1er Mai 2012 : trois défilés en concurrence à #Paris, So What ? Les pavés vont-ils trembler ? Le monde regarder ?

Bien entendu, la « vraie » fête du 1er Mai, celle des travailleurs authentiques, n’en déplaise à Hemingway qui manquait d’expérience sur ses jeunes jours, ce n’est bien sûr pas à Paris. Même si on a trois manifs. Ça se passe dans la (dernière) vraie République réellement … « Populaire« .

Non pas que ce ne soit pas une bonne idée de s’organiser et de s’y mettre à trois pour faire plus de buzz planétaire, pour faire bien résonner les fortes paroles de la République au monde entier, pour faire mieux entendre le message de la France aux 99% des humains vivants qui n’ont pas la chance d’habiter à moins de 500 km (mètres ?) de la Bastille, pas le bonheur de pouvoir discuter dans les bons arrondissements de Paris d’un nouveau scoop de Médiapart ou de ses concurrents d’en face tous les jours (matin ou soir selon le journal le plus motivé pour diffuser la bonne parole), ni le plaisir d’entendre les vieux piliers de comptoir s’indigner de la disparition de la promesse de retour des Trente Glorieuses, de l’activité bien rémunérée avec comité d’entreprise et sapin de Noël pour tous, des luttes de classes pour de meilleurs congés payés  (ces temps-ci, quand ils ne sont pas en campagne électorale, en pont à la campagne ou juste en RTT, les travailleurs lutteraient plutôt pour conserver une activité provisoirement rémunérée).

Non pas que ce ne soit pas légitime de la part des plus anciens Français de s’indigner avec les vrais travailleurs contre le(s) désordre(s) qui pourrai(en)t s’établir.

Non pas que ce ne soit pas légitime de la part des plus djeuns Français de s’indigner avec les travailleurs vrais contre l’ordre qui aurait pu être établi (ou donné).

Non pas que ce soit une vraie surprise que celles et ceux qui se sentent menacés sortent du bois pour tenter de faire le buzz, même si c’est trop tard depuis un moment, pour eux (pour les singes roux, c’est très injuste et très triste ; pour les adorateurs de Jeanne d’Arc aux cheveux très courts et bien blonds en général, on peut avoir un avis différent et choisir un autre défilé).

Mais on a un peu l’impression que pour cette fête du travail en 2012, c’est comme du temps des Barbudos et du « Che’, la langue de Don Quichotte et Sancho Panza (Pancho Villa, c’est une autre histoire, ou pas) ) pourrait être mieux adaptée aux circonstances et aux codes de la nouvelle rebellitude que les éléments de langage des bourgeois gentilhommes (gentlemen pas assez farmers au jardin de Voltaire ?).

En fait, on a un peu l’impression que la Révolution en France, le changement, les manifs pour les retraites des étudiants ou contre la TVA sur les panneaux radars pédagogiques, tout ça n’intéresse plus grand monde même s’il y a encore des fêtes de niveau international à Paris qui font le buzz (à Paris).

Il faut bien dire que Paris, question mois de Mai, c’était déjà presque has-been quand on a inventé les radios libres.

Que Paris, question révolution de Mai, c’est has-been depuis un moment, au moins depuis qu’on a inventé la TV en couleur (dans un standard qu’on n’a vendu qu’à Moscou et qui a disparu bien avant la fin de l’URSS, mais c’est une autre histoire, ou une autre Histoire, en tout cas ça n’a pas fait autant trembler le rideau de fer que les chars soviétiques à Prague, cette année-là).

Qu’à part quelques vieux chansonniers à Paris, plus personne ne regarde de vieilles photos de manifs de travailleurs du 19è siècle pour s’inspirer au printemps au XXIe et essayer de faire trembler le sol du pas lourd d’ancien jeune pachyderme qui entraine les bons coeurs légers.

Mais en fait, cela n’a guère d’importance et le seul inconvénient à mobiliser à Paris trois groupes de notables dans des coins différents le même jour (un peu gris, c’est regrettable pour les images TV, et tendance pluvieux, ça va être pénible pour twitter en tenant le parapluie : quelqu’un a complètement foiré l’intendance), c’est le risque de créer quelques embouteillages aux péages des autoroutes de retour de week-end plus ou moins prolongé.

Mais tout devrait bien se passer et il devrait y avoir du (beau) monde malgré la météo qui n’incitera que les démotivés à s’abstenir. Ce n’est pas comme si on était dans un pays de rebelles invidualistes dépressifs bedonnants aux ennuis de division d’honneur comme leur coqueluche pour la coupe de France de foot (by the way, le vainqueur est à peine de plus haut niveau), ou s’il s’agissait de manifs genre #occupy, anti-#occupy ou whatever works, ou pas, téléguidées par des #anonymous pas très francophones, ou subventionnées par des vendeurs de scoop qu’on ne connait même pas …

On devrait en parler sur Twitter, du 1er Mai à Paris, au moins jusqu’à l’heure de Dr House, ou jusqu’à la sortie du prochain scoop (scud ?) de campagne électorale, et en tout cas jusqu’au café.

Let’s Enjoy #May #MayDay #May1st & #Paris 😉 * w/ Charles Aznavour & Dianne Reeves « J’aime Paris au mois de Mai » ♫ http://blip.fm/~1b7abo

Le monde du 1er Mai a changé : soleil sur un défilé multicolore à #Moscou, trois défilés monochromes sous temps gris froid à #Paris

La plateforme de e-publication est en maintenance, mais « So What ? 4 » est téléchargeable en attendant le tome 5 #eBook http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-et-debat-de-societe/so-what-4-1523371

«Le Cri» d’Edvard Munch prêt à battre tous les records à New York http://bit.ly/KzWTbT Retweeted by Renaud Favier

Un 1er mai très politique à Paris http://bit.ly/Jzaa1t Retweeted by Renaud Favier

@pne « 1er mai – Tous dans la rue! Quittez vos ordis ! » – Bel enthousiasme mais je préconise d’attendre l’après-midi plutôt 😉 In reply to cis

Le 1er Mai, c’est mort ou c’est juste différent du temps où la saison des cerises ne durait qu’un mois ou deux ? https://renaudfavier.com/2011/05/03/attentats-contre-la-fete-du-travail-le-1er-mai-cest-mort/

En 2011, le mois de #Mai était pourri aussi, on parlait déjà beaucoup de #Londres, mais y avait-il 3 manifs à #Paris ? https://renaudfavier.com/2011/05/01/1er-mai-1ers-mais/

C’est le jour du #muguet et l’heure du #café, peu importe combien il y aura de défilés à #Paris http://www.facebook.com/cafe.matin.paris http://pic.twitter.com/fb3U15HR

C’était difficile de ne pas s’endormir devant « Le Gendarme à New-York » (hier soir #M6) mais sympa de voir le paquebot « #France » dans le film

3 défilés du 1er mai à #Paris ? C’est un peu comme pour le championnat de #France de foot, les matchs sont décalés, mais personne ne regarde

La vraie bonne raison de regarder Le gendarme de Saint Tropez, c’est pour voir le port avec des bateaux du temps d’avant les monstruosités

Y-a-t’il quelque part en #Europe une (ou plusieurs) manifs pour la protection du #travail durable dans les #PME ? http://wp.me/p23TvS-6L

Trois manifs à #Paris pour le 1er Mai : heureusement qu’on est entre les deux tours, sinon il y en aurait eu 10 … http://wp.me/p2464d-92

Ça va être délicat de se promener dans #Paris sans se faire récupérer, le 1er Mai, autant lire So What ? (4) at home http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-et-debat-de-societe/so-what-4-1523371

Cela ne sent pas que le muguet du 1er Mai, à #Paris, mais la #France n’a pas le nez au ras du bitume parisien http://viadeo.com/s/Y69VG

#Paris, ça sent le #muguet du 1er Mai et c’est délicieux. Le reste est littérature de campagne de #France http://lnkd.in/qhRTDt

Late coffee, in English, and s(n)o(w) white into the bargain : people started revolutions for less than that … http://fb.me/1hAvvMiiI  View photo

May 1st S(n)o(w) White Lily under Sunshine in #Paris Let’s Enjoy #France May Days (no, not Mayday …) http://wp.me/p27ovB-9u

1er Mai ou pas, c’est la fête des travailleurs, vrais, faux, whatever worked, un peu partout ces temps-ci … http://fb.me/1zFdoyijk

Le 1er Mai n’est plus ce qu’il était, ni à #Paris, ni dans les rues (urnes ? colonnes ?) du monde de demain … What… http://wp.me/pJjbe-4uN

Renaud Favier : France & Facebook est sorti de presse! http://bit.ly/g8PTOA

Renaud Favier, le Journal  http://bit.ly/dQneRc ▸ A la UNE: @ers @parismatch

Happy 1er Mai de #Paris 😉 * avec Danielle Darrieux « Le temps du muguet » – https://renaudfavier.com/ ♫ http://blip.fm/~1b6uo6

* * *

Pour ne pas se tromper de défilé, on peut lire un #eBook garanti 100% Développement Démocratique Durable (mais pouvant contenir des traces d’humour) sur http://www.youscribe.com/renaudfavier/, aller se promener un peu sur un blog où on risque pas de prendre un vrai-faux scoop de campagne sur le coin droit ou gauche du neurone pendant qu’on regarder devant https://renaudfavier.com/ ou “liker” un café parfois vintage mais jamais tiède sur http://www.facebook.com/cafe.matin.paris.

          
          
         
         
       

RF 1er Mai 2012.

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Compétitivité, Humour, International, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 1er Mai 2012 : trois défilés en concurrence à #Paris, So What ? Les pavés vont-ils trembler ? Le monde regarder ?

  1. Ping : Mue gaie du 1er Mai à #Paris ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s