Du #Panthéon à #COP21, ces chers disparus #Paris

Gros embarras (honni qui foutoir y pense) à Paris, autour du Panthéon, pour la séance de photos de cercueils plus ou moins habités sous drapeaux tricolores avec Marseillaise à volonté et Chant des Partisans sans supplément du 27 mai, avec barricades partout (après le binz depuis une semaine dans le quartier, en espérant que les sous-traitants ne laisseront pas tout en plan tant qu’ils n’auront pas été payés par l’état -c’est gratuit-, la mairie ou Dieu sait quel assoce écran créée pour l’occasion) et sécurité visible omniprésente (espérons que le job de neutralisation des apprentis terroristes avait aussi été bien fait, AVANT), mais l’enjeu politicien valait la chandelle, surtout que la météo fut parfaite pour les photos et pas trop étouffante pour les supporters du Président tchatcheur en rangs d’oignon et les familles des Panthéonise(e)s de l’année (nb qu’il y a moins de lauréats du Panthéon Show que pour la Légion dite d’Honneur, mais plus que de Français champions de l’Eurovision, et que c’est comme le climat, ça pourrait changer, si ça sert des intérêts politiciens supérieurs).

Keep-calm-and-stay-legendary-Tee-shirts

Ça promet pour le raout #COP21 sur le climat à 170 millions de budget (avant emplafonnement, dont 20% de sponsoring par les pollueurs en bande de mécènes bien organisés pour le lobbying et plus si affinités) pour un gros cocktail mondain mondial avec tous les politocards, leaders maxi-mots et écolocrates de plus haut rang global (genre les Sepp Blatter d’autres activités professionnelles aussi bien rémunérées que le foot) et ce(ux) que la planète compte de grands tartuffes du green(washing), déjà qu’il suffit qu’un vice-président US ou assimilé vienne bouffer à l’Elysée et/ou faire le pingouin à un hommage républicain rituel sur la tombe de Lafayette pour que tout Paris soit congestionné encore pire que l’autoroute du Nord pendant la semaine du Salon du Bourget ou un carrefour parisien normal quand un sous-ministre juge indispensable de déranger les gens normaux avec motards et sirènes pour se faire masser dans le dos, photographier sous le meilleur profil, et rincer gratosse à une VIPeoplerie encore un peu moins indispensable, mais aussi coûteuse que lui/elle …


E la nave va …


La croisière verte de luxe avec flons-flons sponsorisés, tchatche stérile comme la terre d’une forêt rasée ou d’une plaine jadis verdoyante après quelques années d’exploitation intensive pour gaver les gosses de cornflakes pas chers et les vieux de chips à l’huile de palme, promesses à gogo(s) comme à un congrès de parti politicien, et champagne coulant à flots, fera escale pour s’amuser à Paris en fin d’année, vaste programme …

Reno – 28 mai 2015

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s