#Paris #France #2012 : ça sent le Pssschhhitt … : So What ?

A part aux terrasses de bistrot où, avec ou sans TVA limonade, l’odeur du pouvoir d’achat qui brûle et du cancer du poumon couvre même celle du diesel depuis la loi d’expulsion des fumeurs loin du comptoir, ça sent fort le Pschitt, ce printemps, dans les campagnes … électorales.

Le soda (soldat ?) de l’élite a beau être excellent et pétiller au printemps 2012 avec autant de détermination dans la campagne électorale que quand il essayait de réformer la France (aaahhh ! les 300 propositions du rapport Attali, s’il y avait une palme d’or du Pschitt à Cannes, on saurait à qui l’attribuer, même si la Cour des Comptes mériterait un accessit pour l’ensemble de son oeuvre), de réguler les financiers globaux et autres exilés fiscaux (aaahhh ! le G20 de Cannes, quel beau festival, mais sans plus d’impact sur le monde réel que l’autre, celui des vraies palmes)  ou de s’attaquer au bilan carbone global (aaahhh ! la taxe sur les billets d’avion, quelle belle idée, heureusement que les Airbus sont vendus par les Allemands, sinon ça aurait vraiment pu nuire à la balance commerciale), le combat a une autre âme qu’en 2007 et l’espoir avait choisi son camp avant l’hiver (avant-hier ?) des sondages. What did he expect ?

L’excellent sénateur perpétuel Mélenronchon a beau être parfait dans son rôle de supplétif du camp d’en face chargé de recruter les éternels déçus des aujourd’hui qui chantent moins bien que demain et pas mieux qu’hier, il est très rare, voire « impensable » sauf accident de parcours très grave genre Sofitel ou benzène dans l’eau qu’un « me-too » (non, pas matou, les griffes sont artificielles) dépasse le produit leader tranquillement dominant sur son marché ou qu’un outsider rachète une vache à lait broutant tranquillement dans son pré carré, et les conseillers en marketing de #PS n’attendent que le second tour pour ouvrir la bouteille et déguster les bulles #FDG en priant pour qu’elle n’ait pas été trop agitée, quand même. What did he expect ?

Quant au Pschitt vert, no comment, ça n’a jamais marché, on ne tire pas sur une ambulance (sauf à être vraiment sûr qu’elle cache un quarteron de dangereux  terroristes surarmés mais là, c’est plutôt Che Guevara envoyé au Congo par Fidel que Trotsky à la tête de l’invincible armada soviétique), et normalement, on ne pousse pas une vieille dame dans les escaliers. Attendons 10 ou 20 ans pour voir si l’excellent et bien nommé sénateur Placé suivra la voie Mélenchon et jouera le trublion de campagne pour compte de tiers en faisant autant de bulles (boules ?) pour les djeuns. What did she expect ?

Le reste est un peu éventé. Bayrou, c’est comme le Picon-Bière, on en prend un de temps en temps au bistrot de son village d’origine parce que le néo-rétro est über-tendance en se disant « c’est ça la France », mais c’est aussi has-been que l’eau de Seltz ou la politique économique à la française. La Marine, depuis Trafalgar, Mers el Kebir et Toulon, la plupart des citoyens ont compris que la France n’est plus au temps de Jacques Cartier ou du Cognac-Soda qu’on buvait chez Lulu la Nantaise (une autre blonde comak) en Indo et espèrent que la le Pen attendra longtemps ses voix comme la Jeanne (pas le bateau, la bergère, quoique les voies d’eau soient aussi impénétrables que celles d’en-haut …) entendait les siennes. (Mais attention, aux législatives si quelqu’un ouvre la boite de Pandore de la proportionelle et si le FN la joue fine, ça pourrait bien marcher pour eux sur un malentendu). What did they expect ?

Enfin, tout ça n’empêchera (probablement) pas le monde de tourner … la page. Les sondages le disent sans équivoque, et ce n’est pas parce que les vendeurs de sondages ne savent pas mieux compter (ou savent bien, ils ont en général fait Sc.Po. EcoFin quand même, sinon ils seraient politiciens comme tous ceux qui ont fait PrepENA -by ze way, à part Montebourg, qui a raté le concours parmi les gens qu’on voit aux universités d’été des partis ?- , mais disent n’importe quoi pour ménager le suspense et permettre aux médias de passer de la pub entre deux sondages maintenant que plus personne ne s’intéresse au foot, que « Plus belle la vie » tourne un peu en rond et que le rugby est dans un mauvais trip) que les candidats qu’ils se trompent plus que les électeurs, ou qu’ils ont plus tort que d’autres fanas des élections comme ces militants besogneux qui gâchent de la colle (à l’heure où ils feraient mieux de dormir ou de lire des trucs pas trop lapin-crétin si on mettait une bonne fois pour toute des panneaux électoraux électroniques comme dans le métro ou des trucs roulants comme les panneaux Decaux, avec contrôle en temps réel du CSA) pour placarder des affiches moches sur les panneaux électoraux, les palissades de chantiers (c’est pour ça qu’on a lancé plein de grands travaux avant les élections ?) ou les poubelles comme du bon vieux temps des manifs à la Bastille et des meetings à la Mutu. What do we expect ?

Ceci dit, même si The Economist pousse le bouchon (de Champagne rosé ?) un peu loin en titrant que la France est dans le déni mais en pensant très fort que la France est dans la situation du junkie à la dépense publique qui sait qu’il ne peut plus se payer sa drogue mais continue tant qu’il peut tirer sur son héritage, mendier aux marchés et voler un peu à sa famille ou ses amis, personne n’attend un « Pschitt » très pétillant (en mode pessimiste, on dirait : « ça sent le gaz ») de 2012 et plus : la gastronomie française n’est plus ce qu’elle était et le Champagne, voire le Pschitt, sera bientôt réservé à l’export, un peu comme quand on ne trouvait pas de langouste ni de sucre à Cuba, ou aux touristes étrangers, nomemklaturistes et exilés fiscaux en goguette, un peu comme à Cuba depuis qu’on mélange le socialisme réel et les élections. On a le régime, sec parfois, qu’on mérite (hérite ?), what can we expect ?

What do you expect à la terrasse du café (de Flore) ?

What can we expect ? En attendant, même si ça sent le Pschitt #InRealLife, il faudrait vérifier ce que les électeurs en disent sur Twitter et quelles sont les intentions de vote des geeks et autres djeuns qui pourraient créer des surprises et autres abstentionnistes qui pourraient retrouver leur bulletin de vote, parce que la vérité du 21è siècle français est dans le Cloud (de fumée ?) plus que dans la campagne le Champagne, de nos jours.

* * *

Les chantiers qui empêchent de rouler, c’est pour l’emploi, contre la pollution ou pour coller des affiches électorales clandestines ?

@bfmbusiness ça s’appelle la Rgpp l’eau tiède dont vous parlez, non ? 

So What 2 en retard, So What ? 1 e-éditeur est 1 éditeur comme les autres fait pour wait & see #eBook #français #humour http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-et-debat-de-societe/so-what-1382469

Record absolu de visites le 1er avril, le blog avec #humour qui dure plus ne pouvait que chuter le 2 (2 de chute ?) http://wp.me/pJjbe-4g7

@eam c’était hier, le 1er avril 😉  In reply to Lez

Café sans gravité, parce que déjà que c’est lundi, on ne va pas ronchonner 😉 http://lnkd.in/eFNj8e

« Chute sans gravité » : normal, les chats retombent en général sur leurs pattes et ont 7 vies ;-)… http://fb.me/1csknWkJZ

Petites chutes avec gravitude à #Paris, grand (re)bond souriant à #Rangoun : So What ? http://wp.me/pJjbe-4g7

Let’s Walk On 😉 w/ U2 & Aung San Suu Kyi (Wembley Stadium 14th August 2009) – https://renaudfavier.com/ ♫ http://blip.fm/~1at2zj

* * *

RF 3 avril 2012. Retour vers des e-books et autres publications plus ou moins sur l’avenir en chantant (enchanté ?) urbi et orbi, plus que moins sur le présent chez Ubu et ailleurs … avec la dose d’humour recommandée pour attendre sans faire « Pschitt » quelques années, décennies ou siècles, l’arrivée d’un genre de développement démocratique durable économiquement viable, d’une nouvelle ère dirait la très patiente Aung San Suu Kyi.

          
          
         
   
       

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour #Paris #France #2012 : ça sent le Pssschhhitt … : So What ?

  1. Ping : Campagnes numériques et citoyens 2.0 de #France : So What ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s