Talleyrand (et Napoléon, ou plutôt, Bonaparte, mais aussi Sacha, et surtout, Guitry) par Sacha Guitry, quelle Histoire !

L’Histoire de France, quel roman !

Sacha Guitry, homme (que certains disent misogyne, voire misanthrope, mais c’est très compliqué) d’esprit, de plume, de théâtre, et de cinéma au style indomptable, à l’humour caustique et à la verve assassine, voire suicidaire, et/ou vice-versa, a réalisé trois « chefs-d’oeuvre », parmi ses trois douzaines de films.

Certains classent « Le diable boiteux », qui n’est pas le moins autobiographique, dans le tiercé gagnant.

« Quel diable y résisterait ? » …

ReNoComment – 13 octobre 2015

PS (préface du livre « Le Diable Boiteux ») : « Talleyrand me trottait par la tête “en boitant” depuis déjà bien des années. Il était dans Histoires de France, on le voyait encore dans Désirée Clary, enfin, dans Béranger, Lucien Guitry l’a fait revivre. Or, il m’est apparu qu’à l’époque où, précisément, un homme de sa prodigieuse et souple intelligence nous a tant fait défaut, il serait opportun d’en présenter quelques croquis, dans la manière de ceux que l’on prend sur le vif. De plus, et dans le même esprit, il m’a semblé qu’il était pour le moins piquant d’évoquer aujourd’hui le souvenir d’un ministre français qui sut se rendre utile “puis devint nécessaire” avant que de passer pour être indispensable aux yeux des quatre souverains qui se sont succédé sur le trône de France, durant les cinquante années de son règne. Car c’étaient les monarques et les régimes aussi qui passaient mais, lui, pas. Enfin, il est toujours plaisant de réhabiliter “de le tenter, du moins” un personnage illustre que son temps a vilipendé. Oscar Wilde à cet égard ne se trompait guère quand il disait : “les nations, comme les familles n’ont de grands hommes que malgré elles”. Le cinéma m’offrait de telles possibilités que, du Talleyrand dont je rêvais, je fis un film. Le synopsis – ou résumé – fut présenté à la censure. La censure ne nous en a pas accordé le visa. Les raisons qui m’en furent données étaient d’une cocasserie presque inimaginable. Des répliques m’étaient indiquées au crayon bleu comme étant de nature à provoquer des manifestations ! La IVe République ne pouvait cependant pas se sentir menacée par des réparties qui sont de Talleyrand lui-même ou de l’Empereur Napoléon, qui sont de Louis XVIII ou du duc d’Orléans ! Elles se trouvent dans cet ouvrage – en très grand nombre – et c’est malicieusement que j’ai négligé de les mettre entre guillemets. Que l’on s’amuse à les trouver. Devant ce refus de la censure, j’ai tout de suite “tiré” de mon film une pièce de théâtre “contrairement à l’habitude” et que l’on m’excuse d’en parler, si j’en parle “les manifestations qui se sont produites chaque soir n’avaient aucun sens politique” et elles me sont allées au cœur. (Je ne tiens pas pour négligeable le coup de sifflet qui m’accueillit à mon entrée en scène le soir de la Répétition Générale. Bien au contraire. Ce seul coup de sifflet prouve excellemment, en effet, qu’il n’y a pas eu deux coups de sifflet). Le visa de la censure me fut alors accordé, sans aucune bonne grâce, d’ailleurs. Et quant aux erreurs de lieux ou de dates que j’ai pu faire, qu’on ne prenne pas la peine de me les signaler “elles sont voulues”. » (Source : Wikipedia)

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Cinéma, Humour, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s