Qu’en dirait … Picsou ?

Les marchés opportunistes, spéculateurs ambitieux et politiciens en hausse ou baisse, ou vice-versa dans le désordre qu’on veut, tentent le casse du siècle. Mais l’Euro(pe) tiendra, vaille que vaille. L’Europe avance « en crabe » comme dit Alain Minc, mais dans la bonne direction.

Picsou n’en veut pas aux « Rapetout » de toutes sortes de lorgner sur ses trésors et de vouloir dilapide l’argent de la v(i)eille, c’est dans le désordre des choses.

Piscou dirait quand même aux escrocs, bonimenteurs, crétins, bachi-bouzouks, déclino-masochistes, lobbyistes et manipulateurs de tous bord que trop c’est trop.

Picsou dirait aux politiciens pas encore trop professionnels et jeunes fonctionnaires pas encore trop titulaires de rêver de lundis sur des terrasses au soleil et de richesses qu’ils ne devraient jamais avoir sans gagner au loto (l’héritage étant une autre forme de loterie) ou de mariages qu’ils pourraient faire mais d’être réalistes et de ne pas prendre l’impossible sans même le demander parce que servir l’intérêt général en logements et voitures de fonction décents mais pas délirants (made in France SVP), préparer l’avenir des nations sous parachute et régime spécial de retraite rassurants mais pas dorés et défendre vaillamment les intérêts des citoyens sans totalement négliger les siens et ceux de ses proches est un rôle respectable qui doit être récompensé comme ceux de médecin, de professeur ou d’autres fonctions aussi utiles à la société que celles de pêcheur en mer, de serveur de bar ou d’éboueur. Et qui peut-être réalisé avec talent, voire une certaine noblesse sans trop de risque de chômage ou surmenage. Mais c’est et doit rester incompatible avec les chaussures sur mesure, les investissements immobiliers étrange(r)s, les emplois fictifs et la fréquentation trop régulière et ostentatoire de riches oisifs et autres drôles d’oiseaux. Picsou dirait que, d’ailleurs, lui-même vit très normalement même s’il a la chance de pouvoir s’offrir un café au Fouquet’s de temps à autres et que le régime grec est moins coûteux et meilleur pour la santé (pour la fréquentation de la Santé, ça se discute) que les buffets garnis de grands hôtels et autres plats de lentilles aux truffes entre amis en examen et autres mauvaises fréquentations qui ne se posent pas trop de questions préalables. Et qu’un café, c’est un café, basta cosi.

Piscou dirait aux indignés et protestataires de tous bords que sauf à ce qu’ils aient vraiment une meilleure idée et un plan crédible pour la mettre en oeuvre durablement, le commerce raisonnablement libre et financé par des banques raisonnablement régulées dans des pays efficacement démocratiques est le pire des systèmes à l’exception de tous les autres, les démagogies et autres lobbyismes n’y changeront rien. Et que manifester contre la mondialisation en brûlant des échopes de souvenirs pour touristes ou en cambriolant des magasins de sacs de sport pour téléspectateurs ne sauvera pas plus l’iceberg de l’ours blanc que le pouvoir d’achat des retraités ou les bourses des étudiants. Se tirer des balles dans les pieds palmés est facile et peut soulager certains cors ou mycoses des orteils mais ce n’est jamais très efficace contre les microbes et autres métastases.

Picsou dirait que ce serait dommage de ne lire que de la propagande et des éléments de langages de communicants surpayés (on peut trouver « for-mi-da-ble » qu’un communicant de 30 berges faisant bosser des stagiaires pour un politicien de gauche présumé responsable gagne de quoi se payer, et ose exhiber sans scrupules ni critiques, la dernière énorme daube noire ultra-rapide made in Germany ou pire pour parvenus irresponsables mais c’est une certaine idée de la civilisation dans laquelle on veut vivre et de la circulation dans laquelle on veut être roulé, et vice-versa) alors que tant de gens se décarcassent depuis qu’on a inventé le papyrus, et même avant, pour écrire des trucs destinés à élever un peu l’âme et les niveaux économique, démocratique et même écologique mais que les citoyens (é ?)lecteurs votent comme des militants ou des boursiers en fonction de leurs amitiés, de leurs hormones, de leurs intérêts à court terme, de vidéos youtube postées par des demi-sectes et de bouquins alimentaires ou pré-électoraux écrits par des stagiaires (c’est vraiment par charité et parce qu’il y en a quelques-uns comme Bayrou et Minc qui savent utiliser un stylo, un mulot et leur neurone qu’on ne divulgue pas les noms des « nègres » et les chiffres de vent(r)es réelles de toutes ces insultes à la politique, à l’économie, aux libraires, aux (é)lecteurs et aux arbres abattus, qui ne servent qu’à faire marcher des imprimeries amies sur fonds plus que moins publics).

Picsou dirait à tout le monde que si on a eu la chance de tomber sur un bon filon, le mieux qu’on puisse faire pour remercier la providence sans laquelle on serait encore en train de chercher dans le sable des noyaux d’olives à sucer, c’est de l’exploiter efficacement en ne sabotant pas trop l’environnement autour, en n’esclavagisant pas trop les gens qui se cassent le dos pour le mettre en valeur et en partageant les revenus sans trop se tromper avec les ayant-droits passés, présents et futurs. Il dirait que ça vaut pour le pétrole ou pour une molécule pharmaceutique ou pour l’Euro ou pour n’importe quoi genre la démocratie, l’air du temps, l’eau ou la nature qu’on trouve plus ou moins sous les sabots d’un cheval donné mais qu’il faut entretenir avec les petites mains, les dents et le neurone sous peine de décader rapidos.

Picsou dirait aux montagnards professionnels ou amateurs du sommet de Bruxelles qu’aucune montagne n’est insurmontable (surtout en Belgique …) et que peu importe à quoi ils jouent avec l’Euro(pe) du moment qu’ils font le job et qu’on gagne tous ensemble.

Mâtin, quel journal … aussi, « Picsou Magazine » !

Renaud Favier – renaudfavier.com – musique ! – 26 octobre 2011

        

Ps : Picsou dirait quand même à tout le monde de ne pas se faire un film (d’autant qu’on peut aller voir des trucs attirants qui sortent aujourd’hui sur grand écran comme le dernier Spielberg en 3 dimensions avec avatars et toussa-toussa sur Tintin ou le nouveau Clooney sur la politique réelle qui semble aussi bon contre les ruines de l’âme que l’était « Michael Clayton » sur la justice et l’économie réelles) parce que même si c’est peut être un peu délicat de faire un puzzle en 3 dimensions à 27 contre le reste du monde entier, ou même à seulement 17 paires de mains à l’indifférence générale du reste du monde qui s’intéresse plus aux fantasmes émergents ou aux rêves américains qu’aux cauchemards des morts-vivants, l’Euro est toujours solidement installé à 1,39, les bourses ne montent et descendent pas beaucoup plus que d’habitude ou que les marées (grandes marées ces jours-ci parce que la lune et le soleil sont alignés en un truc exceptionnel que les astronomes appellent avec plein de « Y »), alors il vaut mieux prendre quelques cours d’économie et/ou (re)lire quelques philosophes en allemand que continuer à seulement lire (et voter pour) nos ancêtre les Gaulois villageois et autres Gallo-Romains citadins qui hormis aux bons temps de Mongénéral (qui n’a hélas pas eu le temps d’empêcher les promotions de l’ENA et autres auto-promus des évènements de 68 de noyauter les assemblées d’élus du peuple et autres fromages républicains) et pendant la parenthèse de Monempereur (qui hélas n’a pas eu le temps d’amender son code pour empêcher les diplômés de son école Polytechnique de s’occuper de finances et de management) ont quand même consciencieusement dilapidé les rentes, ventilé les héritages et perdu toutes les guerres, même économiques. Mais peu importe, les sérieux Goths qui ont bien compris leur intérêt ont pris les choses d’Euro(pe) en main (ils ont avalé les communistes et mangent des patates et du choux fermenté, ils doivent bien pouvoir digérer quelques fonctionnaires et syndicalistes de plus) et les émergents d’Asie et autres rentiers d’ailleurs savent que les barbares n’ont pas -encore ?- intérêt à envahir les haras normands tuer les canassons enrhumés qui tirent leur charrette : toussa-toussa va être un peu plus sommaire qu’un Concorde franco-britannique, peut-être, et un peu plus cher qu’une Dacia fabriquée à Tanger, mais ça sera efficace et économiquement viable comme un Airbus germano-sino-européen (il faudra juste que les Gaulois contrôlent la longueur des câbles, comme pour le 380) et basta cosi pour les (Gallo-)Romains et autres Club-Medistes.

C’est fini pour aujourd’hui, parce que quand il faut y aller, faut y aller …

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Compétitivité, Humour, International, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Qu’en dirait … Picsou ?

  1. Ping : Qu’en diraient … les Dupond et Dupont ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

  2. Ping : Qu’en dirait … Rantanplan ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s