(Sup)Portez du Bleu, c’est tendance

Le bleu est seyant (tel ment seyant ? essayant ?). Et comme disent les shadoks au bilboquet bleu : « en essayant continuellement, plus ça rate… ». Alors bonne chance, et comme dit le sportif à lunettes dans le Grand Bleu : « Si t’as pas d’autres chaussures … »

By ze way, il a réussi à s'exiler ou pas l'acteur à lunettes du Grand Bleu ?

Mais il ne faut pas être plus injuste que sévère, avec les Bleus, il y a des trucs qui marchent (on en a parlé à la télé hier, juste entre « Les Feux de l’Amour » et « Tournez Manège »). Et même que c’est un des joueurs les plus crédibles qui le dit. Bleu de France …

Pour les déficits, les impôts ou les amendes, c’est le talent à l’état brut, le French flair, la créativité, l’imagination au pouvoir. Bleu pervenche …

Pour causer dans le poste (et sûrement toucher des jetons de présence comme tout le monde, voir le consternant article de Libé hier sur un autre ancien fonctionnaire d’abord défroqué puis jeune retraité qui cumulerait presque 580 000 euros entre sa retraite de fonctionnaire, ses défraiements pour déjeuners aux conseils d’administration et un parachute doré pour avoir accepté de laisser sa place à un autre, pas sûr si c’est par an ou par mois, mais ça ne change guère l’odeur d’un argent dont d’autres ne verront pas la couleur, sauf s’il la grosse légume se fournit chez AMAP) chambrer et raconter des vannes vulgaires dans le vestiaire, on est les meilleurs (c’est comme le porc salue, c’est marqué dessus et il n’y a pas de date de péremption). Bleu pétrole …

Le souci, c’est que comme on n’aime pas bien les étrangers, on joue surtout entre (contre les ?) Français. Ciel !

Parce que quand on propose au G20 des taxes mondiales sur la fortune des spéculateurs ou un impôt sur la grande richesse héritée des dinosaures qui urinaient du pétrole (ou faisaient d’autres trucs qu’il n’y a maintenant qu’à se baisser pour ramasser quitte à polluer un peu en passant) on ne fait pas un triomphe. Les goûts et les couleurs … Bleu profond …

Le Grand Bleu version 21è siècle

Et le but avec la main contre des Européens, ça ne peut pas marcher à chaque fois (surtout si « Nous savons » cafte à l’arbitre). Parce que quand on suggère aux Allemands de jouer aux déficits comme tout le monde ou aux Italiens de nous laisser acheter leurs entreprises « stratégiques », c’est comme si on demandait aux Chinois de réévaluer leur monnaie (dont on n’a toujours pas bien compris si c’est le Yuan, le Renminbi ou le Hong-Kong Dollar ou le Dollar point barre ou encore autre chose), normalement le but est refusé. Il n’y a guère qu’avec la Zone CFA qu’on arrive à faire jouer les autres avec nous et selon nos règles, mais ça ne durera pas 107 ans, surtout si les apparatchiks enregistrent leurs conversations d’après déjeuner arrosé, si les journalistes du foot s’emmêlent et si les politiciens s’occupent des chanteurs de la Marseillaise. Bleu light …

Le but contre notre camp, c’est plus facile et ça peut être la stratégie d’un coach un peu machiavélique, mais c’est comme le coup de boule devant un milliard de paires d’yeux, ça fait le buzz mais en général c’est un peu lapin-crétin quand même. Par exemple, quand on envoie (ou même pas) les amendes aux grands délinquants automobiles à plaques étrangères avec un timbre pour la France, ça marche moins bien. Même avec les exilés fiscaux qui sont pourtant juste de l’autre côté de la frontière (qui n’existe plus, d’ailleurs, mais ça c’est plutôt pratique et en principe ça devrait avoir permis d’économiser quelques factures d’éclairage de postes de douanes au nucléaire et d’envoyer quelques douaniers faire les policiers de proximité ailleurs. Non ?). Alors si Besancenot ne se présente pas aux élections, il pourrait au moins aller en vélo livrer les amendes aux bourgeois qui brûlent du diesel à 180 en placebo de viagra made in elsewhere by others for shareholders elsewhere sur l’autoroute Paris-Genève ou Paris Bruxelles. En écoutant « … c’est comme les cochons … » de Brel dans son walkman. On fait du Bleu, en  Suisse ?

sic transit ...

Allez les Bleus ! C’est un mauvais moment mais ça va passer.

Renaud Favier – 6 Mai 2011 – http://www.renaudfavier.com

Le bonus : oh ! la belle bleue !

C’est fini pour aujourd’hui, mais on peut toujours aller chercher des liens qui jouent à cache-cache sur les images ou dans d’anciens billets ou lire Net-Land-Art 1.0 gratuitement sur le net si on a … le blues ou une envie urgente d’air de printemps plus frais, de ciel bleu plus nuancé (voire franchement bleu-vert), en cliquant ici ou sur l’image

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour (Sup)Portez du Bleu, c’est tendance

  1. Ping : (Sup)Portez du Bleu, c’est tendance (via Renaud Favier : Café du matin à Paris) | Espace perso de jean louis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s