La politique, en France, ça a toujours « remuglé ». Mais maintenant, ça sent vraiment le bizarre, à Paris

citation-edouard-herriot-44959

Un politicien français exemplairement normal, ou vice-versa, Edouard Herriot, qui savait de quoi il parlait puisqu’il était normalien et fut au XXème siècle, entre autres, ministre des travaux publics, ministre des affaires étrangères, président  de la chambre des députés, chef du gouvernement, décoré de la légion d’honneur, élu à l’académie française et multi président du parti radical-socialiste, aurait comparé ses congénères du second plus vieux métier du monde à des andouilles, sentant naturellement la m…, mais pas trop quand même.

Crédits : Aurel / Glénat – Les emm… quand on est dedans …

On n’est tout à fait certain, ni qu’Edouard Herriot soit l’auteur authentique de la citation, ni des tenants et aboutissants de ce qu’il est convenu de qualifier de « bon mot » sur les pachydermes de tous genres, âges, sexes, appétits, et dimensions, qui fréq-hantaient alors les allées du pouvoir, et sillonnaient (souillaient ?) déjà en long et grandes largeurs, entre un banquet, un discours et des assises ou comices de ceci ou ceux-là, le pays à la pêche aux électeurs, donateurs, et autres gâteries en passant.

Quand on manque d’éléphant, on peut élire d’autres comédiens

Certains pensent que, les fayots faisant péter de l’avis général, le convivial radical-socialiste en chef a pu vouloir faire référence aux pratiques de cirages de … pompes et autres léchages de … bottes alors à la mode (mais c’était avant) à Paris et en France en particulier, et en Europe et autres périphéries en général.

Le fayot, la plupart des gens l’aiment show, surtout en cassoulet

D’autres soulignent que les godillots, ça sent la chaussette négligée, voire pire, depuis qu’on a inventé le pied où l’on pense comme meilleur moyen d’assurer un minimum de fluidité de la vie politique, de mouvement dans les hémicycles, et d’appel d’air pour de plus jeunes politiciens.

Comme disait (approximativement) le Président Mao aux jeunes cadres du Parti : « Si tu en sens 4 en te les grattant, c’est que quelqu’un est derrière toi, pas que tu es deux fois plus puissant qu’avant. »

Va savoir, quand ça sent mauvais, mieux vaut souvent (sous le vent ?) ne pas fouiller la m…, ni mettre son nez dedans, tout le monde le sait sans le dire, le dit sans le savoir, ou pas, ou au contraire, va savoir …

MINISTRE_PEDOPHILE

Crédits :Chimulus (qui n’a pas été assez audacieux pour titre « Encore un ancien … »)

Et quand il s’agit d’argent, c’est comme pour les petits meurtres et petites morts entre amis parisiens (mon préféré, c’est Jean-Edern Hallier, tombé malencontreusement de son vélo alors qu’il rédigeait sur les bons plaisirs douteux et autres orgasmes crapuleux des puissants de son temps), les permis de construire en zones inondables (l’avantage des ronds-points au milieu de rien par rapport aux autres coupables mais irresponsables bétonnages de paysages français en saison de besoin de financement électoral, c’est qu’aucun citoyen innocent ne meurt noyé, sauf parfois les pieds dans le béton sur un malentendu) ou les statistiques sur la boucherie corse (en gros, les meurtres de porcs sombres (tiens, dans « grosses Porsche », il y a « gros porc », coïncidisch, nicht ?) ne sont guère plus nombreux qu’en métropole, mais la charcuterie vendue à prix d’or sous label « Corsica » représente 7 fois la production locale de porc …) mieux vaut tenir sa langue, et tourner son clavier 777 fois autour de l’écran avant de cliquer sur des sujets pour les grandes personnes exemplaires avec des avocats susceptibles, ou (dans le) vice-versa …

Même les morts-vivants ayant été exemplaires ne vivent pas que d’amour et d’os frais, il leur faut de la fraiche pour se payer de belles vestes réversibles et offrir des chaussures de bonnes marques (byzeway, on n’entend plus parler de Roland Dumas, serait-il resté à Abidjan ?)

Quoi qu’il en soit, tout ça, c’est du passé, il y a prescription (ou non-lieu, c’est pareil, mais plus vite, ou question préalable de constitutionnalité, ce qui revient au même, mais avant de perdre du temps en procédure (qui vient de « procès qui dure » ?), c’était avant qu’on ne fume officiellement du joint dans les ministères à Paris, en préconisant la légalisation du (trafic du) chichou pour les branchouilles bien fringuées dans les lieux publics avec terrasses chauffés et parking pour les dealers, et pour les nécessiteux fumant dans la rue ou en logement social, dans des drogodromes aérés avec lavabo et papier(s) dans les WC.

drogue

Crédits : Baudry (qui n’est pas politiquement correct et risque de se faire brûler sa bagnole par les uns, son bureau par les autres)

C’était avant que les anciennes collaboratrices du ministre de l’environnement trainent sur les trottoirs avec les clodos en fumant du clope (face caméra, on ne devient pas ministre sans être politicien(ne) professionel(le) et sans avoir des conseillers en com’ avec des réflexes professionnels, même si certain(e)s prétendent le contraire, comme Dominique Voynet, surfeuse vieillissante de l’écologisme à la française, ex-sénatrice par parachutage post-ministériel, ex-candidate à l’élection présidentielle, pleurnichant face caméra que c’est dur d’être maire ne espérant très fort un fromage cool genre siège de député européen ou assimilé) pour oublier qu’elles sont manipulées par les uns, qu’elles se font savonner la planche par les autres, que les amitiés politiques ne durent même pas ce que durent les roses, et que la politique, à Paris comme ailleurs, c’est de la m… un métier.

Crédits : Placide – Politique spectacle avec fumée ?

C’était avant que le frangin inconnu qui ne sait pas écrire et qui rate tout (sauf ses investissements de fils de famille e bande organisée dans les bijoux de famille et autres kolkhozes bradés dans les pays ruinés) du plus rigolo des noctambules du médiacosme parisien, ne se mette à disjoncter et à ruer dans ses brancards comme s’il fumait du bizarre entre ses placards du Medef et son strapontin à l’UMP, malgré sa tête de premier de la classe (affaires) à Rolex héritée, bien élevé genre Golf-Audi-Zermatt, et bien fringué tendance Smalto/Berluti/Hermès.

Crédits : Abaca / Pure People – Politique spectacle sous ecstasy ?

Maintenant, la politique française sent vraiment le bizarre, limite n’importe quoi, à Paris, malgré les déodorants chics. Ce n’est pas moi qui le chante, c’est Charles Aznavour qui le dit, et comme c’est un des seuls chanteurs français qui ne fassent pas de politique, et un des seuls exilés fiscaux qui parle encore correctement le Français, il mérite d’être écouté quand il parle (quand il chante, ça se discute, il a quand même un peu plus mal vieilli que Johnny, question Rock n’ Roll).

Aznavour

La politique spectacle et les choses bizarres, c’est comme ça depuis si longtemps, à croire que les gens aiment ça comme ça …

Vous votâtes chantiez en élisant ? Eh bien déchantez votez en dansant, maintenant …

Renaud Favier – 5 janvier 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Bonne Année 2014 à toutes et tous, même les politicien(ne)s.

elephnat-trampolin

Restons calme ces temps compliqués, et bon tout vers un avenir king of cool en 2014.

Sail On          Renaud Favier vous souhaite une délicieuse année

Bonus : La Bohême, c’est frais … http://www.youtube.com/watch?v=1LocIXZvHdg

Bonus 2 : L’amour, aussi … http://www.youtube.com/watch?v=iLp6fR2goz4

Bonus 3 : Et les souvenirs … http://www.youtube.com/watch?v=W_XEr3mH0Rc

* * *

Let's go have a CoffeePS : l’Olympia, c’était frais avant … http://www.youtube.com/watch?v=xURL8DqpqpM

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Humour, Musique, Pause Café, Politique, Voeux, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La politique, en France, ça a toujours « remuglé ». Mais maintenant, ça sent vraiment le bizarre, à Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s