Let Them Talk … à #Paris dimanche 15 avril 2012

Les discours politiques sont, quels que soient les airs du temps ou les prévisions météos du jour, des combinaisons de mots. De mots d’ordre dits plus ou moins dans le désordre. Certains orateurs jouent bien sur les maux, d’autres convainquent moins avec leurs mots dits.

Les mots ont, en principe, un sens. Mais il ne suffit pas de suivre n’importe quelles flèches pour gagner (plus ou moins) à tous les coups.

Il faut savoir décrypter, écouter entre les lignes, voir ce qui se cache sous les flots de mots et de musique (by ze way, Kassav’, ça date d’avant Tonton, ça existe encore ?).

Il faut savoir deviner les tenants et aboutissants des paroles, même quand on a déjà entendu la chanson (les Trente Glorieuses devant nous, ce n’était pas le titre du bouquin d’une scribe -il y a des mots tabous, « plume » par exemple, dans certains cas- de DSK sorti juste avant la sortie de route du candidat incontournable à New-York ?).

Il ne faut pas se laisser bercer, ou payer, de mots, même si on a des goûts musicaux un peu particuliers. Ou alors, il faut savoir qu’il y aura un prix à payer, qu’il n’y aura pas plus de téléchargement éternellement gratuit, n’en déplaise aux partis pirates et autres surfeurs de vagues d’air du temps dans le cloud que de « free lunch » avec protéines animales bio et pâtes aux truffes pour tout le monde #InRealLife.

Les mots, même ceux des politiciens, ont un sens : « Dimanche », par exemple, si on y regarde à deux fois, c’est peut-être une abréviation de : Dis, (va faire la) « manche ».

Conclusion de ce dimanche où il n’a pas plu, finalement, ce qui est quand même plus sympa pour tous les gens, qu’ils aient été 50 ou 100 ou 150 000, qu’ils aient été plus nombreux ou pas d’un côté ou l’autre de Paris, qu’ils aient été militants venus à pieds ou en RER, ou juste sympathisants amenés en bus gratuit permettant une bonne balade du dimanche à la capitale en échange de 45 minutes de claque (on peut même garder son iPod pendant les discours, si on est un peu discret et si on se trémousse en cadence comme tout le monde) : « Let them talk » comme le chante Hugh Laurie (Dr House, qui ne passe hélas plus le dimanche après-midi depuis que TF1 l’a reprogrammé le mardi soir) qui connait le proverbe d’un peuple dit « premier » : « les mots que tu retiens sont tes amis, ceux que tu laisses partir deviennent tes ennemis », et qui est assez expert en cas désespérés.

* * *

RF 15 avril 2012.

Sinon, si on trouve les discours politiques un peu prévisibles et les twits militants un peu risibles, on peut lire des eBooks 100% garantis avec humour si on a une liseuse ou n’importe quel écran pas trop ringard et du wifi, “liker” Café du matin à Paris si on est fan de Facebook et connecté sur le net, ou se promener dans les pages un peu “au petit bonheur la chance” du blog éponyme (ça c’est juste pour caser un mot à Scrabble avec une lettre à 10 points) si on a un truc ludique genre iPad ou asimilé.

          
          
         
     
       
Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Compétitivité, Humour, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Let Them Talk … à #Paris dimanche 15 avril 2012

  1. Ping : Partis #Pirates à #Prague #Europe mais surtout en #Allemagne #Autriche #Suède … à #Paris #France le 18 avril : So What ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

  2. Ping : J-2 avant le 1er tour de #Election #Présidentielle #2012 en #France : So What ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s