USA AA+ négatif : on est dans un drôle de bain, quand même

Quand les mômes apprenaient en CM2 à résoudre des problèmes de robinet, ils savaient que 21/20 c’est pas des mathématiques et que si les fuites sont trop fortes, la baignoire « AAA » se refroidit et se vide fatalement. On a les plongeons et les douches froides qu’on mérite.

Ceux qui s’occupent de Météo et du changement climatique, on a compris qu’il n’y a plus grand chose à en attendre et qu’au mieux ils mettent le drapeau rouge comme Bison Fûté par principe de précaution pendant leurs RTT en Bretagne, au pire ils n’ont pas su lire mieux qu’Allègre le mode d’emploi en anglais du logiciel pour calculer les marées.

Ceux qui sont diplômés pour s’occuper de piloter les cours de la bourse et d’autres trucs de l’économie genre les déficits, la dette, l’emploi, la compétitivité ou la croissance, on sent bien qu’ils sont un peu dépassés par la hauteur du tsunami et que même s’ils ont créé un FMI européen, des médiateurs de tout et des G-trucs en pagaille, ça sent comme si les « zexperts » du BEA allaient avoir du boulot un moment.

Même les « zexperts » les plus myopes savaient bien que l’inflation serait le seul moyen de solder les factures de la crise et de 40 ans de dérives quitte à spolier les petits épargnants et à accélerer encore le transfert de richesse vers les « émergents » et autres paradis plus ou moins artificiels, et que dans le « menu » arriverait à un moment ou autre le plat principal de vérité financière genre le déclassement des Etats-Unis par Standard & Poors hier, l’agence ayant eu la courtoisie de laisser Obama fêter son anniversaire tranquille.

Les Amateurs d’Andouillette à l’Ancienne (AAA) vont devoir se faire une raison, mais ça ne changera rien au goût de la saucisse dont un ancien politicien français disait des choses très vraies avant qu’un autre en villégiature aux Etats-Unis ne revisite le concept. Sait-on quand sont les anniversaires des leaders européens ?

Alors c’est pas que depuis Marat on aurait la confiance un peu moins aveugle mais on a vu le film et on sait que la douche, ça peut finir plus mal qu’une petite mauvaise surprise météo à Paris-Plage.

Alors on a beau vouloir croire aux contes de fées et rêver à une baignoire ronde pleine de mousse genre jaccuzi des lendemains qui chantent pour tout le monde même les ours blancs, les tigres et les orang-outangs, nos djeuns devront faire Tanguy dans la datcha et partager la salle de bain quand ils auront fini leurs marches d’indignations estivales parce qu’on a déjà vendu l’immobilier urbain de nos ancêtres aux « investisseurs étrangers » et autres exilés en paradis fiscaux pour combler les déficits commerciaux de nos achats de 4-4 diesels priapiques pour aller à la banque et des montres made in elsewhere sans lesquelles on aurait raté sa vie si on est un soixantehuitard professionnel, et parce que de toute façon on a délocalisé les jobs pour pouvoir acheter toutes les options de « la croisière du Titanic s’amuse » y compris le réchauffeur de pâtes aux truffes.

Et la météo des vacances a beau être sérieusement pourrie, limite « Etoile des Neiges« , on sent bien qu’on risque de revenir encore les fesses rouges de la balade en mer (« Putain d’Europe, hein !« ).

Le seul truc un peu rassurant, c’est l’histoire de la vache Thérèse en Italie, qui s’est échappée d’un troupeau condamné collectivement pour épidémie d’un truc sûrement causé par la folie humaine en sautant à la mer, et qui a été sauvée par un Zodiac qui passait par là et, grâce à un film Youtube et une mobilisation Facebook, a ensuite été diagnostiquée individuellement, constatée « négative » et devrait être adoptée par une ferme qui, on l’espère, lui offrira aussi durablement que possible un bout de prairie verte pour montrer que « humain », c’est parfois un qualificatif mérité, pas seulement un titre hérité.

En tout cas, il vaut mieux savoir nager même si on n’apprend plus ça (non plus) à l’école.

Renaud Favier – renaudfavier.com – en avant la musique ! – 6 Août 2011

             

Ps : et attention, ça peut être dangereux, pas nécessairement très indispensable ou urgent et limite dépressivant de chercher à trop entrevoir ce qui se passe sous la surface. Le mieux c’est peut-être de juste savoir où on veut aller et de surveiller les icebergs et autres pirates en gardant un oeil sur le ciel et quand même une oreille vers la météo au cas où elle saurait quelque chose sur le changement climatique ou le court âge du capitaine.

PS2 : en fait, on se fiche un peu de la couleur des yeux du monstre du Loch Ness qui attend tranquillement au fond que les pâtes aux truffes lui tombent toutes cuites de la salle à manger du Titanic et de la longueur des palmes plus ou moins académiques des canards qui pagayent dans la semoule en souriant pour les caméras, l’important c’est qu’avec cet été pourri, l’automne sera sûrement magnifique pour équilibrer un peu « la nave che va » advienne que pourra et ça, c’est merveilleux, en particulier pour la Coupe Icare 😉

Ps 3 : mais même si la météo est capricieuse, quand il faut zyva, il faut zyva. Ciao.

C’est fini pour aujourd’hui.

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, International, Pause Café, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour USA AA+ négatif : on est dans un drôle de bain, quand même

  1. damienperez34 dit :

    les AA ou autres lettres ne sont que l’image et le reflet de la réalité humaine …rien ne changera, les mers continueront à sa vider, les terres de plus en plus polluées…l’homme et sa façon de pensée, ses habitudes et rites seront toujours les motors de la l’évolution de la société telle qu’elle l’a été depuis des siècles…rien ne changera, on continuera de chercher des raisons et idées fausses, à ce qui se passe sous la surface…le pétrole sera toujours comme l’or le rêve noir ou doré de la vanité…et la mousse la buée qui endort les esprits…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s