Un Hippie meurt, c’est un rayon de soleil qui s’éteint #RIP #MichelDelpech

Michel Delpech a commencé sa carrière en 1963 par un disque prémonitoire « Le bal est fini ».

Il a, sans en avoir l’air, chanté de belles leçons de vie dés les sixties.

Il a surfé sur la vague yé-yé en souriant.

Il a aimé, et fait aimer les hippies.

Il a chanté, en duo, de jolies chansons qui rendent la vie plus douce.

Il a réussi à faire sourire du Loir et Cher, sacré exploit !

Sans lui, que seraient les manèges pour enfants et les « boum » ?

C’est fini.

Il ne donnera plus de coup de pied dans la montagne.

C’est triste.

Que sa Marianne était belle.

Reno – 3 janvier 2016

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Musique, Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s