« La jeune fille qui voulait voir Gagarine », ça ferait un joli titre de bouquin

En attendant d’écrire (ou lire, chacun ses priorités) au calme l’histoire de cette vieille dame qui a pris tous ses petits-déjeuners avec un Polonais parce qu’elle voulait voir Gagarine, un vieux film de Noël-Noël du temps où les amnésiques parlaient de Léon (Blum, Trotsky, Tolstoï, Zitrone … peu importe) sur leur lit d’hôpital plutôt que de regarder un prequel de StarWars.

Reno – 19 octobre 2015

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s