1er Avril 2012, année de gravitude en #France : So What ?

Sans dérèglement climatique global, crise en Europe et campagnes électorales en France, on aurait compté sur le 1er avril pour faire son job de journée mondiale de l’humour un peu partout. Mais hommes et bêtes sont assez dépressifs, ça devient compliqué de (faire) sourire.

Par exemple, ce qui est écrit sur les prospectus politiques français distribués sur les marchés ou à l’entrée des hospices et salles de meetings a beau être à peu près aussi sérieux que les blagues Carambar du temps où l’on avait grosso modo le choix entre les communistes qui promettaient le beau temps pour les lendemains en chantant et les capitalistes qui promettaient des ice-creams à l’américaine à tous les repas enchantés, les tracteurs (distributeurs de tracts en ville, souvent aussi diesel que leurs cousins ruraux qui bossent dans les champs y compris le dimanche, mais nettement moins utiles pour nourrir les citadins, surtout que pendant qu’on essaye de s’en débarrasser en promettant un don, un vote ou la lecture du papier, on perd son tour dans la queue du stand du marchand de fruits du verger, de fromages fermiers, de poisson de petit bateau ou de poulets bios) ont beau être souriants, sympas et se donner du mal pour nous faire rire, ils manquent un peu de sens de l’humour, en général, surtout si on leur demande si on peut avoir deux barils de leur produit pour le prix d’un de celui des concurrents. En tout cas, les politiciens et leurs supporters ne jouent pas trop le jeu du 1er avril, en année électorale. Ou alors involontairement et ce n’est pas toujours vraiment drôle. Ni correct de se moquer de vieux pilliers de la Grande Nation.

Par exemple, le foot français a beau être pris autant au sérieux qu’il le mérite par le monde entier, l’élimination du très Olympique Lyon par Nicosie n’est pas plus un poisson d’avril que le rachat du club emblématique de la über-capitale de la 5ème puissance économique du monde par un roi du pétrole. Les joueurs (c’est comme cela qu’on les appelle, même s’ils sont professionnels et si on se demande parfois s’ils ne seraient pas plus à leur place dans la catégorie « intermittents du spectacle », y compris en termes salariaux), ont beau se donner du mal et en avoir pour faire le show entre les tunnels publicitaires des matchs à la TV et les tournages de fil(m)s de pubs qui leur permettent de faire le plein de leurs bien nommées voitures « de sport » (de sportifs ?) quand les primes de résultats sont trop modestes pour de bonnes ou de mauvaises raisons, on rit de moins bon coeur qu’à l’époque de JPP ou Barthez passant aux Guignols entre deux papinades, ou au temps où Cantona, Zidane ou Henry faisaient de bonnes blagues aux supporters et téléspectateurs entre deux buts magnifiques : ça doit être une question de sens du vent, ou alors c’est l’herbe qui n’est plus ce qu’elle était. En tout cas, on n’anticipe pas de bonne vanne de la part du foot français ou de ses supporters, cette année. D’autant moins qu’en principe ils ont mis la pédale douce sur les 3ème mi-temps bungas devant les caméras et autres « ostentations » blings en public.

Et il y a pas mal d’autres trucs qui ne peuvent faire rire que si on a les zygomates bien accrochés, et parfois assez jaune même si on n’est pas particulièrement fragile du foie (pour la foi, c’est un autre sujet, ou pas), 1er avril ou pas. Les blagues sur certaines religions, celles qui ont un rapport compliqué avec l’argent ou la nudité, en particulier, et l’humour de filles, par exemple, ça ne passe pas bien, en France virile et musclée.

Il bien entendu presque illégal de pratiquer avec trop de vigueur l’humour politique en saison électorale : c’est comme pour les limitations de vitesse sur la route quand l’air est pollué à Paris, c’est plus dur en période d’érlection.

Quant-à flirter avec le thème des discriminations, c’est toujours extrêmement délicat, ça peut même devenir dangereux avec des (é)lecteurs manquant d’humour.

Tout ce qui tourne autour de l’écologie est également un peu tabou et il vaut mieux aller à la pêche que chercher à faire des vannes sur le « green » si on a besoin de faire de l’audience pour vendre de l’espace publicitaire, surtout s’il y a par hasard un lien avec feu l’écologie politique française dont même les parachutes les plus protecteurs sont un peu en torche ou avec la candidature d’Eva Joly dont les résultats anticipés par les instituts de sondages ne sont, hélas, trois fois hélas, pas un 1er avril.

Quant à ce qui concerne l’emploi, le nucléaire, les statistiques, les éléments de langage des communicants politiques, les vérités qui fâchent et autres fiertés nationales gauloises que le monde entier nous enviait avant de (sa)voir que le roi Ubu est nu parce que c’est écrit dans The Economist et que quelques autres observateurs lucides et pas trop censurés en parlent un peu dans le Cloud et au bistrot quand même, ce serait bien sûr éminemment déplacé de même envisager de penser à oser ironiser dessus.

Restent les blondes un peu naïves avec lesquelles on peut tenter un canular gentil. Facile, si on dispose d’une machine à laver à domicile et d’une coloc blonde pas trop MLF. Plus délicat pour rester ami avec la blonde après, si on est mal logé et qu’on doit faire le coup dans une laverie du quartier.

Sinon, il y a le chien des parents ou d’amis pas trop « SPA » auquel on peut faire une mauvaise blague pas méchante, ni cruelle, si on dispose de sex-toys ressemblant à de fausses saucisses de Francfort et d’un paquet de marshmallows blancs. Mais on risque une belle morsure si l’animal et/ou ses maîtres se rendent compte qu’on a diffusé la photo sur Facebook.

Enfin, il y a les blagues qu’on peut faire en abusant, ma non troppo et gentiment, de la faiblesse de gentilles vieilles dames âgées. Mais en faisant attention, sinon ça peut mal finir, même si la dame n’est pas Bettencourt (tiens, ça fait « bête en cours », amüsich, nicht ?) milliardaire et entourée d’avocats.

Sur les djeuns, il vaut mieux s’abstenir : déjà que les enfants manquent en général de sens de l’auto-dérision, particulièrement en famille, et que ça s’arrange rarement à l’adolescence, le plus prudent pour le 1er avril est de se laisser accrocher dans le dos les poissons rituels en souriant, quitte à raconter une ou deux bonnes vieilles blagues de potache pour ne pas donner l’impression d’être un vieux bégueule.

Sur le communisme, ça a eu été très tendance, surtout dans les pays où on n’avait rien à manger mais ça n’empêchait pas de rigoler, mais avec le Sénateur Mélenronchon en mode « irrésistible ascension » dans les sondages du politicosme parisien, il vaut mieux attendre les résultats du 1er tour avant de risquer l’incident diplo-politique avec les colleurs d’affiches du 2nd tour.

En fait, le truc le plus groovy cette année, c’est peut-être les blagues aux touristes provinciaux ou étrangers venus profiter du beau printemps à Paris. Mais ça devient de plus en plus difficile d’inventer des canulars inédits et il faut payer de sa personne pour avoir une chance de faire le buzz, voire de passer à la postérité sur Youtube, entre les trucs « sérieux » de militants politiques qui pourraient facilement passer pour des blagues et les discours de certains candidats à l’élection présidentielle et autres politiciens professionnels dont il convient de vérifier la date pour être certain qu’il ne s’agit pas de canulars du 1 avril 2012.

Sinon, il y a toujours l’humour anglais, mais c’est parfois un peu oldschool, voire au dessous de la ceinture, ou même ras le gazon. Comme quand The shocking Economist se moque des (politiciens) Français qui déjeunent sur l’herbe (tant qu’il ne la fument pas trop …) plutôt que de bosser ou de faire du sport comme tout le monde. Enfin, chacun son humour, whatever works pour le 1er avril, du moment que c’est néo-rétro gai.

Ou alors l’humour geek (non, pas Greek, celui-là est un peu en berne), genre Twittos ? En tout cas, ça vaut le coup d’aller à la pêche aux poissons d’avril dans le Cloud.

Bon Dimanche 1er Avril 😉 * avec Faith No More « I Started a Joke » – https://renaudfavier.com/ #1erAvril ♫ http://blip.fm/~1asl4x

Whatever April 1st Wheather or Game, It’s Always Time For A Good Smile http://wp.me/p27ovB-5A  View media

Non, ce n’est pas un 1er Avril, il y a bien plusieurs centaines de cafés gratuits sur : http://www.facebook.com/cafe.matin.paris#Humour #1erAvril #café #Paris

Je suis moi aussi un Dieu: En coupant une endive, j’ai séparé l’amer en deux et pour sauver mon poisson rouge, j’ai changé l’eau en vain. Retweeted by Renaud Favier

« Tous les chefs d’entreprise ne sont pas forcément de droite ! J’en connais qui sont à gauche ! » L Parisot #europe1 Retweeted by Renaud Favier

En attendant le poisson frais 2012 pour l’apéro du dimanche 1er avril, un peu de Woody Allen ? http://rf2012.wordpress.com/lets-make-2012-a-happy-year-thats-all-folks/ #humour #1erAvril  View media

Oldie but Goodie du 1er avril en attendant le poisson frais (vrai ?) du jour: Bonnes blagues (ou pas) http://wp.me/pJjbe-15T #humour #1erAvril  View media

Business is #Business, même le dimanche, même le 1er Avril, même en #France, même en slip … #Humour #1erAvril http://viadeo.com/s/PIP5y

La communication politique, c’est aussi de la … communication et ça peut être fun si c’est bien (dé)tourné http://lnkd.in/h2mRGa

Un vrai-faux #1erAvril 100% made in #France qui a du du slip et 0% #humour gras macho 😉 http://lnkd.in/h2mRGa

Non, ce n’est pas une blague de 1er avril … même si c’est une histoire rigolote #1erAvril #humour… http://fb.me/ZJ5PaAWE  View media

@mch Attention, c’est comme pour la limite de vitesse quand l’air est pollué, humour limité en saison électorale https://renaudfavier.com/2011/05/27/quand-on-na-que-lhumour-politique/  In reply to mch

Après les Lip français, le Slip français ! Et ce n’est pas un 1er avril même si ça met de de bonne humeur #humour http://wp.me/p2464d-5M  View media

#Birmanie/Élections : le parti d’Aung San Suu Kyi, la LND, a dénoncé des irrégularités, notamment sur les bulletins de vote. Retweeted by Renaud Favier

By ignoring their country’s economic problems, France’s politicians are making it far harder to tackle them http://econ.st/H9VWUI Retweeted by Renaud Favier

Hausse (légère) de la taxe sur les billets d’avion au Royaume-Uni, to #lobby or not to lobby ? #syndromedelaTVAlimonade http://www.bbc.co.uk/news/business-17566683

G’nite 😉 * w/ Classic BBC Radio Theme ~ Shipping Forecast (Sailing By) – https://renaudfavier.com/ ♫ http://blip.fm/~1ascyv

J’ai ajouté une vidéo à une playlist @YouTubehttp://youtu.be/y1-9Dq20RM4?a Galapagos Episode 3/3 Forces Of Change  View video

« e la nave va » : Après Solar Impulse au Bourget, PlanetSolar est en train de marquer l’histoire en passant Suez #Green http://wp.me/pJjbe-1TW  View media

Toutes lumières éteintes, Mac … sur batterie (c’est de la triche … le wifi doit consommer un peu), pas d’appareil en veille #EARTHHOUR

#Earth Hour: 31/03/2012 Opération lumières éteintes jusqu’aux frontières de l’espace http://20min.fr/a/908497 Retweeted by Renaud Favier

Planet #Solar vient de passer Suez et n’a plus qu’à remonter la Méditerranée pour finir son tour du monde 100% #solaire http://www.planetsolar.org/fr/solarmiles-fr

Rappel : Demain, la fête des Rameaux coïncide avec le 1er avril. C’est l’occasion rêvée de vous pointer à la messe avec de *vraies* palmes ! Retweeted by Renaud Favier

@ndemorand : « pourquoi ne vous présentez-vous pas aux élections présidentielles? » Hessel : « je suis encore un peu trop jeune. »#humour Retweeted by Renaud Favier

Le PS insiste sur les procurations si vous ne pouvez pas voter. Et il le fait avec humour… http://www.dailymotion.com/video/xpitou_la-procuration-pensez-y_news Retweeted by Renaud Favier

Et si on donnait du crédit à l’humour ? http://bit.ly/H96uiV #EclatDeRire Retweeted by Renaud Favier

Euroland (or Legoland ?) smiles in Copenhague http://wp.me/p27ovB-5w

* * *

RF 1er avril 2012. Retour vers des e-books et autres publications plus ou moins sur l’avenir en chantant (enchanté ?) urbi et orbi, plus que moins sur le présent chez Ubu et ailleurs … avec la dose d’humour réglementaire recommandée pour passer un excellent 1er avril, sans gaffe évitable, ni « gravitude » impardonnable.

          
          
         
   
       

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, Humour, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 1er Avril 2012, année de gravitude en #France : So What ?

  1. Ping : Petites chutes avec gravitude à #Paris, grand (re)bond souriant à #Rangoun : So What ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

  2. Ping : Le 1er avril n’est plus ce qu’il était, à #Paris | Sur le Pouce de Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s