Discours de la Méthode #Hollande : avant et maintenant, ici en #France

Avec la méthode #Hollande, personne n’est dépaysé. Gueule de bois pour les électeurs comme à la rentrée 1981, armada de ministres et secrétaires d’état en combat permanent comme à Solferino, djeuns comme au jeu vidéo face à pièges et monstres, et navigation à vue.

Au début, avant (les vacances), il y a eu le dialogue social(iste) et plein d’annonces de gauche pour les journalistes présents, les dialogocrates invités et les militants devant la TV, comme cela avait probablement été promis dans les papiers qu’aucun électeur normal (ou pas) ne lit, même (surtout) quand ils sont distribués au marché ou à la sortie du ciné, déposés dans les boites aux lettres par des aveugles quand il y a des panneaux « pas de publicité » et par des militants avec « clefs de facteur » pour les immeubles à digicode, ou envoyés sur fonds publics (lire : « un peu de nos impôts, beaucoup de la dette dont nos descendants rembourseront la partie qui n’aura pas été annulée ou rongée par l’inflation comme notre pouvoir d’achat ») par la poste l’avant-veille du vote. Mais c’était avant.

Maintenant, retour aux réalités avec les ministres envoyés en formation (à HEC, mais ça ne veut pas dire qu’ils apprennent l’économie, le droit ou la compta) à l’université du Medef rencontrer de vrais entrepreneurs (et des journalistes) et sur le terrain visiter des entreprises avec de vrais salariés futurs chômistes (et des journalistes) en formation permanente, des écoles avec de vrais écoliers futurs chômistes (et des journalistes) en formation initiale et des vieux trucs du patrimoine avec de vrais citoyens (et des journalistes), déjà chômistes ou pas encore, en week-end après les grandes vacances. Et c’est pas gagné d’avance, même si ça devrait au moins permettre de renvoyer rapidement Monsieur Pulvar en Saône et Loire et quelques autres ministres salariés surnuméraires à leur études (gratuites pour tout le monde ?), à la tête d’un « machin » pré-existant ou d’un nouveau fromage créé à la tête du client, ou à Pôle Emploi comme tout le monde normal.

Avant (les vacances), il y a eu des déplacements à l’étranger (avec des journalistes et des photographes) où le Président ne connaissait personne, parfois sans réservation d’avion pour le retour parce que ses secrétaires ne connaissaient pas encore le numéro de l’agence de voyage labellisée par le Parti, mais ce n’était pas grave parce que c’était surtout pour les photos avec des gens importants pour la décoration du bureau présidentiel avant la journée porte-ouverte du patrimoine des Français d’avant à l’Elysée. Mais c’était avant.

Maintenant, quand il va à l’étranger, le Président emmène toujours des journalistes et des photographes, mais il essaye d’avoir un avion ou un hélicoptère prévu pour le retour, dés éléments de langage pour ne pas répéter la même blague aux mêmes convives, et la photo des gens à qui il doit serrer la main plus affectueusement ou plus longtemps qu’aux autres (et des gens qu’il ne faut pas toucher, ou pas embrasser, surtout sur la bouche, en public, sinon ça peut énerver la présidente du Poitou-Charentes fabricante de voitures électriques créer de l’incident diplomatique et Laurent Fabius n’a pas que ça à faire entre sa nouvelle diplomatie pour la guerre économique et celle d’avant pour essayer d’éviter les guerres mondiales comme avant mais qui commencent en Asie, un peu partout dans le monde arabo-musulman et jusqu’en France, cette fois, ce qui n’est vraiment pas de chance alors qu’on avait réglé les sujets de l’Autriche-Hongrie et de l’Empire Ottoman, puis pacifié une bonne fois pour toute la Prusse et enfin co-gagné la guerre froide grâce à Reagan (et à l’argent des banques et marchés financiers dérégulés, nothing like a free lunch, war or victory). Mais c’était avant, ces vieilles guerres que la France peut faire semblant d’avoir gagnées parce qu’elle a eu plein de morts comme tout le monde, maintenant c’est autre chose et c’est pas gagné d’avance, même quand le Président arrive à prendre les médias français par surprise.

Avant, il y avait un dialogue viril mais correct entre les canaux historiques du PS et le courant vert avec lequel ça passait d’autant mieux qu’il y avait des maroquins en vue pour les grands prêtres, des terres électorales promises pour les bons condisciples (honni soit qui se dirait que ça doit venir de c… et de discipliné) qui font les bons amis et des promesses anti-ceci ou anti-cela de base pour les militants idem. Et puis la perspective de la grande conférence Grenelle de l’Environnement 2, avec Nicolas Hulot comme à la TV, le Président comme s’il avait la moindre intention de tenir les promesses qui n’engagent que les pèlerins qui les écoutent et le Premier Ministre parce qu’il faut quand même qu’un ministre sérieux soit là pour faire venir les journalistes et les photographes, ça permettait d’éviter que les écolocrates bien installés dans la vie parisienne ne s’exilent fiscalement dés le retour des vacances en Bretagne ou en Corse, et que les plus médiatiques ne profitent du mortel ennui des universités d’été pour envoyer des sms aux journalistes encore intéressés par l’environnement après l’échec de Rio+20 (les gardes du corps qui avaient oublié leurs flingues, c’est encore un autre sujet de rigolade), la pantalonnade du changement … de ministre de l’écologisme et la friture sur la ligne électrique entre les ministres pas sérieux des vrais sujets, la ministre en blue jeans (celle qui a été parachutée moins loin que la moyenne PS parce qu’elle préfère le RER et qu’elle aimerait profiter d’un malentendu pour essayer de faire carrière politique à la mairie de Paris plutôt que de devoir lire des projets de texte de loi comme n’importe quel député de base ou croiser le bien nommé Placé au Sénat) et les médiécoloratchiks parisiens les plus en vue du moment. Mais c’était avant la confirmation de la promesse de fermeture de Fessenheim, de l’arrêt du gaz de schiste et toussa-touça de franco-français qui ferait une belle jambe à l’ours blanc de l’arctique dont la banquise disparait, à l’orang-outang d’Asie dont la forêt fond et aux requins pas seulement menacés par le lobby des surfeurs mais assassinés aussi sauvagement que les éléphants, tigres, rhinocéros etc pour le compte de crétins baisocrates de haut niveau social par des damnés de la mer sans sécurité sociale ni RSA.

Maintenant, après un petit moment de flottement pendant lequel on a laissé les socialistes de gouvernement parler et les écologistes de gouvernement écouter, tout est rentré dans l’ordre des choses, les confirmations de promesses qui ne seront pas tenues parce que simplement pas tenables satisfont Nicolas Hulot et ses supporters, semblent avoir rassuré les écologistes français et leurs leaders, et ont été complaisamment relayées par les journalistes et photographes invités comme les écolocrates français aux repas et cocktails au confortable Conseil Economique, Social et Environnemental (la clim avec d’énormes tuyaux souples aux plafonds, c’est hideux, mais ça marche plutôt bien et ça ne détruit pas le patrimoine architectural, à défaut d’être garanti écolo) dans le très chic 16ème arrondissement de Paris, où aucun organisateur de manifs facebook n’a eu la mauvaise idée de venir compliquer la circulation des voitures de hautes fonctions avec chauffeur de hauts fonctionnaires et autres apparatchiks de l’écologisme réel à la française. Mais c’était avant que les journalistes et photographes ne se demandent s’il n’y a pas dans la méthode Hollande la veille technique du sourire aux gens qu’on veut anesthésier (lire : « les neutraliser, au besoin à coup de couteaux mais par derrière et si possible en restant caché par un rideau ») simultané avec l’agitation d’un chiffon rouge vers ceux à qui on veut faire faire le boulot qui salit les mains (lire : « genre dire aux syndicats que si on ferme Fessenheim, ça va réduire le nombre de postes de permanents syndicaux et les subventions au comité d’entreprise qui « gère » les centres de vacances pour les mômes des fonctionnaires d’EDF, signaler aux représentants du personnel des PME qui vendent du matos ou des services de recherche d’hydrocarbures que si on achète du gaz russe plutôt que de mettre des derricks chez nous, ça va être mauvais pour leur plan de charge, et informer les journalistes et photographes que de toute façon, l’air et l’eau de mer(de) qui arrivent en France sont déjà aussi bousillés que la terre de Beauce et radioactifs que les boites de thon du Pacifique, et que ce serait très injuste et inégalitaire que les provinciaux français qui se la coulent douce loin du métro et du stress de Paris, entre le Larzac et le Lubéron, soient les seuls humains au monde à jouer à facebook et Twitter grâce à des panneaux solaires made in China par des enfants aveugles, à randonner dans une campagne sans éoliennes parce que c’est moche avec leurs sacs made in Dieusaitou by Lafuma en instance de vente à des étrangers sans devoir se poser de questions, et à boire leur pastis à l’eau pure de la fontaine du coin ou du robinet de la maison à toilettes sèches sans avoir au moins quelques scrupules, sinon des remords, pendant que les plus riches zécolocitoyens américains et asiatiques sont obligés de se faire livrer de l’eau d’Evian à coup de bilan carbone maouss-costaud et que les citadins normaux doivent acheter des sodas qui pourrissent les dents et chacalisent l’haleine à leurs mômes »), parce que maintenant, certains commencent à se poser des questions, même chez les journalistes qui über-détestent dorénavant Sarkozy pour l’avoir trop adoré avant qu’il ne perde l’élection, et même chez les écologistes les plus naïfs (lire pas les « idiots utiles » qui sont pieds et poings liés ou qui ont abandonné depuis longtemps tout esprit critique au bord de la Mamounia ou dans les bons hôtels où se déroulent les sommets environnementaux mondiaux à Cancun, Durban, Rio ou … Copenhague au pire) qui ont cru défaillir de bonheur en entendant les mots « transition écologique » sortir de la bouche d’un Président de la République française mais se demandent s’ils ne lisent pas : « Je vous ai compris » sur ses lèvres, maintenant.

La méthode Hollande, dument inspirée d’aussi illustres prédécesseurs que Mongénéral qui savait parler aux veaux, avant de faire dans l’intellectuellement honnête exclusivement sur ses très vieux jours, le Grand Jacques qui savait taper le Q des vaches et rouler les têtes de veaux les mieux faites et les plus pleines dans la farine, avant de perdre un peu ses moyens de SuperMenteur sur ses vieux jours et d’en être réduit à poser des questions préalables par avocat interposé pour éviter de devoir aller enseigner au Québec comme son tout meilleur monde (il y avait des signes avant-coureurs, comme ce discours en Afrique du Sud où il a dit le vrai au monde entier sur la maison qui brûlait déjà pendant que tous regardaient déjà ailleurs) et l’immensissime François Premier lui-même, qui jusque sur son lit de mort (« une messe est possible », ça tutoyait le divin) se sera bien fichu des uns, des autres, et même de l’autre Dieu … semble être assez classique finalement, voire normale pour un politicien professionnel français élu au XXIè siècle mais formé au XXè à l’école nationale des politiciens professionnels, appuyé par des collaborateurs de sa promo ou d’autres réseaux aussi mûrs sûrs aux quelques exceptions près inévitables pour s’assurer une majorité et un pouvoir aussi absolus que possible en démocratie française contemporaine et un peu de contact avec la génération « Y » (rien à voir avec la « Génération Tchatche » joliment nommée ainsi par Claude Bartolone pour parler d’un coup d’un seul de toute la bande de plus ou moins quadras qui espèrent que les trente glorieuses sont devant eux, qu’ils obtiendront un poste avec chauffeur au remaniement et que la droite reviendra sur la dégradation des privilèges et des conditions de retraite des politiciens professionnels occasionnellement députés, dés qu’elle sera de retour aux affaires), et conseillé par les mêmes conseillers en communication politique que tout le monde, à la probable exception près de ceux qui sont considérés comme vraiment trop grillés pour s’être affichés en Porsche avec DSK, avoir laissé entendre dans le microcosme que peut-être le twit de Valérie avait été envoyé sur commande de François avec l’aval du Parti et d’autres ami(e)s de trente ans de Ségolène, ou être tellement bronzés-fripés qu’avec leur Rolex et les autres chaînes en or, on dirait des momies monogrammées par Vuitton (ceci étant, si l’excellentissime Séguéla est prêt à faire don de son corps à la science quand il sera vraiment mort, l’étude des couches de peau donnera de précieuses indications sur l’évolution des autobronzants, des produits pour piscines et de l’ensoleillement au Maroc, celle de son estomac sur les menus au Fouquet’s pendant 50 ans et celle de son cerveau sur plein de trucs plus ou moins connus du microcosme mais pas encore totalement du grand public citoyen) et ce n’est pas politiquement correct ces jours-ci. Faire des sourires « avant », par exemple à une conférence et/ou à la TV juste après les promesses, puis faire agiter un chiffon rouge par quelqu’un avec bon réseau de buzz en ville et relai médiatique bien piloté, ensuite laisser les « pour » et les « contres » s’agiter dans le bocal et se neutraliser quitte à faire mettre de l’huile sur le feu si nécessaire, enfin apparaître en « sage » qui arbitre à son corps vaillant défendant en fonction du principe de réalité, même (ou surtout, comme prévu et compris dés le départ si on ne met pas ses oeillères et boules Quiès tout le temps) si cela va contre les promesses les plus solennelles aux électeurs (qui n’émeuvent plus que quelques enfants, et encore depuis que les mômes tutoient le Président aux journées du patrimoine), et engagements de campagne les plus formellement répétés pour l’avenir de la France, de l’humanité, des animaux, du Parti, de la nature, des vieux, des djeuns, des autres et du monde en général (qui n’engagent même plus les électeurs qu’il ne faut pas prendre pour encore plus bêtes qu’ils ne sont, ni l’avenir des citoyens ou de la France qui est de doute façon déjà vendu, avec l’accord tacite des zélites zélues et citoyens normaux, au Qatar, aux Nouveaux Russes et à la Chine (à l’Allemagne, un peu aussi, diront ceux qui croient vraiment ou encore en l’Europe et/ou écoutent les fadaises anti-européennes). Je dis ça, je n’écris rien, et les salariés, sous-traitants, commerçants voisins, bénéficiaires des impôts divers et variés payés par la centrale et actionnaires de Fessenheim n’ont pas trop de souci à se faire pour leur fond de commerce, idem pour les avocats et écolocrates qui en vivent et continueront longtemps à pouvoir se réjouir avec les autres politiciens professionnels en sortant des Grenelle ou des grands hôtels des stations balnéaires spécialisées en sommets de fonctionnaires internationaux avant de retourner s’indigner devant les caméras (parce que c’est leur fond de commerce et/ou parce qu’ils se seront rendus compte ou feront semblant de s’être rendus comptes qu’ils se seront encore fait rouler dans la farine malgré leurs budgets en lobbying) et la porte du Medef (parce que le patronat aura rappelé une ou deux vérités vraies sur le lien entre travail et capacité à s’acheter du pain, bio ou pas, ou sur la difficulté à s’indigner sur facebook sans électricité, et/ou parce qu’ils n’auront pas été invités au cocktail d’Areva après la réunion du groupe de travail « Développement Durable »). Pareil pour les fonctionnaires de Pôle Emploi qui n’ont rien à craindre de la priorité affiché pour l’emploi, pour les employés des guichets uniques existants qui n’auraient rien à craindre des nouveaux, de la nouvelle Haute Autorité Financière ou des Agences et structures régionales, quand bien même seraient-ils en parfait doublon non seulement avec plein de trucs pré-existants, mais également avec des « machins » nationaux, régionaux, territoriaux ou whatever dosen’t work mais permet de verser des salaires avec de l’argent des autres et/ou emprunté qui seront créés à crédit pendant cette mandature, et pour les retraités qui n’ont qu’à recruter un ou deux lobbyistes comme tout le monde pour démontrer qu’à quelques incongruités près, ils sont beaucoup moins privilégiés que plein de bénéficiaires de niches, fromages et autres avantages en nature ou pas sur lesquelles un Président exemplaire ne peut pas éviter de faire revenir, à l’instar du bénéfice d’un chauffeur (et d’un agent de sécurité) pour les anciens premiers ministres évoqué comme « normal » par le pourtant plutôt exemplaire François Fillon dans « Le Parisien » daté du 18 septembre (évidemment, supprimer ça à tous les ex-PM désespèrerait encore plus ce qui reste d’industrie automobile après 40 ans d’économie mixte et d’écoles de chauffeurs de maitres après le départ des derniers exilés fiscaux), et de ce dont on doit parler dans des centaines de rapports de la Cour de Comptes, des milliers de rapports des Cours des Comptes Régionales, et quelques « avis » (c’est comme un rapport, mais en bien plus court et encore moins lu) du Conseil Economique, Social et Environnemental, des même en Régions, du même en Europe et/ou des agences dont les membres nommés sont aussi quasi-bénévoles que les conseillers municipaux de grandes villes française, défrayés à peine 2 ou 3 SMIC pour plusieurs heures de dialogue social mensuel qui ne laissent pas le temps de faire photocopier tout ce qui a déjà été écrit, re-écrit, photocopié, re-copié-collé des milliers de fois aux frais des contribuables avant même l’enterrement du rapport Attali … auquel le Président ne manquera sûrement pas de demander un rapport. Bref, les discours et la méthode, au pays de Descartes et au temps de Hollande, c’est cause comme toujours, vaste programme, quelques chiens peuvent aboyer mais les veaux regardent les trains d’élus ; caravanes de notables temps se passer les fromages.

Ceci écrit, c’est l’ordre des choses, et chuter dans les sondages (qui ne sont crédibles, comme les classements internationaux des universités ou de la compétitivité, que lorsqu’ils sont bons, comme chacun sait), voire tomber à terre (la faute à ses camarades de la promo Voltaire ?), n’a jamais empêché un politicien français de manger, ce n’est pas comme pour quelqu’un de normalement menacé par le chômisme, normalement inquiété par le fiscalisme, et très normalement troublé par le mélange de duplicité stable et de chômisme croissant, qui pourrait commencer à (se) poser des questions sur l’avenir en général, le remboursement de son Prozac et le pouvoir d’achat de ses indemnités de chômisme (ou salaire, c’est pareil mais avant le chômisme et plus gros brut de taxes, ou retraite, c’est pareil mais après le chômisme et en nettement plus maigre allant vers le très keuss, net de détaxes) en particulier, in real life et sur Twitter.

* * *

L’#Humour nuit moins gravement @ #compétitivité que beaucoup d’autres nuisibleries bien plus répandues en #France 2012 http://lnkd.in/QT4_jr 

Renaud Favier : France & Facebook est sorti de presse ! http://bit.ly/g8PTOA 

Renaud Favier, le Journal nouvelle édition http://bit.ly/dQneRc  ▸ Aujourd’hui à la UNE: @BonhumorFR

Avant, se posait la question de #Compétitivité de #France. Mais c’était avant. Maintenant, on a #régionalisation http://lnkd.in/MVQCE4 

Et au #Québec, entre tarifs universitaires, élection d’une femme indépendantiste & la fonte (de la route) du pôle Nord … http://lnkd.in/a5qAsF 

Il n’est pas impossible que la #France soit informée qu’il y a aussi une #crise en #Europe, mais ce sera « après » http://lnkd.in/a5qAsF 

@zlay03 Dans les 2-300 Euros idem université ou plus proche du coût réel estimé +/- 15000 Euros / an ?  Afficher la conversation

@Framboisine44 Rectifier : pas seulement pour « faire » des pulls, pour les « acheter 30 fois leur prix de fabrication » surtout  Afficher la conversation

@Framboisine44 Si Dieu n’avait pas voulu que les moutons soient tondus pour faire des pulls made in China, il les aurait fait autrement 😉  Afficher la conversation

Si on a encore le temps d’un petit #Café ce matin et pas trop d’intolérance à #Humour : https://renaudfavier.com/ 

@MaceScaron B contre 23, C’est assez « facile », mais drôle et sans trop d’arrières-pensées plus ou moins dissimulées, continuez comme ça 😉  Afficher la conversation

Vous aimez la compétition Fillon-Copé? Vous allez adorer la compétition Barbarin- André Vingt-Trois.  Retweeté par Renaud Favier

Décidément, #Valls et #Hollande sont politiquement habiles et/ou bien conseillés. Dommage pour eux (aussi) que l’économie ne mente pas, elle

Dans qqes minutes suivez le live-tweet de la conférence « Les nouvelles frontières du marketing politique » par Le Club Business Analytics Retweeté par Renaud Favier

@lontchi L' »obligation légale » de publication de comptes en Belgique est-elle assortie d’un risque de punition sérieuse ou tigre de papier ?  Afficher la conversation

@romainblachier si on trouve pas de quoi incendier, on peut toujours défenestrer des infidèles, ça vaut aussi pour arriver au paradis, non ?  Afficher la conversation

Donc, pour le vote des étrangers, méthode #Hollande #PS comme pour le gaz de schiste : chiffon rouge, réaction, observatoire, enterrement ?

@Cand75 @ParisDix l’argument « respect du programme électoral et des promesses » est vraiment le moins crédible des éléments de langage 😉 Afficher la conversation

La minute #management obligatoire entre deux twits sur mariage, nucléaire, schiste, schismes, (r)évolution(s) etc pic.twitter.com/2PkNcmn4  Voir la photo

Tellement vrai! La gestion de projets pour les nuls … pic.twitter.com/gTEtiA8j Retweeté par Renaud Favier  Voir la photo

« Dans le contexte actuel, il n’est pas pertinent de mettre de l’huile sur le feu. Il faut être responsable » #franceinfo #CharlieHebdo  Retweeté par Renaud Favier

Aucune violence contre #charliehebdo ne serait admissible. Cela n’empêche pas de questionner leur volonté de provoquer gratuitement. Retweeté par Renaud Favier

Si méthode #Hollande = (très) bien manipuler les uns contre autres « à la Mitterrand », pourquoi pas, si ses objectifs réels sont consensuels

Le cauchemar de François Hollande? Un scénario « à l’italienne » – Capital.fr http://www.capital.fr/bourse/actualites/le-cauchemar-de-francois-hollande-un-scenario-a-l-italienne-757075#xtor=EPR-226 … Retweeté par Renaud Favier

@romainblachier Oui, mais les cathos réservent leur allumettes pour les cierges à l’Eglise (il n’y en a jamais et on met de la cire partout)  Afficher la conversation

@Lalgerina_Jolie Dont acte, mais faites attention : intelligence, honnêteté (et pire, humour) sont à double tranchant. Bon courage 😉  Afficher la conversation

Création du haut conseil des finances publiques. Tiens donc, un nouvel organisme, je croyais qu’il y avait pléthore !! Retweeté par Renaud Favier

@BEADP Plus on est de fous (et tant qu’on a des sous empruntés/imposés et des militants à récompenser), plus les « machins » métastaseront  Afficher la conversation

@romainblachier oui, mais on aimerait aussi que la presse de #France ne se limite pas aux provocs de Closer, Charlie ou Libé pour le buzz  Afficher la conversation

C’est quand, la dernière fois que la presse écrite de #France a fait un buzz global pour autre chose que photo de seins ou dessins provocs ?

@Lalgerina_Jolie vous jouez avec le feu, au sens propre, en retwittant des provocations, voire pire, mais je suppose que c’est votre job

Le #Football, c’est comme la politique et les autres sport pros : le talent est nécessaire, mais pas suffisant sans l’argent #PSGCQFD

Donc, la méthode #Hollande, c’est comme pour le gaz de schiste, on dit qu’on est contre pour que les « pour » et la raison s’imposent ? #banal

Je dis ça, je dis rien, mais si une équipe normale avait gagné un match par surprise on murmurerait d’argent sur les bancs de touches, non ?

@Dreuz_1fo On n’est pas responsable de sa famille et ses amis ! C’est comme Hitler : autrichien, petit, brun et méchants copains, et alors ?  Afficher la conversation

@jaegher Gaz de Schiste = jeu de rôles : #Hollande tend la perche, les « pros » la saisissent, et ce qui dev(r)ait arriver arrivera #normal  Afficher la conversation

Gaz de schiste : 18 personnalités de l’ industrie signent un appel pour relancer le débat http://www.usinenouvelle.com/article/gaz-de-schiste-18-grands-patrons-signent-un-appel-pour-relancer-le-debat.N182212 … Laurence Parisot, JF Dehecq Retweeté par Renaud Favier

@Framboisine44 en même temps, c’est un peu le principe des zélites. Le problèmes c’est comme avec les Auvergnats, c’est quand il y en a trop  Afficher la conversation

@Framboisine44 @lemondefr si je ne craignais pas de me mettre encore + de monde à dos, je rappellerais que Jésus n’était pas catholique …  Afficher la conversation

@Framboisine44 Le communautarisme des élites nuit gravement à l’esprit militant de base, pas seulement chez les religions du Livre  Afficher la conversation

@Framboisine44 @lemondefr pas possible, c’est juste en face d’un centre international de barbouzes et trop près de l’auguste CESE  Afficher la conversation

Si on trouve injuste pour les vrais pauvres de faire payer les classes prépas, imposons juste remboursement ou cours de soutien @ diplômés ?

@zlay03 Soit mais ce n’est pas le cas des prépas HEC avant tarifs élevés d’école, ni scientifiques avant scolarité gratuite voire payée (X)  Afficher la conversation

A suivre aujourd’hui : traité budgétaire européen, rapport Duquesne… http://bit.ly/Ub9Duu  Retweeté par Renaud Favier

@frenchactus « #UDI #Borloo réussit «coalition» des centres – Le Figaro http://bit.ly/PFIQjQ  #france  » – Sans #Bayrou, quelle importance ?  Afficher la conversation

@lemondefr « Un document relance le débat sur le mariage de Jésus http://lemde.fr/OYlx5i   » – Quelle ambassade recommandez-vous de brûler ?

#China Long March rocket sends 2 satellites into space: China successfully launched another two … http://bit.ly/S4BQ5h  #Shanghai Daily Retweeté par Renaud Favier

#China Chinese Vice President Xi meets US Secretary of Defense: Chinese Vice President Xi Jinpin … http://bit.ly/S4BQ5j  #Shanghai Daily Retweeté par Renaud Favier

@blogcpolitic « Avenir de notre alimentation se joue en ce moment à Bruxelles http://bit.ly/Ub7uPe   » – Désolé, on est occupés: mariage, vote  Afficher la conversation

Human health and the environment are inseparable #green http://bit.ly/UithAe  Retweeté par Renaud Favier

@6MON2PANAME « Gouvernement envisage fin gratuité des prépas. http://bit.ly/OYhg1Z   » – Pas choquant, ni ruineux (181€) vs coût des concours

@slimanetirera C’est « petit » de RT juste quand je dis du bien du #PSG sur un malentendu 😉 Allez #OM ! Allez les #Verts ! Allez #OL !

Bon, ça me fait mal de twitter ça, mais bravo @ #PSG pour ce 4-1 venu de nulle part contre le Dynamo de Kiev & @Real Madrid aussi #Football

@BEADP @tetumag Bon, le mariage homosexuel des prêtres, c’est peut-être à garder pour la prochaine loi, mais hétéro entre majeurs …  Afficher la conversation

Valses (Valls ?) hésitations à #Paris#France (#Europe ?) sur mariage et vote pour tous, entre autre sujets fâcheux http://wp.me/pJjbe-5lM 

Que les chose soient claires : pas question de météo nulle ce Week-End de Coupe #Icare de #Parapente Vol Libre à St Hilaire près #Grenoble !

@le_Parisien Mauvaise nouvelle : le match de Champions League est sur une chaîne payante. Bonne nouvelle, on s’en fiche, c’est du #Foot #PSG

@le_Parisien #Fillon « … comme tout ancien premier ministre, j’ai un chauffeur … » – A vie ? J’aime bien #Fillon mais est-ce raisonnable ?

« Génération Tchatche » (nouveaux députés du #PS < 50 ans) cherche à surfer sur le vote des étrangers pour exister pic.twitter.com/3413tKIE  Voir la photo

Rendre payante la classe « Prépa » au niveau licence universitaire 181 € ne serai ni moralement choquant ni insupportable vs prix des concours

@TETUmag: Le cardinal Barbarin veut «un large débat» sur le mariage pour tous http://bit.ly/S2gXrm ” – Est-ce vraiment trop demander ?

ADESIA, bel exemple d’une croissance générée par l’export, accompagnée par #ERAI et #COFACE http://ow.ly/dNG41  Retweeté par Renaud Favier

Mon Euro-reco: #Allemagne garde #Euro et dévalue ses vieux marks pour une 2nde division monétaire avec club-med et communistes genre #France

Bref, comme l’état est « sec » et ne pourra plus emprunter quand les taux monteront et/ou son rating baissera, il passe la balle aux régions

On peut comme le maire de #Paris négliger les automobilistes « minoritaires » en ville, mais comment argumenter p. le mariage gay, en ce cas ?

@Nain_Portekoi: Emprisonner ts ceux qui reviennent du Pakistan c’est comme mettre PV à ts ceux qui sortent d’auto-école” – Du bistrot, plutôt

Donc, pour 2017 #UMP on a 2 (+1 ?) anciens, un clone de Raffarin, un clone de Barnier & #NKM jolie femme courageuse tendance écolo : photo ?

Pas de quoi twitter, ce n’est pas la saison des mariages et on n’a pas d’élections avant 2014 … http://fb.me/20H6yBFNM 

@beaudonnet « Hugues #Taittinger, héritier de la maison de champagne, est devenu belge http://bit.ly/RkzI9N  #Arnault » – Et l’entreprise ?  Afficher la conversation

Manuel Valls a-t-il raison de considérer le droit de vote des étrangers comme non prioritaire ? http://eur1.fr/eABLzfQ  #laquestiondujour Retweeté par Renaud Favier

Bref, Boutin s’indigne contre projet de mariage homo, Mélénchon blogue sur l’économie et Borloo veut lancer un parti. France, pays normal ?

* * *

Renaud Favier, 19 septembre 2012.

Ceci écrit, qu’on soit amateur des vieilles méthodes, fan de Descartes ou de grands Français à peine moins anciens, rédacteur d’éléments de langage pour lecteur de discours contemporain (dé)formé au siècle dernier et pensant comme à celui d’avant, ou admirateur de dirigeants d’aujourd’hui qui font avancer leur pays dans celui de demain genre Merkel ou Monti, on peut télécharger sur Amazon quelques eBooks sur le monde tel qu’il va (ou pas) vraiment, pour se préparer avec humour mais sérieux à la France, à l’Europe et au monde tels qu’ils approchent à vitesse encore un peu plus déraisonnable qu’une joli coupé RCZ ou une Alpine à pleine bourre sur circuit à quelques semaines du salon de l’Automobile de la Porte de Versailles (avant, on disait “Mondial”, mais c’était avant que ceux de Shanghaï, de Séoul, de Sao Paulo et bientôt Varsovie, Prague et Istambul n’aient gagné la bataille de l’automobile dans la guerre économique et qu’on parle de le délocaliser au Maroc, maintenant que la France est officiellement en crise et qu’on ne voudrait pas imposer des heures sup aux douaniers de Roissy ou aux fonctionnaires du STIF/RATP déjà obligés de lire tous les compte-rendu du dialogue social dans leur administration, de participer à des séminaires d’information sur la vie après les plan sociaux et les contrats de générations, et de perdre du temps à remplir les formulaires de RTT en 3 exemplaires parce qu’il n’y a plus de budget pour remplacer l’imprimante en obsolescence pré-programmée pour laquelle on avait acheté 5 ans de stock de toner d’avance via un intermédiaire qui avait des fournisseurs en Belgique mais qui ne reprend bien sûr pas la marchandise incompatible avec l’imprimante qu’on achètera quand in y aura des crédits) depuis que l’écologisme globalement responsable s’est noyé à Copenhague, qu’une certaine idée de la politique française n’est pas sortie blanche comme neige de 40 ans de hautes certitudes inefficaces de la suite d’un certain Sofitel, et qu’il a fallu accélérer la dérive des dettes publiques des Clubs-Meds à cause des subprimes et de quelques autres incongruités financières d’origine principalement anglo-saxonnes et fantaisies budgétaires à la française, et se faire une (dé)raison de contreperformances commerciales d’origine pas seulement chinoise ou allemande, et que la politique d’achat de temps contre la crise approche dangereusement de ses limites avec ou sans QE3 aux USA, MES ou MOT en Europe, les dignes vieux de Karlsruhe, les djeuns indignés d’Athènes ou Madrid et toussa-touça kivapa vraiment plus du tout d’autant que le feu semble avoir pris plus au sud dans la foulée des révolutions de jasmin dont toutes les bienpensances se félicitaient pourtant avec autant d’enthousiasme qu’elles se laissaient inviter en vacances et/ou avion par les prédécesseurs des incendiaires. Mais what else ? Comme le dit Saint Woody Allen : “Je hais la réalité, mais où ailleurs se faire servir un bon steak ?”.

    

On peut également lire ou télécharger ces eBooks sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et mieux adapté que ePub à l’impression en format A4) en cliquant sur les icônes ci-dessous avec le mulot.

               
               
         
           
        
       

Whatever works, mais si on a du 3G ou du wifi, on peut aussi lire (gratuitement) le dernier billet du blog “Café du matin à Paris” (ou un résumé en anglais si on est anglophone et/ou pas trop chauvin) avec le café à n’importe quel bout du monde, cela ne peut pas nuire plus gravement que tout les restes aux exportations sans entrepreneurs, à la réindustrialisation sans capital ou au made in France sans clients.

Mais on peut préférer acheter ses livres sur les étagères d’un bon libraire, dans un café librairie sympa ou entre les aspirateurs automatiques et les cafetières d’un agitateur d’idées un peu rangé des voitures mais auquel on est habitué et dont on prend toujours la carte de fidélité par habitude, ou vice-versa.

Auquel cas, la reco de la rentrée “littéraire” : “La théorie de l’information“, un genre de “western financier” à clefs (lire : sur les corsaires français des télécoms, nb pour éviter tout malentendu que la formule, citée ci-dessous, qui fait sourire les auditeurs des radio-business-fm, vise quelqu’un d’autre que DSK qui a bien dû s’occuper de télécoms françaises dans sa carrière ministérielle mais n’est pas dans ce “coup”, les puristes auront bien entendu rectifié d’eux-mêmes car ni son Audi à Washington, ni la Porsche de son communicant à Paris, ni probablement son véhicule à Marrakech où il fait trop chaud pour circuler sans capote, ne sont des décapotables, étant entendu que DSK lui-même n’est pas un pornocrate, si on ne l’écrivait pas on risquerait un malentendu, mais est indubitablement un peu chaleureux pour circuler à l’étranger sans capote) du jeune Aurélien Bellanger, chez Gallimard, ravira les vieux qui lisaient non pas des romans d’amour mais du Sulitzer et du Dumas dans leur jeunesse, avec des trouvailles comme ” … les pornocrates en cabriolet …” (lire : “les gusses, devenus maintenant très fréquentables parce que très riches et puissants, qui avaient fait un hold-up sur le plancalculo-télécom à la françaises en inventant le “Minitel rose” sans opposition des politiques bien avant que les pirates en Rolls roses prospèrent sur Internet sous les “vivas” des djeuns #occupy et les sourcils froncés des ingénieurs télécom à la française occupés à suivre les cours de bourse d’Alcatel et France Télécom, l’honnêteté intellectuelle obligeant à signaler à leur décharge que des ingénieurs des mines et des ponts se sont également mêlés de ces triomphes monopoli(s)tiques à la française sous le haut patronage de l’administration et des politiques (in)compétents, et que ce n’est pas leur faute si les ingénieurs français qui savaient compter ont tous préféré aller dans la banque, les cabinets ministériels et/ou, pour les plus conservateurs, les fromages résiduels du bon vieux temps de l’économie mixte genre Tunnel du Mont Blanc, Française des Jeux, EDF, feu l’industrie automobile, sidérurgie ou du transport aérien etc encore moins verts et/ou plus, voire trop mûrs souvent …).

Sinon, côté littérature économique, les usual suspects de l’exploitation, explication ou futurologie de la crise vont probablement publier pour Toussaint afin de surfer sur la vague de morosité de début novembre, tandis que les vendeurs de Trente Glorieuses devant nous, de bilan et perspectives du gouvernement ou de France se renforçant dans l’adversité attendront certainement la saison des achats de cadeaux de Noël pour profiter du regain de bonne humeur des (é)lecteurs devant les jolies vitrines, les étals tentants et les décorations festives. Il n’en reste pas quelques écrits recommandables comme “Homo Economicus” de Daniel Cohen, qui vole un titre mais écrit très honnêtement et opportunément sur la bipolarité de l’être humain occidental compétiteur et coopérateur à la fois, en crise grave depuis que le mot coopétition inventé à peu près au même moment que partenariat public-privé et junk-bonds est à peu près aussi has-been que l’économie mixte et les coopératives ouvrières du temps de Mongénéral, sauf dans les conversations d’après digestif dans certains milieux privilégiés restés politiquement au début des très progressistes mais non viables années 80, économiquement au début des très psychédéliques mais ultra-confortables années 70, et intellectuellement à la fin des très regrettées mais über-déstabilisantes roaring sixties.

Enfin, côté littérature érotique pour filles, on murmure dans le landerneau que l’anglais de la version originale est tellement simpliste qu’il ne sert vraiment à rien d’attendre la sortie prévue en octobre (en France, Lattès, 17 octobre) de la version en français de l’incontournable “Fifty Shades of Grey” (et que c’est une excellente raison d’acheter un truc électronique pour lire dans le métro (ou d’apprendre à télécharger en pdf sur iPhone, iPad ou n’importe quel machin électronique moderne portable, ou pas) pour éviter que les voisins, collègues, enfants, parents et autres impedimenta sachent qu’on mange lit du cochon en cachette comme tout le monde qui a du temps à perdre et de la libido à dissiper mais un(e) conjoint(e) moins disponible que DSK dans les années de jeunesse, et plus assez d’énergie, d’audace ou de méthode pour sortir draguer).

Conclusion provisoire : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Compétitivité” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Voyage en 2012” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “France 2012” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “English Coffee” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Café du matin à Paris” : cliquer sur l’image ci-dessous

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, Humour, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s