parce qu’ils/elles espèrent qu’il y aura une image (de Q et/ou rigolote) à la fin, un peu comme les supporters de foot qui restent dans le stade jusqu’à la fin du match au cas où un but renverserait la situation pendant que tout le monde s’engouffre dans le métro, le bus ou sa bagnole (et qu’une petite partie du public commence déjà à brûler des poubelles et plus si encore plus d’affinités avec une certaine idée de la violence abrutie et sous-humaine).

garfield_pt-35

 

 

 

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, Pause Café, Politique, Sport, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s