Attention les oreilles !

La vie est injuste

Le déclin occidental a commencé avec le walkman. Les zécouteurs rendent moches, désocialisent et bousillent des neurones aussi sûrement que 2 et 2 font plus ou moins 4. Mais tant qu’à se mettre des boules Quiès au cerveau, autant écouter du bon et profiter d’internet pour ouvrir plus grand les zoreilles.

D’abord, on dira ce qu’on voudra mais question esthétique, l’humanité a déjà fait mieux comme boucles d’oreilles.

Boucles d'oreille façon déclin

Mais si on commence comme ça, on va arriver à la vieille blague sur la transplantation d’oreilles qui est excellente mais hors sujet, autant lire le bouquin de Nicole de Buron ou écouter Cfou.

Cause toujours ...Revenons au sujet (au sens propre) : l’être dit « humain » a peu ou prou renoncé à 4 de ses 5 sens :

  1. depuis que le travail manuel et le combat à l’épée ont perdu leurs lettres de noblesse et l’inflation des sex toys, le toucher sert essentiellement à frôler avec une volupté virtuelle des écrans tactiles, à effleurer avec une angoisse justifiée les poignées de portes de toilettes ou à frapper avec véhémence un clavier qu’il suffit de retourner sur son bureau pour découvrir sous son vrai et effrayant jour (essayez, à part une clef à molette ou un prix nobel de littérature, et encore, tout peut arriver).
  2. depuis qu’Afflelou propose trois paires (made in God knows where mais comment résister ?) pour le prix d’une, rares sont les gens qui voient encore le monde tel qu’il devrait être.
  3. malgré Cyrano, le nez n’est plus qu’une péninsule désolée, livrée à l’air en boite et aux effluves de diesel ou de déodorants plus ou moins nocifs contre lesquels les parfumeurs et les forêts primaires livrent une lutte perdue d’avance.
  4. quant au goût, heureusement que les lèvres ne servent plus qu’à têter des filtres à nicotine et plus sur un malentendu, que la mâchoire ne sert plus qu’à ruminer du pétrole aromatisé et que la langue n’a plus guère d’utilité que pour coller les timbres fiscaux sur les contraventions.

L’évolution, gross Malheur, en particulier en Gaule où tout finit par des chansons.

Darwin, au secours ! ...

Essayons de sauver des luges ce qui peut l’être alors que l’homme de Cro-iPodicus semble avoir définitivement supplanté Néander-Walkman.

Première lueur d’espoir, les radios sur internet. Pour les Gaulois les plus irréductiblement rivés à leur écran, toutes les chaines des Radio-France sont écoutables en live, depuis France Bleue pour les plus anciens (mais quand même pas en âge de fumer Radio Nostalgie) jusqu’au Mouv’ pour les Djeuns rebelles (mais pas encore assez pour se shooter à difool ou pire si affinités) en passant par France Culture et FIP pour les plus raffinés (mais pas assez pour supporter Radio Classique) et pour les zotres, le monde est (gratuitement) au bout du fil : cliquer ici Radio France ou là 3000 radios du monde entier pour choisir votre émission et siffler en travaillant (lire « en martyrisant ce clavier qui l’a bien mérité même si l’ordinateur n’est pas seulement qu’un ennemi »).

L'ordinateur est un animal domestique comme un autreOn peut aussi avoir une approche plus ciblée et vouloir écouter Bourdin et son invité du matin sur RMC, la messe du dimanche sur France Culture, les incontournables Canteloup sur Europe 1 et son vis-à-vis Gerra sur France Inter, In Vino Veritas sur BFM avec un binz à écouter les podcasts : simple (et toujours gratuit) comme bonjour de s’organiser une bibliothèque de podcasts avec iTunes ou whatever works genre RSS et assimilé selon préférence pour remplir un Archos (plus ou moins encore made by France je crois) ou autre nano-machin à brancher sur l’allume-cigare de la voiture ou à se clipser wherever pour le jogging, en attendant qu’on puisse se faire greffer un récepteur (Big Brother is Waiting You). Le Podcast mène à tout :

Podcast, gentil Podcast dis-moi...Bien entendu (c’est le cas de l’écrire), il y a aussi Deezer et tous les trucs du genre pour écouter plus ou moins gratuitement de la musique que les puristes trouveront affadie par les maléfices du mp3 mais qui a quand même le très grand avantage d’être plus pratique à pêcher au fil de l’eau sur le net qu’en remplissant laborieusement son disque dur des CD qui encombrent les étagères. Pour les vrais masochistes amateurs de 45 tours (voir www.encyclopédisque.fr , un must) ou autres bizarreries à 33 ou 78T, la digitalisation des vinyls est un délicieux plaisir pervers mais encore faut-il arriver à paramétrer la platine USB et ensuite accepter de partir pour un marathon plus ou moins éprouvant selon qu’on est perfectionniste ou pas, qu’on veut ou pas associer les pochettes aux sons ou pas, puis mettre tout sur Youtube ou Dailymotion ou pas … Typiquement le genre de truc à organiser en mode collaboratif, il faudra que je pense à créer un groupe Facebook pour ça, ou à en trouver un qui doit sûrement déjà exister, avec l’Appli iPhone qui va bien.

Salut les copains ! ...

Mais les zoreilles ne servent pas qu’à écouter les cours de la bourse ou Lady GaGa : les livres parlés, classiques du domaine public ou publications récentes un peu moins gratuites en général sont aussi sur le net, en écoute directe ou en podcast. Le projet Gutenberg offre déjà de quoi écouter pendant 3 ou 4 vies en pas mal de langues y compris l’Occitan et le Maori pour les amateurs (et de quoi lire sur écran pendant à peu près l’éternité) mais on trouve tout sur le net, comme à la Samaritaine, depuis les Malheurs de Justine jusqu’à la Bible en passant par Nerval et Voltaire.

Livre des Morts ... ou pas

Le Livre des Morts ... ou pas

Et puis il y a Skype et assimilés quand on en a marre de dialoguer par e-mail ou sms, ça permet de s’en mettre plein les zoreilles aussi, sans avoir l’air aussi rétrograde qu’en causant comme des zumains juste plus ou moins normaux au comptoir, à table ou autour de la machine à café 😉

El Gringo responsable au 21è siècle

Renaud Favier – 5 janvier 2011 – http://www.renaudfavier.com

Le bonus :  C’est étrange, le vilain petit chauve qui n’a rien entre les oreilles me fait penser à quelqu’un. Un petit chef qui voudrait être vénéré et adoré, voyons voir … non, je ne vois pas pour le moment, mais ça reviendra, j’entends des bruits 😉

C’est fini pour aujourd’hui 😉

Ecoutez voir ...

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, Pause Café, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Attention les oreilles !

  1. Vandy dit :

    Sympa ton article 🙂

    Dommage qu’il n’y ait pas de podcast pour l’ecouter 😉

    • renaudfavier dit :

      Merci, mais je parle beaucoup plus que je n’écris, ça serait un job à temps complet de m’écouter, y’aurait plus le temps de profiter de blip dont je causerai dans le prochain numéro maintenant que je me rends compte que je l’ai zappé 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s