#Chevalgate #France (en même temps, les lasagnes, normalement, on fait ça soi-même pour faire filer des restes)

L'étalon dans l'estomac Crédits : 20minutes.fr

Bien sûr, les bobios parisiens ricaneront que tout irait pour le mieux dans le meilleur des pays du monde des (che)veaux de tiercé si le gouvernement passait aussi en force une loi sur les pâtes aux truffes pour tous, et réglementait mieux l’importation de lasagnes pour autrui.

Noble conquête ... même ça fout l'camp ...

Ceci twitté, du moment que les chevaux roumains ne sont pas élevés et/ou abattus dans des conditions bien plus atroces que nos oies et canards à foie gras, par exemple comme les poulets et cochons made by ce grand pays ami et voisin qui n’était pas champion d’Europe de l’agro-alimentaire aussi quand au moins l’agriculture marchait en France, pourvu que les étalons de l’Est ne soient pas dopés et nourris de saletés aux OGM gavées de phytosanitaires à risques interdits de notre côté du mur du principe de précaution, et tant que les farines animales de contrebande ne sont pas fabriquées avec de vieux stocks de vaches folles mal congelés et que les trucs sont cultivés assez loin de Tchernobyl et autres lieux de concentration de produits toxiques, voire mortels, il n’y a pas mort d’homme. (Si le lecteur n’était pas aussi pressé que le rédacteur parce qu’on vit dans un monde de fou où on n’a même plus le temps de rigoler avec le café, on caserait par ici « Un cheval, mon royaume pour un cheval » de l’excellent Richard n°3 dont les tireurs les premiers de chez Shakespeare nous ont reparlé quelques jours avant que nous-même on ne ressorte très courtoisement la tête du bon Roy Henri n°4 d’entre les morts anonymes).

058 Crédits : www.boreally.org

Ceci discutaillé au comptoir, si même les produits surgelés de marques pas inconnues ou (encore) vendues à n’importe quels actionnaires (ou inventées par n’importe quels communicants), et achetées dans des circuits de distribution avec des enseignes à pignons sur rue pour les gens qui vivent avec (encore) assez de pouvoir d’achat malgré le chômisme, les impôts et l’inflation pour ne pas devoir se contenter de sauce tomate distributeur (la même que les autres, faite avec la même purée importée de Chine de tomates chinoises, non ?), sont bourrés de trucs pas cher comme ce qui remplit d’eau le mauvais jambon ou tout ce qui rend trop gras les mômes qui n’ont pas la chance d’être élevés aux brocolis du coin au loca-beurre bio, jusqu’où n’ira-t’on pas vers la frontière de la fraude à tous les étages de la santé publique, du biberon au cimetière ? En tout cas, ça commence à gaver, tous ces gens qui font, laissent faire, ou encouragent, n’importe quoi, avec ou sans consentement du cheval, et voudraient que tout le monde trouve ça normal, que tous les autres considèrent ça du meilleur goût, et que plus rien ne choque personne, ni consommateur, ni lecteur, ni électeur.

733_001 Crédits : inconnu www.delcampe.net

Mais, n’en déplaise aux rosbeefs, autant on n’est pas tous encore moralement tout à fait prêts à manger de la viande humaine, même conditionnée en sauce bolognaise, moussaka ou raviolis de marque de confiance, moins encore à déguster du veau humain procréé artificiellement dans un pays à technologie plus avancée, porté pour nous autruis dans un pays provisoirement plus pauvre, ou même élevé au bon programme TV air et nourri au programme électoral foin frais de chez nous, ni à avaler des insectes en pilules ou autres reptiles en brochettes (les couleuvres, c’est autre chose, il y a une clause de sauvegarde dans les traités de savoir-vivre aux dépens d’autrui et manger sur la tête les autres), autant le cheval, maintenant que tout le monde qui n’a pas trop raté sa vie, ne s’est pas fait voler son héritage ou ne dilapide pas ses rentes en trucs stupides comme un lapin-crétin a une bagnole allemande et un BBQ américain avant 50 ans, et que tous les autres ont accès à un micro-onde et peuvent prendre les transports en commun à tarif réduit s’ils ont tout foiré et gratos en 1ère s’ils ont réussi à faire fonctionnaire français ou européen par sélection sur concours, politicien par élection sur malentendu, ou les deux comme tout ce petit monde de France qui ne mange pas souvent des lasagnes surgelées sur plateau repas en bétaillère, c’est comme le #mariagepourtous, c’est surtout une question de principe. Parce que si on n’est pas cavalier pratiquant, usager de cheval vivant servant à autre chose que faire joli dans un paysage bucolique en tondant un peu d’herbe en cas de pénurie de foin, ou élu britannique (honni soit qui murmurerait à l’oreille de qiconque que c’est parce que certaines de leurs femmes ont le visage chevalin que les Anglais … ne veulent pas … brouter de cette herbe là, et re-honni qui aurait mal, voire mâle, pensé), le cheval mangé par tous, on n’en a pas grand chose de plus à cirer que du rire des vaches en batterie ou des twits de poulets militants. (Avec un peu plus de temps, placer subtilement « henni soit qui mâle y pense » dans ce paragraphe était « fingers in the nose, but nowhere else, of the horse »).

0356

Bref, s’il faut boycotter les viandes hachées industrielles, ça va encore faire du chômisme et désespérer des ouvriers en France et Navarre, mais pendant ce temps, on pense moins à cette guerre normale qui n’est pas si gagnée en chantant que ça au Mali (ni finie en Afghanistan ou en Somalie, ni commencée en Syrie ou ailleurs), à cette guerre économique où on n’a pas fesses rouges qu’à la bataille du budget européen, et à cette guerre mondiale des civilisations pour laquelle le pays des Lumières et de (la promo) Voltaire et toussa-touça va commencer à avoir du mal à imposer sa gastronomie si non seulement on ne peut plus exporter (sauf en Russie qui, dans plein de domaines, a oublié que la terre a tremblé en 1917, voire avant) notre foie gras transformé en France à partir de volailles importées nourries aux OGM globaux, et même nos vrais bon produits sérieux bien fait avec amour comme il faut parce que les lobbyistes anglo-saxons sont plus professionnels que ceux qui ont obtenu leur diplôme par voies parallèles et/ou petits arrangements politiques en France (la discrète loi française qui permet de devenir avocat, d’affaires ou de lobbying par exemples, juste parce qu’on a été un peu en cabinet ministériel, un peu attaché parlementaire ou un peu élu plus ou moins présentéiste, ça fait lever le sourcil des étudiants en droit dans les pays sérieux et pleurer de rire les concurrents qui emploient de vrais juristes). Et puis, où va -t’on (à cheval ?) si on ne peut même plus manger en France ce pour quoi on voit des publicités à la TV française aux heures des guerres qu’on perd un peu partout repas en province.

cpa-b20-dessin-humour-militaire-cavalerie-cheval-cavalier-conscrit-obese-lourd-1086831 - Crédits : inconnu

Mal-Heu-Reu-Seu-Ment il y a … (censuré, pas de publicité clandestine ici, surtout pas pour des gens qui voudraient nous faire manger la plus belle conquête de l’homme !) on a faim.

Crédits : anonyme

Tant qu’on ne servira pas le dromadaire de Tombouctou à la garden-party de l’Elysée …

Renaud Favier – 11 février 2013 – Café du matin à Paris

PS : tiens, et une bonne salade de plantes carnivores, pour déjeuner ce midi, au royaume des têtes de veau ?

plantes-plante-carnivore-00015

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Frenchonomics, Humour, International, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s