Viva Mexico ! Et que vive la France ! Quant à Florence #Cassez, « il n’y a pas (eu) mort d’homme », si ? Basta cosi, non ?

BFMTV Cassez 24 Janvier 2013 RF

On ne commente pas une décision de justice (ou politique, ou pas), surtout sur un dossier passablement instrumentalisé, quand on ignore quelles choses se sont, ou pas, passées à des milliers de km du 12è arrondissement de Paris, en 8 ans. « Le droit a prévalu ». E basta cosi.

Les parents et l'avocat de Florence Cassez

Il est toujours un peu insatisfaisant qu’un bon feuilleton, judiciaire ou pas, (ou un match) se termine par interruption de l’ORTF (ou de la lumière du stade) sans qu’on ait compris qui avait, ou pas, tué qui ou volé quoi, qui avait couché avec qui ou pas, ou de quelle histoire vraie sans rapports avec les évènements et personnages télévisés il pouvait s’agir, (ou qui avait vraiment gagné et qui sera déclaré vainqueur en réalité) mais le temps n’est plus aux histoire simples avec un début et une fin (et des matchs sans mains plus ou moins invisibles à la TV), des données objectives, des faits réels et des commentaires circonstanciés, depuis qu’on est passé de « Des Chiffres et des Lettres » suivis d’un « Arsène Lupin » (ou du foot comme au bon vieux temps de Pélé et Platini avant le dopage dans le cyclisme et les enveloppes à Valenciennes) à « Le Juste Prix » et « Lost » aux heures de grande écoute (ou … no comment, on ne commente pas le sport contemporain si on n’a pas un excellent avocat, un comité de soutien solide et/ou des preuves accablantes dans un coffre inviolable à l’étranger) entre la réclame et les nouvelles (avant, on appelait ça des informations, mais c’était avant …). Surtout si on ne sait pas si une saison suivante est programmée, pour le bon feuilleton.

affaire-DSK

C’est un peu contrariant qu’un juge arbitre (débutant ? déboutant ? bottant en touche ?) puisse décider du résultat du match sans tenir compte du jeu ou des buts marqués, voire interrompre la partie au moment de son choix, mais en même temps, on a compris la différence entre les concepts de justice et de droit avant que Salomon ne devienne une marque d’équipements sportifs, on a des doutes réels et sérieux sur les paris sportifs, pas seulement sur le handball en Gaule, depuis au moins la Rome antique, et on sait bien depuis l’affaire Armstrong (Lance, pas Neil auquel on ne reproche en France que de ne pas être français et de ne pas avoir au moins dit (improvisé ?) un truc en français genre « Et pourtant elle tourne » ou « Vive la lune libre ! » ou « Apollo, vaste programme » en descendant de son véhicule made in America avec sa montre suisse, son drapeau US et son global coca) que les justices nationales, la politique internationale et le sport professionnel mondial sont à l’image des citoyens électeurs, élus, lecteurs, twittos, téléspectateurs, geeks, journalistes, ou pas, tout imparfaits, forcément humains, et vice-versa.

23.01-Florence-CAssez-son-tribunal-930620_scalewidth_630

Mais la chose est jugée, maintenant, la vérité est à l’écran, la messe est dite e basta cosi !

Hollande Cassez BFMTV 24 janvier RF

Ceci twitté, on pourrait (se) poser quelques questions comme tous les Mexicains et autre chicanos n’ayant pas trop les moyens de s’offrir de vrais avocats, si on avait le temps entre un café et un entretien professionnel annuel, et surtout s’il n’était pas manifestement politiquement correct à Paris, voire sociétalement responsable en France, de se réjouir pour la jeune femme et sa famille et avec et/ou pour les proches, et se féliciter pour tout, le reste et les contraires, comme tous le monde en France.

mosaic-flo-cassez

8 ans, ça semble un peu long, voire très sévère, en cas d’innocence réelle et sérieuse, et d’erreur judiciaire d’anthologie permettant d’envisager de sortir des livres avant les prochains congés scolaires et un film pour la rentrée, mais « il n’y a pas mort d’homme » dirait sûrement notre plus vieux politicien commentateur d’actualités françaises et internationales toujours candidat à un poste honorifique et bien rémunéré mais pas trop loin de Marrakech et qui ne manquera pas de caser son bestseller historique (de 1981, rappelons que Jack a 73 ans, le bel âge pour présider un fromage français en connaissance des bonnes causes) : « Cette nuit, nous sommes passés de l’ombre à la lumière », et les lecteurs de Victor Hugo ou Dumas, entre autres, en ont lu d’autres.

531491_0202522329729_web

Evidemment, 8 ans, ce serait un peu court en cas de vraie culpabilité de complicité de trucs graves. Mais, d’une part on ne sait pas encore trop ce qui s’est passé au Mexique puisque le compagnon de la Française n’a pas encore été jugé, qu’il est donc présumé innocent, lui aussi, de faits eux-même ni avérés, ni précisés, d’autre part, la maman de Florence Cassez a indiqué en direct sur BFMTV que les articles de journaux sont convergents et que ce serait de la médisance de ne pas être convaincu de l’innocence de sa fille. De tout façon, les rues sont pleines de gens libres qui ont emprunté une orange ou cassé un phare de voiture sans laisser de carte de visite sur le pare-brise de la victime, qu’ils soient responsables mais pas coupables, coupables mais irresponsables, ou whatever works. C’est comme ça, et c’est comme la démocratie, personne n’a vraiment de meilleure idées ou d’autre système satisfaisant à proposer qu’une justice indépendante et raisonnablement humaine, aussi juste que possible, avec un droit qui marche à peu près pour tout le monde, même si c’est parfois un peu en crabe et/ou pas à la même vitesse selon la taille des voitures des avocats et la couleur de celle du client. En l’occurrence, la voiture dans laquelle Florence Cassez a été emmenée à l’aéroport était un SUV rouge, un des cameramen en moto suiveuse ne portait pas de casque, le couloir d’accès à l’avion à l’aéroport de Mexico portait le logo de « votre banque partout dans le monde » comme dans la plupart des aéroports assez sérieux pour être montrés par BFMTV (sauf à l’aéroport de Hong-Kong, parce que la banque a moins besoin de faire sa pub at home et/ou que sa rivale éternelle a gagné les enchères) et la Française voyage en business sur Air France (non, on ne sait encore pas ce qu’elle a mangé, ni si elle a bu du champagne ou du jus d’orange pour se déboucher les oreilles avant le décollage), mais cela n’empêche pas les médias français de nouvelles en continu d’ignorer (encore) par quel moyen de transport le comité de soutien se rendra à Roissy, et de quelles couleurs seront les doudounes et écharpes officielles (l’écharpe tricolore, ça passe bien à l’écran, mais il vaut mieux un manteau sombre).

Cassez BFMTV 24 janvier RF

Bref, 8 ans, c’est beaucoup trop, ou pas assez, ou pas, ce n’est ni un septennat comme avant, ni un double mandat de 4 ans comme ailleurs, ni un quinquennat comme maintenant, ni 96 ans, heureusement. C’est une cotte mal taillée dans le monde réel pour quelqu’un de probablement « normal » entraîné dans une (très) grosse galère à l’insu de son plein gré et dans un tourbillon médiatico-politique qui la dépassait. Dans un monde bien fait d’information transparente et objective et de justice rapide et efficace, et vice-versa, l’opinion publique, les proches des victimes et la presse mexicaine seront bientôt aussi sincèrement et complètement convaincus que les gens, les people et la famille en France. E basta cosi.

Florence-Cassez-dans-la-presse-mexicaine_scalewidth_630

E basta cosi, parce qu’on a sûrement d’autres otages à libérer, d’autres dossier à clôturer (byzeway, pauvre Pasqua, c’est quand même le seul -l’autre Corse de Paris qui a été dégradé, ça lui est arrivé juste une grosse fois, et puis on dit que sa femme avait copié-collé un vrai-faux rapport, c’est plus grave que donner un vrai-faux passeport, très grave en tout cas- à se faire condamner tout le temps, n’y aurait-il pas de la Corsophobie dans l’air parisien ?), des guerres post-coloniales et paix pré-post-européennes aussi lointaines mais plus récentes que celles de la famille Bonaparte et autres trésors nationaux à continuer par d’autres moyens, et d’autres sujets médiatico-politico-militaro-diplomatico-sociétaux à commenter à la TV sans briser, ni tabou, ni omerta, ni vice-versa, d’autre totems à honorer. (Ce qui serait bon pour l’audimat, ce serait que Florence Cassez épouse par contumace son ex mexicain en instance de jugement, même si pour le coup c’est dommage pour le buzz pour tous que ce soit un homme, qu’on puisse difficilement faire des images puisqu’il est présumé en prison de haute sécurité comme tout innocent normal, et surtout qu’il n’y ait pas un môme de 4 ans à instrumentaliser et photographier sous tous les angles dans l’affaire comme au défilé Channel pour tous du délicieux et médiatique Karl Lagerfeld, qui serait à lui seul un condensé de #Elysée50 et #France2013 et tout le reste pour tous s’il avait aussi quelque chose à dire sur le Sahara et le cours de l’Euro après Cameron -l’anglais qui poursuit par d’autres moyens la guerre contre l’Europe, pas le Camerone des légionnaires qui se sont pris une pilée avec les honneurs comme les Français en guerre ou au foot en général, plutôt pire que d’hab’ question fesses rouges mais avec plus de gloire que souvent, et dont on parlera encore des siècles après … au Mexique, comme des victoires militaires françaises … aux Amériques, entre 1964 et 1968, mais parfois ailleurs, aussi, et même en Europe, comme à Marignan, en 1515, à Austerlitz, en 1805 et à Gergovie, avant Alésia et autres Berezinas ordinaires-).

DE-GAULLE4

Ceci twitté, même de Gaulle n’était pas infaillible, même question affaires militaires et choix d’automobile entre aéroport et conférence de presse, sinon, l’état-major national et les autres excellents Français ne l’auraient pas tout le temps envoyé traverser les déserts à pied, compter les paras depuis Baden-Baden, ou aiguiser le fil de son épée en Irlande, et puis il aurait exigé une voiture française lors de son voyage au Mexique (on dira que c’était en 1964, juste après le Traité de l’Elysée, et que c’était un geste franco-allemande que de circuler en Mercedes, mais les vrais vieux de la vieille des voyages de Mongénéral se souviennent qu’on devait emporter dans l’avion une cuisine de campagne et autres intendances suivant, et qu’on aurait aussi bien pu mettre une DS cabriolet, voire la Chapron, en soute comme pour d’autres grands voyages mongénéralesques).

m_238572982_0 - Mercedes, c'est un prénom mexicain, aussi ...

Cameron, vieux programme … Viva Mexico, quand même, et vive la France, aussi, et vice-versa … E … viva el macho ! http://www.youtube.com/watch?v=EBGAyNfCAE8

Renaud Favier – 24 janvier 2013 – Café du matin à Paris

Ps : nous sommes tous des Chicanos (en tout cas, les chicanos de quelques-uns qui mangent le caviar plus à la louche que nous le foie gras plus plus ou moins français sur du pain plus ou moins BIOGM), et/ou des Français, en tout cas des être humains responsables dont les oreilles entourent au moins un neurone, et des citoyens justiciables plus souvent qu’électeurs libres, sauf cas particulier, et certains sont allergiques à la corrida, aux langues étrangères et/ou à Tex Avery … raisons de plus de sourire quand l’occasion se présente (et qu’il n’y a pas mort d’homme, consensus national, programme TV spécial pour motifs de campagne pré ou post électorale, ou risque d’incident diplomatique, voire pire, de brouille inter-twittos ou de fâcherie sur facebook).

PPS : la vérité, ou la justice, sur l’affaire #Cassez, les motifs de la libération subite, et les condition de l’exfiltration séance tenante de la jeune femme (alors que son ex-conjoint peut continuer à se demander en prison de haute sécurité si les parents surveilleront dorénavant mieux les fréquentations de leur fille, pendant qu’il reste présumé innocent en attendant un éventuel procès pour trafics, enlèvements, meurtre et toussa-touça qui ont très mal tourné, surtout pour la victime de kidnapping assassinée), resteront comme la marée, dépendantes de l’heure, du jour, de la saison, d’avec quels marins on en discute, de si on pense que les personnages et faits réels ont parfois quelques liens avec les vérités vraies vraiment vues à la TV ou réellement lues dans les magazines, comptes twitters, pages facebook appartenant à des proches des pouvoirs, des twitlitants de coalition ou d’opposition ou des dgens ayant besoin ou envie de faire du buzz pour faire exister leur petite entreprise politique et/ou personnelle et faire plaisir à l’éditeur des bouquins écrits par des stagiaires ou des assistants mais signés de leur nom et dédicacés de leur main … Tout le monde n’a pas la chance de vivre, ni le talent d’écrire le scénario de Midnight Express, mais on fera sûrement vite, certainement sur subventions citoyennes plus ou moins remboursables, et avec d’excellents acteurs citoyens intermittents exilés fiscaux peut-être, un film de l’affaire Florence #Cassez (avec une première partie, ou des flashbacks, sur l’impossibilité de trouver du job en France et l’exil forcé des forces vives comme le frère de Florence qui était parti créer une boite au Mexique, sans surprise même si on parle plus de l’exil en Suisse francophone ou Belgique des vieux riches parce qu’ils font de l’audimat et qu’on peut interviewer des témoins locaux sans frais de traduction, ça la fiche mal que des djeuns se tirent comme si la France était l’Irlande en voie de famine ou la francophonie du Sud de la Méditerranée, et une seconde partie de film pour après la pause publicitaire ou l’entracte dans les pays où ça existe encore pour vendre des glaces pendant qu’un salarié change les bobines, sur ce bizarre piège monté par la police mexicaine avec caméras et médias, alors qu’elle ne faisait que passer chercher des affaires chez un ex qu’elle avait toujours pris pour un très normal vendeur de voitures qu’elle avait vues de ses yeux vues, cf l’excellent petit article de Match http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Florence-Cassez-retour-sur-une-affaire-a-multiples-rebondissements-460149/ ).

The end.

The-End-Page-Miss-Glory

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, International, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s