Résolution 2015-4 : ne plus se garer à la cool avant 20h à #Paris

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/da3/10798492/files/2015/01/img_8734.jpg
Avant, circuler dans Paris était déjà un sacerdoce au service de l’industrie automobile et pétrolière, et se garer à l’air libre un exercice très contraint par le stationnement résidentiel pas cher (lire moitié clientéliste, moitié sympa pour les citoyens (con)tribuables automobilistes parisiens sans parking) et la prolifération des bagnoles ventouses même dans les quartiers historiquement moins ingarables que les autres, mais on pouvait se garer gratis en arrivant entre la sortie des bureaux et les arrivées aux restaurants et autres lieux de culture, cours du soir ou débauche à toute heure, si on n’avait pas besoin de rester au-delà de 9h le lendemain matin …

Mais c’était avant.

C’est comme ça, avec le changement de maintenant, non seulement les tarifs de tout ce qui relève de l’intérêt général à Paris et autres lieux de vi(llégiatur)e d’urbains pas trop défavorisés augmentent à des niveaux ou seuls les pétroliers Qataris, gaziers Russes ou nouveaux millionnaires asiatiques peuvent/veulent payer, et les privilégiés diplômés, héritiers, rentiers ou autres manoeuvriers exemptés du droit commun peuvent profiter, mais en plus il faut faire des queues façon Ex-URSS ou s’inscrire sur liste d’attente des siècles à l’avance pour visiter une expo, pécho un Velib´ ou déguster une blanquette satisfaisante dans un coin pas trop biobochiant ou bobiocher.

C’est comme ça, maintenant, à Paris, et ce n’est guère plus réjouissant dans les villes de grande banlieue genre Lyon, Marseille, Lille, Bordeaux, voire dans les villages gaulois de moindre envergure mais soumis au hollandisme provisoire.

Heureusement, il reste de bons comptoirs de chouettes bistrots avec café à 1 euro, même dans les quartiers les plus agréables.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/da3/10798492/files/2015/01/img_8731.jpg
Renaud Favier – 7 janvier 2015

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s