Mad in France ! Qu’en dirait-on … d’ailleurs ?

En France, sur les pavés, la rage ? Les temps changent, les slogans politiques évoluent peu, ça doit être parce que les communicants sont les mêmes depuis 50 ans, et en RTT à Ré ou dans le Lubéron (pas Marrakech avec grèves d’avions). D’ailleurs, on s’en fiche un peu.

Il faut dire que « en grève », c’est devenu une sorte de slogan publicitaire de http://www.france.fr, alors il faudrait un fond sonore épatant genre chanteurs VIP indignés comme pour le 10 Mai à la Bastille ou un discours historique d’un politicien écouté comme quand Mongénéral disait des trucs qu’on passait sur des chaines TV françaises que les gens regardent et même à l’étranger (ou quand Vaclav Havel réussissait la Révolution de velours, mais c’était ailleurs), ou bien des images chocs genre comme quand les don Quichotte plantaient des tentes made in China devant les caméras au Canal Saint-Martin ou comme quand on donne aux Invalides sous la pluie et les caméras la légion d’honneur à des Morts pour la Nation méritants. Sinon, le monde (se ? nous ?) dit que c’est business as usual et que tant que le CAC40 oscille autour de 3000, le Sterling vers 1,20 et le Franc … suisse pareil mais dans l’autre sens, que la France ne sort pas de Schengen et qu’Aznavour n’annule pas ses concerts pour cause de grève d’avion ou de diplo-binz avec la Turquie, tout le reste en France est littérature qui tient en un mot comme en (lettres de ?) cent.

Quelques profs de littérature française dans des universités américaines qui ont encore une chaire de sociologie de la vieille Europe doivent bien essayer de traduire les éléments de langage pour amuser leurs étudiants ou illustrer un powerpoint sur la crise dans tous ses états, y compris ceux qui ne sont pas ou de moins en moins unis, mais depuis que Kennedy a dit « Ich bin ein Berliner », que Mongénéral a décidé de sortir de l’étalon-or et qu’Yves Montand a essayé de leur voler Marilyn, on a le regard un peu moins amoureux pour le village gaulois dans le Nouveau-Monde et on (se ? nous ?) dit qu’il suffit de faire un dessin pour en sourire et qu’il y a des textes d’ailleurs qu’on n’a même pas besoin de traduire, qu’il vaut peut-être ne pas traduire, d’ailleurs.

Depuis un peu avant la mort du Leader Chéri de Corée du Nord pour lequel une bonne partie de l’ONU a accepté sans trop de second degré de faire une minute de silence devant les caméras (quelques démocraties pas trop archéos ont quand même préféré jouer ostensiblement à la game-boy hors champ) le monde sur les écrans n’est plus ce qu’il était du temps de l’ORTF, de la petite maison dans la prairie pour les filles, des mystères de l’Ouest pour les garçons et de l’intelude d’Antenne 2 avec des « a » qui faisaient rigoler tout le monde et des « A » qui ne faisaient pas peur entre le journal de Roger Gicquel et l’émission de Michel Drucker (non, pas son grand-père, à l’époque le népotisme était moins ostensible dans les médias, c’était déjà celui dont le chien passe à France 2 le dimanche). Ailleurs, on (se ? nous ?) dit que c’est dommage de ne pas avoir un décor de Roger Hart pour ce théâtre de grand soir.

On aurait bien dû se douter que cela arriverait un jour, que le monde changerait demain comme l’avait promis le parolier de l’Internationale, qu’on verrait à la TV la fin des troupeaux de bisons dans la grande prairie que le vieux chef sage avait annoncé à Little Big Man sous la tente d’indien, que même la disparition de l’ORTF était inévitable à cause d’une certaine idée de la (TV) réalité et que malré les réveill et les publicités, le boycot du foie gras s’étendrait au-delà des communautés hippies de San Francisco et des indignés sous leurs tentes à la TV, surtout que depuis que les oies viennent d’ailleurs, que certaines sont nourries avec des OGM importés d’ailleurs et qu’une partie du foie est malaxé ailleurs, même certains gourmets amateurs du mi-cuit maison noyé dans le porto comme le faisait mère-grand sont passés au brocoli gratiné au vieux gouda, poivre rouge d’ailleurs pour faire festif, sel noir de loin pour faire joli et vinaigre balsamique de pas trop là où on cultive les canards pour entretenir les paysages, pour la décoration, d’ailleurs. Ailleurs, on (se ? nous ?) dit que tant qu’à travestir une certaine idée de la (TV ?) réalité pour les caméra, c’est dommage de ne plus avoir Donald Cardwell pour les costumes.

Ailleurs, on (se ? nous ?) dit que les vases communiquent vite maintenant, surtout que la France a inventé un TV couleur (une techno made in France mais pas de pot, il n’y a que les cocos qui l’ont achetée et ils ne payaient pas trop de redevances et ils ont fait faillite quand les publicités en couleur sont arrivées sur leur TV) et le TGV (une techno made in France qui marche bien et qu’on vendait un peu mais pas de pot, même l’Espagne en fait depuis qu’on a une politique industrielle … européenne du juste retour et de la concurrence suicidaire entre eurozonards et toussa-toussa), et qu’on n’a plus trop besoin des plantations de lavande de Grasse pour faire du parfum, des petites mains de Romans pour trouver chaussure à son pied ou de Billancourt pour le prendre avec des professionnelles transportées à 200 à l’heure sur des sièges toutes options vers des ascenseurs pas trop sociaux (honni soit qui « socialo » y penserait), et qu’on n’a pas grand chose à perdre à ce que Roissy soit bloqué avant même que le AAA soit officiellement déclaré DCD la cavalerie revienne de Velizy pour dégager les premier flocons de neige sur l’Ouest parisien parce que le tourisme en France en a vu d’autres et que de toute façon l’aéroport de Paris, c’est Schiphol pour ceux qui veulent un café gratuit et une place assise, Beauvais pour ceux qui s’en fichent d’avoir leurs bagages sur les genoux du moment que c’est pas cher et pas en grève. Ailleurs, on (se ? nous ?) dit que tout n’est pas la faute des Français, par exemple ces histoires de taxe sur les billets d’avion qui sèment le binz avec tout le reste du monde et que c’est couru d’avance que ça va finir façon négos climat des notables de l’écologie à Durban ou débats sur la TVA de l’Orangina au sucre bio en tarifs de nuit à Paris chez les sénateurs, c’est un truc bruxellois auto-déclenché par les eurocrates qu’à peine on l’avait vu venir à Paris, ou par autre exemple le binz sur les génocides que d’abord c’est plutôt bien d’appeler un chat un chat pour que Dieu puisse mieux reconnaitre les chiens et ensuite personne n’a bien compris pourquoi et par qui, ou vice-versa, le truc est arrivé de Paris, c’est quand même incroyable que la France musée d’une certaine idée de l’Europe de l’Est (du lest ? du lait ?) soit arrivée tellement à l’Ouest.

Parce que jusqu’à avant-hier, grosso modo jusque vers mai-81 et plus si affinités, on était un peu moins riches que les Américains et un peu moins bosseurs que les Allemands et un peu moins bons (dé)colonisateurs que les Anglais mais ça n’avait pas trop de conséquences sur notre pouvoir d’achat et on était presque aussi AAA que Amérique-Allemagne-Angleterre. Parce qu’il y avait grosso modo trois ailleurs, celui où l’on achetait pas cher des matières premières et du caviar, celui où l’on vendait très cher des trucs transformés par nos ouvriers et des chambres d’hôtel plus où moins garnies et celui où il y avait les communistes et assimilés qui congelaient leur moitié du monde, tout ça composant un genre de aaa (ailleurs1-aileurs2-ailleurs3) du meilleur effet pour notre bonne conscience en période de fête et le bon approvisionnement des tables au temps des repas en famille. C’était un petit plus compliqué que ça parce que certains communistes avaient des datchas, certains Allemands étaient communistes et il y avait des gens de l’un ou l’autre des ailleurs autorisés à venir manger chez Maxim’s avec les AAA et déjà des Français qui voulaient élever des chèvres plutôt que des missiles dans le Larzac mais grosso modo, le monde d’avant-hier était efficacement composé des AAA et des aaa avec la France au milieu qui perdait toutes les guerres mais s’en tirait avec les honneurs (déshonneur aussi, pour certains) en inventant les médecins sans frontières et en exportant le situationnisme parce que les héritiers du Moulin Rouge ou d’autres affaires qui tournaient toutes seules bossaient à l’école primaire pour réussir les concours des écoles de commerce pour vendre de la lessive aux ménagères de moins de 50 ans (à l’époque), que les fils d’ingénieurs et de profs apprenaient à compter dans le secondaire pour passer les concours pour faire des bagnoles, des concordes et des centrales nucléaires qui rouillaient un peu sur les routes ou les linéaires mais marchaient à peu près et qu’au moins des Français un peu patriotes à cause du souvenir de Mongénéral achetaient consciencieusement même si déjà on n’en vendait pas trop à l’export, sans tous partir dans la finance, le conseil ou autre activités prédatrices mais généralement légales voire officielles, et que ceux qui n’avaient pas assez bossé au lycée pour être pris en prépa faisaient Science-Po service public et servaient l’intérêt général sans pantoufler avant la date de péremption, avec un rapport qualité-prix sinon exemplaire, du moins supportable par les masses laborieuses d’un pays où la plupart des gens votaient et bossaient pour se payer la démocratie, l’ascenseur social à tous les étages et quelques autres acquis sociaux plus ou moins (l)également distribués à la tête du (bon) client(élisme). C’étaient les Trente Glorieuses dont une des conseillères économiques du futur nouveau Président auto-déclaré par les commentateurs de sondages, ex-pilier de l’ex-futur nouveau Président Porsche-déclaré par les sondages de commentateurs (qui disent du bien de l’Audi-déclaré made in France en ce moment), nous a écrit qu’elles sont devant nous, dont acte, les meilleures histoires, même Coué, ont une fin, toutes les blagues, même hilarisch nicht, une chute et certains livres politiques sont écrits par ceux ou celles qui les signent et pour ceux pour lesquels ils ou elles roulent, hélas, et peut-être même rapportent-ils des droits d’auteur si des bibliothèques de collectivités militantes et autres comités à l’esprit d’entreprise d’établissements sympathisants en achètent des stocks (en gros chez l’éditeur, ce serait économiquement idiot de faire vivre des libraires) pour que tout ne parte pas au pilon (se ? nous ?) dirait-on ailleurs dans le monde.

Mais le monde n’est plus ce qu’il était, ni côté AAA, ni côté aaa, et la France est mal assise entre deux chaises, n’en déplaise à tous les (ir)responables qui soit ne comprennent plus rien depuis un moment, soit prennent leurs désirs (d’avenir, de présent ou de passé, peu importe) pour des réalités parce qu’ils ne sortent de leur tour d’ivoire que pour passer d’un think-tank politiquement ami à un colloque sponsorisé par des amis via un plateau TV entre amis, soit auraient trop à perdre s’ils avouaient qu’ils sont non seulement responsables de la crise et de quelques autres petits meurtres entres amis soucis du monde moderne, mais largement coupables d’avoir escroqué leurs parents qui avaient (re)construit la France en mangeant des topinambours achetés avec des bons de rationnement pour préserver le capital, escroqué leurs mômes en leur faisant croire que c’était la faute des communistes, des Arabes et des Chinois si les publicitaires roulaient en Rolex et les politiciens mangeaient des Porsche, et ruiné leurs petits enfants en s’exilant fiscalement ou s’incrustant dans des fromages pour pouvoir se taper des pâtes aux truffes et plus si affinités en retraite dans des coins où il n’y a ni grève des aéroports qui cassent les pieds, ni manifs d’indignés qui cassent les 4-4 de luxe et plombent le moral des mamouniesques les plus sans -scrupule. Y aura-t’il un Grenelle de la génération Rolex ou un tribunal de Paris pour les juger, si possible avant prescription, question préalable de ceci-ceux-là ou certificat médical, (se ? nous ? ) demande-t’on ailleurs dans le monde, et même un peu en France, d’ailleurs.

Enfin, en même temps, ailleurs dans le monde, AAA, aaa ou whatever, on s’en fiche un peu, du passé en général (de Mongénéral ?) et de la France (de Mongénéral ?) en particulier. Du moment qu’il reste une vraie littérature française, même électronique

             

©2011 Renaud Favier – renaudfavier.com – musique ! – 23 décembre 2011

En même temps, ceux qui bossent en France tout le temps même le dimanche et pendant les grèves parce qu’il le faut bien ont encore une chance de sauver le navire.

   

En même temps, la France a une petite chance que ceux dont le bilan, les promesses, le dossier judiciaire, les permis de construire ou le parc automobile ne sont pas trop éblouissants prennent leur retraite (à régime spécial) en 2012.

   

En même temps, ça se saurait si un mauvais vent était meilleur qu’un bon café-pomme pour faire un excellent 2012

   

On en parlerait au comptoir en prenant un café du matin à Paris

   

Et on en twitterait, d’ailleurs.

#FF 😉 & Merry Xmas & Happy 2012 @blipcast w/ Vangelis « Conquest Of Paradise » – rf2012.wordpress.com ♫ blip.fm/~199nth

@liberation_info: Le Libé des solutions bit.ly/tSJEN5” – ouf, il y a des soluces ! 😉 Retweeted by Renaud Favier

#FF 😉 @ amateurs de #café du matin, à #Paris et ailleurs sur#facebook facebook.com/cafe.matin.par…

#FF 😉 @ qui je regrette de ne pas #follower mais plafond atteint et « nettoyer » est cruel et casse-pieds, SVP #Twitter débloquer plafond

#FF 😉 @ + de 2000 amis et #DJ qui écoutent gratuitement presque 18 000 musiques gratuites blip.fm #musique #gratuit blip.fm/invite/renaud_…

#FF 😉 & merci @ 999 e-lecteurs du e-article Relance 2.0 depuis e-publication 9 septembre sur #youscribe #PME #Export youscribe.com/catalogue/pres…

#FF 😉 & merci @ 4488 e-lecteurs du #ebook Net-Land-Art depuis sa e-publication le 15 avril sur #youscribe #France youscribe.com/catalogue/livr…

#FF 😉 & merci @ 300 e-lecteurs du #ebook Net-Land-Art 4 depuis sa e-publication le 7 décembre sur #youscribe #France youscribe.com/catalogue/livr…

#FF 😉 & merci @ 450 e-lecteurs du #ebook Mad-In-France depuis sa e-publication le 1er décembre sur #youscribe #France youscribe.com/catalogue/livr…

Ouf ! Un français sur deux travaillera entre #Noël et jour de l’an, on pourra s’envoyer les voeux par e-mail sans trop de « return to sender »

1 français sur 2 travaillera entre Noël et le jour de l’an bit.ly/tINLhO Retweeted by Renaud Favier

@sot @o20 vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre 😉 Bonnes fêtes quand même, 11 hirondelles ne feront pas leur printemps In reply to Sot

#FF 😉 @all et surtout bonnes fêtes, bon #Noël et bon toussa-toussa en 2012 et plus si affinités rf2012.wordpress.com

Paris SG : la politique de l’étiquette | Une balle dans le pied j.mp/sjc6g1 Retweeted by Renaud Favier

Prothèses PIP : « Toute explantation sera prise en charge par la Sécurité sociale », a annoncé Nora Berra sur BFMTV. #PIP #Sécu#cancer Retweeted by Renaud Favier

Ziegler pense et dit la même chose depuis … Genève et depuis 50 ans : qu’il ait raison ou pas n’intéresse ni ne dérange guère #bourdin2012

#Euro autour de 1,30 USD et 1,20 CHF, GBP à 1,20 et CAC à +/-3000 : tout ça en 2011 pour ça ?

Pour les prothèses mammaires PIP, espérons que la Sécu ne devra pas rembourser le monde entier, déjà qu’elle n’est pas trop florissante …

Jean Ziegler à écouter chez @JJBourdin_RMC parce que comme l’Abbée Pierre et le Commandant Cousteau sont morts c’est la dernière conscience

Oui, ça manque d’originalité de souhaiter Joyeux #Noël & Bon #2012 un 23 décembre, mais what else 2.0 ? lnkd.in/bRXsb4

L’ancêtre du notable ventru découvert en #Corée ! Qu’on ne dise pas que ce siècle est inutile 😉 wp.me/pJjbe-lo via@wordpressdotcom  View media

Très belle #Audi cabriolet flambant neuve immatriculée en #Corse sur le périph: made In #France vaste programme #crise pic.twitter.com/9eoMdiu2  View photo

Ce binz contre #Turquie, balle dans le pied ou politique du pire pour forcer les réalistes a s’indigner contre les postures politiciennes ?

Net-Land-Art : objet littéraire (?) peu identifiable, le Land-Art dans le cloud en 6 volumes wp.me/PJjbe-3n6 via @wordpressdotcom  View media

Mad(e) in #France : 3 premiers tomes téléchargeables sur Youscribe, Tome 4 prévu samedi pour Noël wp.me/PJjbe-3S via@wordpressdotcom  View media

Ne laissez aucun déclino-maso-pessimiste prétendre le contraire, 2012 sera « hot » ! 😉 rf2012.wordpress.com/2012-sera-hot/  View media

Cool Franco-Turk Evening 😉 w/ MOZART – MARCHE TURQUE – Fritz NEUMEYER (1952) – rf2012.wordpress.com ♫ blip.fm/~1999ad

Bonnes fêtes & #occupythefuture avec bonheur et santé jusqu’en Décembre 2012 wp.me/s23x32-decembre via @wordpressdotcom  View media

Merci @ cedric-villain.info/cliche/ pour ses jolis dessins animés copiés-collés dans About #France wp.me/P2464d-2 via@wordpressdotcom  View media

#Compétitivité et Made in #France, il ne suffira pas d’en parler en 2012, Go for Success ! wp.me/P23TvS-1D via @wordpressdotcom  View media

Mad(e) in #France ! Qu’en dirait-on … chez Michael Moore ?#Renault #GM #PSA #Flins #Flint wp.me/pJjbe-3Eb via@renaud_favier  View media

#France : Ah ! ça ira, ça ira … oui, en 2012, mais où ? wp.me/pJjbe-wT via @wordpressdotcom  View media

Renaud Favier : France & Facebook est sorti de presse! bit.ly/g8PTOA

Renaud Favier, le Journal bit.ly/dQneRc ▸ Aujourd’hui à la UNE: @fus @hni

@cmm Bjr & merci RT 😉

@Sda Bjr et merci RT 😉

@met hello & merci RT. Comment ça va chez les corsaires ?

@Ame merci, même style et sujets connexes dans la petite dizaine de #ebook publiés cette année sur you scribe 😉 In reply to AUX

A lire sur YouScribe : Net-Land-Art 4, le plus « littéraire » des 6 tomes de Net #LandArt youscribe.com/catalogue/livr…

Une certaine idée du mad(e) in #France dans Mad-In-France 3 e-publié cette semaine sur Youscribe youscribe.com/catalogue/livr…

La #PME PIP qui fabriquait les implants mammaires toxiques exportait dans 65 pays avant de déraper & faire faillite ;-( youscribe.com/catalogue/pres…

Quand l’industrie automobile dégraisse, avec ou sans licenciements, ce n’est pas un bon indicateur avancé pour l’export youscribe.com/catalogue/pres…

Dégraissage #automobile #prothèse mammaire toxique jusqu’Amérique Latine & autres scandales d’hiver oops ! #France viadeo.com/s/t0B7h

Entre dégraissage dans #automobile & #prothèse mammaire cerise sur gâteau de l’industrie pharma, mal au coeur #France wp.me/pJjbe-3Eb  View media

Les médias français sont un peu en roue libre jusqu’à Nouvel An, c’est le moment où jamais d’aller regarder ce… fb.me/1qGDLTuzi

Mad in France ! Qu’en dirait-on … chez Michael Moore ? wp.me/pJjbe-3Eb

.

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, International, Pause Café, Voeux, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mad in France ! Qu’en dirait-on … d’ailleurs ?

  1. Ping : Mad in France ! Qu’en dirait-on … à Noël chez Cyrano ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s