Le changement, c’est compliqué, surtout (en #France) maintenant

Changement

Il y a, en gros, trois catégories de citoyens français qui font une fixette sur le changement du monde en général, de l’Europe et la France en particulier. Ils ont en général une vision simpliste, voire simplette, des choses, des vrais gens, et des voies (voix ?) du changement (ou pas).

Martine-Aubry-Segolene-Royal-Francois-Hollande-et-Laurent-Fabius_scalewidth_630

Les premiers, en général les moins déstabilisants pour le monde réel, mais nombreux et pouvant collectivement nuire sur un malentendu (comme sur le coup des 35 heures, que DSK leur avait proposé pour rigoler et qu’ils ont mis en musique comme Wagner le Crépuscule des Dieux), sont né(e)s, parachuté(e)s et/ou élu(e)s pour s’occuper de la carrière de leurs potes et de la mise aux normes des fosses sceptiques. No comment, la bande à Aubry se reconnaitra.

harlem-desir-danse-pour-francois-hollande

Les deuxièmes ont le pedigree, les titres et/ou les amis ad-hocs pour s’occuper des entreprises et machins financiers plus ou moins étatiques mal barrés, dépenser l’argent des autres en surfant avec plus ou moins de brio (et d’armées mexicaines d’inspecteurs généraux des finances et autres consultants payés encore plus cher mais externalisés, ce qui évite de devoir les employer à vie avec retraite chapeau et avantages afférents aux placards dorés et mandats par cooptation), et/ou faire administrer des services publics plus ou moins exemplairement déconcentrés, et ne s’en privent pas, mais foncent tellement en klaxonnant sur des voies sans issues genre la voiture électrique des marais poitevin ou le Solex sino-normand, le chabichou bio ou le numérique au biberon pour l’export en Chine, ou le made in France pour tous ceux qui roulent en 4/4 diesel immatriculé en Corse ou autre paradis fiscal, qu’ils/elles finissent en général assez vite dans des placards dorés, à Bercy ou ailleurs, où leur capacité de nuisance est (en principe) contrôlable.

montebourg-royal

Quelques uns ont les diplômes, relations, ou mandats pour diriger des ministères sérieux, voire des peuplades et/ou nations entières. Ceux-là peuvent nuire gravement à la santé du monde en général et des gens en particulier, quand ils ont un grain, des idées fixes ou des verres de contact mal réglés. Mieux vaut les stériliser en les usant à Matignon selon la méthode « Mitterrand » brillamment réussie avec Fabius, Rocard, et Balladur, puis efficacement copiée par Chirac (lui-même exception ayant confirmé la règle en suivant politiquement à ses passages à Matignon sous VGE et Mitterrand), avec Jospin, Raf’ et Fillon …

4394618_3_8fb9_une-de-liberation-du-jeudi-3-avril_7b97d9716784c1ea98248f062a30fe92

Heureusement, la plupart des politiciens professionnels français et/ou amis des (hauts, forcément hauts, il y a des talonnettes et des estrades pour ça …) fonctionnaires détachés à l’Elysée et dans ses dépendances, ne font que parler et/ou « porte-paroler » du changement.

Le-changement-cest-maintenant

Heureusement, il y a le Q, avec ou sans Carlton et toussa-touça, et autres diversions diplomatiques pour occuper certains qui auraient le super-pouvoir de faire changer des trucs en France sous le regard plus ou moins complaisant des médias de leurs amis plus ou moins parisiens, avec l’aval de leurs mécènes plus ou moins français (parfois exilés, voire étrangers, mais toujours avec un pied à terre plus ou moins indécemment gigantesque et/ou subventionné dans les beaux quartiers parisiens), et sous les applaudissements plus ou moins spontanés des téléspect-électeurs des médias en(tre) français croyant aux super-héros providentiels et aux pactes, chocs, plans et toussa-touça de tous-eux touceux.

Super-Hollande

Heureusement, la France a le peuple français, une démocratie exemplaire, et des palanquées de super-communicants politiques pour copier-coller et (re)vendre des éléments de langage rassurants sur le changement dans la continuité, maintenant ou demain, l’emploi et la croissance en chantant des sornettes en(tre) français, maintenant ou demain, ou les lendemains à visage populaire, aux (ex ministres, ex sénateurs et/ou députés UE) velléitaires les plus médiatiques, maintenant ou … avant-hier.

1588850_3_526c_jean-luc-melenchon-le-11-octobre-2011-a

Heureusement, il y a(ura) du changement (demain) maintenant … ou pas.

Renaud Favier – 30 avril 2014

funny-coffee-change-people-clipart

Click for instant (free) coffee

PS : Let’s surf, for a (real) change of life http://www.youtube.com/watch?v=0v8uPc57yv0 

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Frenchonomics, Humour, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s