Dégaze ! (de schiste)

Monsieur Total nous menace opportunément du litre d’essence à 2 Euros, Monsieur Borloo est abonné absent après avoir donné les permis d’exploration, les « verts » de toutes nuances sont à la manoeuvre : les agence de lobby vont avoir un printemps (radio)actif.

On va avoir droit au vieux terrorisme sur le risque de pénurie à la pompe et la menace d’inflation du prix des fraises d’hiver. Aux allègreries sur le talent des zingénieurs des mines qui savent (by the way, les « nous savons » de chez Renault vont bien ? Et dans le golfe du Mexique, les pélicans mazoutés par BP sont en forme, ils n’ont pas été trop inquiétés par le non-nuage de Fukushima ?).

On ne va pas échapper aux pédagogiqueries sur la fin du pétrole abondant et bon marché, avec option « si vous voulez que les Kadhafi de ce monde perdent leur capacité de nuire, il faut trouver des alternatives.

Et comme les gars et filles d’en face ne sont plus manchots (Jadot était quand même DirCom de Greenpeace France avant de faire député européen et Bové a très vite et bien appris à Bruxelles comment faire encore plus et mieux d’audimat qu’en incendiant quelques pieds de maïs ou hamburgers) sous leurs allures de gaulois poil aux pattes, vikings rustiques ou tintins du PAF, ils vont bien surfer sur les vagues.

Et même si nos zélus risquent de tergiverser un peu entre deux fauteuils en velours (c’est pas le moment de prendre des risques sur un sujet compliqué à si peu de temps des législatives) les parlementaires et autres lobbyistes américains vont fournir des munitions (c’est comme pour la Libye, nous on n’a plus rien à accrocher sous les ailes de nos avions et on ne peut pas acheter de munitions ailleurs parce qu’on n’est pas aux standards et l’usine est aux 35 heures ou alors elle manque de glycol et de toute façon on n’a plus de sous, alors il va falloir laisser les Yankees bombarder et nommer le futur gouvernement, ou faire comme d’hab’ un deal avec Kadhafi).

Mais faut pas se laisser prendre en otages entre les réacs et les babas : c’est pratique d’avoir un seul tuyau pour l’eau et le gaz à tous les étages. Il faut juste qu’Allègre nous trouve la bonne combine pour que le nuage de gaz toxique ne passe pas au-dessous de chez nous et ne crée pas de tremblement de terre sous nos centrales les plus sûres de l’univers ou de tsunami dans nos nappes phréatiques (surtout que le seul truc qu’on exporte encore, c’est l’eau marketing pour world-bobos et deux ou trois autres trucs agro-alimentaires, et on n’a pas non plus trop intérêt à saboter le tourisme qui crée des emplois non délocalisables même si les dividendes sont exilés fiscaux en général) : ça a pas l’air bien compliqué cette affaire.

Et puis c’est super joli une bonne petite usine à gaz en forêt, ça pourrait même servir pour le tourisme industriel et sûrement c’est bien contre les incendies de forêt (quel promoteur immobilier irait crâmer des garrigues pour construire des riads et des parkings à 4/4 diesel urbains à proximité d’un truc comme ça ?)

L’important, c’est de trouver des coins où creuser loin des Press-Club et où les rebelles ne sont pas trop médiatiques.

C’est un bon sujet pour l’audimat mais ça ne va pas occuper les manifestants à proximité des rédactions (les budgets …) aussi longtemps que Fukushima, la prière dans la rue (attention, acheter un buis chez Truffaut en ce moment peut vous mettre hors-la-loi), les sondages ou même Renault, ces manifs de quinquagénaires provinciaux.

Heureusement pour les médias qu’on a une bonne usine à gaz relais avec la nouvelle prime à la casse de 1000 euros (850 seulement pour Villepin, il ne passera pas), ça devrait faire de l’audimat jusqu’à l’été si tout le monde est contre.

Mais tout n’est pas perdu pour les gaz : si on a de la chance, on pourra avoir un bon Grenelle à la rentrée.

Comme ça Borloo aura un truc à faire plutôt que de compter les radicaux libres (et c’est comme Boutin, comme il est pas aux Assedic, il devrait pouvoir faire un rapport moins cher que les consultants RGPP).

Et si ça se passe bien, on aura même peut-être la chance d’un remaniement avant les élections.

On n’a pas de pétrole (ni de joueurs de foot mais c’est un autre sujet) mais on est forts en débats sur les usines à gaz (qui font Pschitt en général, mais c’est une autre histoire, d’ailleurs il faudrait peut-être poser la question de constitutionnalité du gaz de schiste …) et champions du monde en noyade de poisson, parce que les réflexions sur l’avenir du nucléaire ou de la laïcité et autres sujets pas totalement anodins sont quand même vite passées derrière le rideau de fumée gaz (de schisme ?).

Renaud Favier – 18 avril 2011 – http://www.renaudfavier.com

Le bonus : « Capital Terre » (M6), la télé-réalité autrement, en attendant un épisode sur l’énergie qui nous permettra peut-être de voter en connaissance de cause si on préfère transformer les forêts en plantations d’huile de palme aux hormones ou en usines à gaz de schiste, ou pas …

C’est fini pour aujourd’hui (si vous avez encore 2 minutes, cliquez ici ou sur la tortue)

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s