Non de nom ! (et vice-versa)

Keep Calm

Changer de (plus ou moins vieux) nom, c’est mourir un peu …

Keep Calm

Avant, j’aurais souri en entendant les uns, les apparatchiks, les journalistes, les militants, les intellos gardiens des temp(le)s en Rolex, et les autres exemplaires vus à la télé ou sur Youtube, tchatcher fort pour, hystériquement contre, ou encore plus au contraire, des changements de raisons sociales des petites entreprises politiciennes parisiennes genre SFIO (actuellement connue comme « Parti Socialiste », #PS pour les followers Twitter ou « PS » pour les amis facebook), RPR (encore UMP, càd « Union pour la Majorité Présidentielle » ou un truc du genre, mais cela n’a plus d’importance, ça va devenir « Les Républicains » sous réserve de vérification INPI, avec un nouveau hashtag pour les geeks et un logo moins vieillot pour renflouer les caisses de l’agence de design graphique du copain du patron du parti) ou Front ceci ou de ceux-là, et vice-versa selon ce qui est/sera, ceux qui sont/seront, le(s) plus populaire(s) auprès des électeurs, commentateurs et donateurs, d’après les communicants, sondeurs, tendanceurs, conseillers, experts, et autres vendeurs de mots et marques.

drop name

Maintenant, je ris jaune en pensant aux longues séances de brainstorm avec petits fours chics et boissons coûteuses de nos égocentriques (égos sans trique ?) professionnels de la politique politicienne incapables de gouverner (des conseils municipaux de bleds de 3 habitants qui surendettent en francs suisses les générations futures pour surpayer des ronds-points inutiles, aux (sous) commissaires européens pérorant dans la presse française depuis leur placard doré et autres patrons de trucs chics pour vieux occidentaux bien diplômés genre ONU, Banque Mondiale, OMC, voire BCE, IMA ou fromage de la Francophonie -le FMI, c’est autre chose, d’abord parce que Lagarde est l’exception qui confirme la règle selon laquelle la France n’envoie que des fonctionnaires de Bercy hasbeen ayant besoin de pognon hors taxe dans les « machins » financiers multilatéraux, ensuite parce que DSK a vraiment placé la barre de l’amok au-dessus de toutes limites, ce qui impose au moins quelques interlignes de silence-), sous-doués de la gestion (de la dette de la France aux faillite en chaine en passant par le code du travail qui est à l’emploi réel ce que les livres de Sade sont à la morale chrétienne, et les ventes à l’encan des bijoux de famille (de l’immobilier parisien de prestige aux aéroports via les plus belles boites genre ClubMed ou Lafarge et les rares startup un peu prometteuses, on se demande ce qu’on enseigne à la crème de la crème de l’ENA et/ou d’HEC), et pas champions de grand chose d’utile en général, ni d’exemplaritude en particulier.

Keep Calm

Et je m’énerverais vraisemblablement un peu si je ne m’interdisais de penser que tout ça se passe dans un pays présidé par un stagiaire énachéssé en CDD de 5 ans (très bien) nourri et (excellemment) logé qui attend une grasse retraite alors qu’il n’a jamais bossé et vole en Airbus privé rempli de potes et de champagne faire des séances de photos souvenirs -et remplir son sac à dos de cigares gratuits, c’est l’état cubain qui paye- à Cuba pendant les ponts de mai, quand il n’est pas en 5-à-7 en scooter à Paris, en inauguration de chrysanthèmes pré-électoraux aux Caraïbes post-coloniales mais on ne décolonise pas parce que les Dom-Tom votent bien, et/ou en cérémonie de signature de contrats militaires dans des pays qu’on devrait boycotter au moins autant que la Russie question export de matériel de guerre.

French2

… dans une grande nation francophone (encore que ça se discute, c’est très ethnocentrique, voire totalitaire, de la part des francophones de France, de refuser de reconnaître les droits des dialectes de terroir et langues importées) dont la ministre de la culture twitte ses félicitations au lauréat français du Nobel de littérature sans avoir lu une ligne d’un de ses bouquins.

Keep-calm-and-stay-legendary-Tee-shirts

… dans un canton francophone d’Europe où l’école est obligatoire et gratuite (c’est l’état qui paye, et les descendants des contribuables de maintenant qui remboursement les dettes faisant boule de neige), mais dont la ministre de l’éducation ignore crassement, sinon superbement, tant Pythagore que le Latin, le Grec ou l’Allemand, entre autres « humanités ».

ec6196d86fd9f8d297c5d964233829ef

Mieux vaut en sourire, de ces tempêtes dans des urnes de cendres froides, et se raconter à soi-même (sinon, on risque encore d’être critiqué) une bonne vieille blague sur le changement de nom :

C’est le jeune Katzmann qui, au milieu des années 30 à Paris, souhaite changer de nom parce qu’il craint que son patronyme ne risque de nuire à sa réussite aux concours de fonctionnaires d’état (en ce temps-là, on n’avait pas encore inventé les concours de fonctionnaires régionaux, et l’état français était déjà considéré comme l’employeur le plus sécurisant assurant, sinon le vol en classe business à tout son personnel, emploi à vie, retraite privilégiée, avantages épatants dans les machins aussi sclérosés que prestigieux genre Banque de France -génial le centre de loisir avec méga piscine en région parisienne, toujours aussi gigantesque alors que les fonctions des nombreux cadres de la BdF se sont réduites à la lecture des statistiques INSEE, des annonces cochonnes de Libé, et des pages sportives du Monde depuis le passage à l’Euro-, Sénat, SNCF, EDF ou Air France, et plus de considération que les jobs de pianiste dans un bordel sans clients politiciens ou publicitaire dans une agence sans clients politiques, dans les familles traditionnelles), voire à sa carrière dans la fonction publique à Paris. 

Katzmann : je voudrais changer de nom. 

Le fonctionnaire adhoc : pourquoi ?

Katzmann : parce que mon nom fait allemand et que les Français de maintenant (genre 1936-39) n’aiment pas l’Allemagne de maintenant (genre 1933-45).

Le fonctionnaire : je comprends, c’est une demande valable, j’ai une case pour ce motif dans la fiche normalisée. Avez-vous d’autres informations à dénoncer signaler ?

Katzmann : oui. Mon nom fait juif, aussi, et personne n’aime les Juifs, maintenant moins que toujours.

Le fonctionnaire : je comprends, et j’ai aussi une case pour ce motif dans la fiche normalisée, votre dossier me semble très convaincant, monsieur Katzmann. Et comment voudriez-vous vous appeler, maintenant, pour éviter la xénophobie et échapper à l’antisémitisme ?

Katzmann : Chat l’Homme … 

Le fonctionnaire : cela me parait exemplairement français, et parfaitement laïc, mais ne pensez-vous pas qu’on risque de vous dénoncer taxer d’anti-féminisme, voire de zoophilie, dans un avenir plus ou moins exemplaire proche, quand les fonctionnaires (politisés en général) n’auront tellement plus rien à faire qu’ils inventeront des réglements encore plus débiles que les lois copiées-collées à l’emporte-pièce, et ou mal traduites par les stagiaires et collaborateurs de politiciens ?

Katzmann : cela semble en effet risqué, de vouloir devenir le premier Chat l’Homme, ici et maintenant. Je vous remercie de vos conseils avisés, et vais rester Katzmann (Keep calm and stay Katzmann) pour le moment, aller réfléchir avant de décider, et je reviendrai plus tard (ou pas).

keep-calm-leave-france-go-to-england-and-never-come-back

Nom de Dieu !

140

Restons calme, mais quelle nano tempête de petits twittos dans un mini godet de pastis, que tout ça / tous eux est/sont co…mpliqué(s) pour pas grand chose.

Renaud Favier – 13 mai 2015

Unknown

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans #MemePasPeur, #Paris, Facebook, France, Freedom, Twitter, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Non de nom ! (et vice-versa)

  1. Ping : #KISS (Keep It Simple, Stupide !) les noms des über-régions de maintenant (et de demain) | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s