L’alarme du colibri

Quand les colibris basanés migrent en Alaska, les ours blancs (entre autres, et le bronzage de retour de vacances ne change rien à l’affaire) ont du mouron à se faire …

20 millions de dollars proposés par le G7 au Brésil pour l’aider à lutter contre les incendies en Amazonie … minuscule larme de colibri dans l’océan des agressions contre la nature en Amazonie et partout ailleurs … maladresse con…descendante des grands de ce monde fragile en CDD et en villégiature à Biarritz, envers un pays grand comme 20 fois la France qui n’est pas un mendiant attendant une petite pièce de charité internationale donneuse de leçons de morale depuis sa luxueuse université d’été.

N’empêche, qu’on soit stoïquement lucide, voire tristement cynique sur les causes et conséquences des incendies qui rongent entre autres les poumons de la terre en cours de déforestation sur tous les continents pour satisfaire les cupidités imbéciles et sur/malnourrir les obésités généralisées, ou qu’on soit plutôt en sympathie avec les symboliques agitations d’indiens dans la ville et autres manifestations d’activistes plus ou moins tartuffes, plus ou moins instrumentalisés, plus ou moins (contre) productifs, ça ne peut pas faire de mal que les leaders maxi mo(r)ts du G7 consacrent un petit bout de leur agenda à discuter d’enjeux environnementaux, et évoquent le sujet dans leurs communiqués de presse, faute de DJ #WeLoveGreen pour animer un peu la fête.

Bravo, et peu importe que la préoccupation environnementale soit du théâtre, voire du greenwashing plus ou moins con…sensuel, ca aurait pu être bien pire, profitons du moins pire tant que ça dure.

RF – 27 août 2019

PS : mais sans vouloir tomber dans le gnangnantisme pour enfants et zadistes à chèvres, je préfère la minimaliste sincérité spontanée (discutable, tout est discutable) du petit gourou des colibris, au concours de discours de retour de vacances tout bronzés de managers de transition cons…ternés du monde en crise répétant les éléments de langage de leurs cons…eillers et cons…ultants.

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’alarme du colibri

  1. Angelilie dit :

    J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s